Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Projet de loi de finances pour 2015

(1ère lecture)

SECONDE PARTIE

ARTICLES NON RATTACHÉS

(n° 107 , 108 , 109, 110, 111, 112, 113, 114)

N° II-99 rect. bis

4 décembre 2014


 

AMENDEMENT

présenté par

C Défavorable
G Défavorable
Retiré

MM. REICHARDT, CARDOUX, MOUILLER, KENNEL, de LEGGE et SAVARY, Mme MÉLOT, MM. LAUFOAULU, MILON, MANDELLI, LEFÈVRE, J.P. FOURNIER, LAMÉNIE, P. LEROY et LONGUET, Mme LAMURE, M. VOGEL, Mme LOPEZ, MM. PINTON, CÉSAR, GRAND, BÉCHU, GREMILLET, MAYET, REVET et DANESI, Mmes DEROCHE et KELLER, M. CHARON

et les membres du Groupe Union pour un Mouvement Populaire


ARTICLE 44 BIS


Alinéa 39, seconde phrase

Après les mots :

par an,

insérer les mots :

sous la responsabilité d’un représentant désigné comme en matière de taxes sur le chiffre d'affaires,

Objet

Afin de renforcer l’efficacité et l’équité de la mesure projetée par le Gouvernement, il est proposé que la taxe collectée par les acteurs de l’économie en ligne, qu’ils soient ou non établis en France, soit versée sous la responsabilité d’un représentant fiscal désigné comme en matière de taxes sur le chiffre d'affaires.
Cette obligation est destinée à garantir les intérêts de la Commune en ce qui concerne le recouvrement de la taxe de séjour auprès des sites internet d’hébergement, qui peuvent être difficiles à appréhender.
Sans aucun coût supplémentaire, ni pour les assujettis, ni pour les Communes, ce dispositif éprouvé, dont le coût minime est supporté par ces seuls sites internet, contribue ainsi à l’égalité de traitement entre l’hôtellerie traditionnelle et les nouveaux intervenants.



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.