Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Grand Paris

(1ère lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 367 , 366 )

N° 4

31 mars 2010


 

AMENDEMENT

présenté par

C Favorable
G Favorable
Adopté

Mme DUMAS et MM. P. DOMINATI et POZZO di BORGO


ARTICLE 2


Alinéa 2, deuxième phrase

Après le mot :

public

insérer les mots :

en particulier dans le cœur de l'agglomération parisienne,

Objet

Le Projet du Grand Paris prend notamment appui sur une infrastructure de transport qui, tout en favorisant les liaisons « de banlieue à banlieue » et le développement polycentrique de l'Ile-de-France, permettra d'articuler la plupart des territoires stratégiques de la région capitale avec le cœur de Paris. Ce point constitue d'ailleurs l'une des différences notables du projet de « double boucle » par rapport au projet « Arc Express » dont il reprend à peu près une grande partie du tracé.

Or, il faut rappeler que le cœur d'agglomération (75, 92, 93, 94) regroupe, sur seulement 5 % du territoire francilien, plus de 50 % de la population et 70% des emplois de la région, et enregistre 90 % des déplacements sur ce territoire.

En outre, 55 % des emplois en proche banlieue ne sont pas desservis par les transports en commun et nécessitent donc le recours à l'automobile. Enfin, un emploi en proche banlieue génère trois fois plus de déplacements en voiture qu'un emploi parisien.

Cette réalité commande que les questions relatives au maillage de la zone centrale et à l'amélioration de la qualité du réseau de transport dans cette zone soient clairement réaffirmées dans les attendus du texte de loi.