Logo : Sénat français

Direction de la séance

Projet de loi

Orientation et réussite des étudiants

(1ère lecture)

(PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE)

(n° 242 , 241 , 233)

N° 117 rect.

5 février 2018


 

AMENDEMENT

présenté par

C Favorable
G Favorable
Adopté

M. ROUX, Mme Sylvie ROBERT, MM. KANNER et ASSOULINE, Mmes BLONDIN et LEPAGE, M. MAGNER, Mme MONIER, M. MONTAUGÉ

et les membres du groupe socialiste et républicain


ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS ARTICLE 1ER


Après l'article 1er

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

L’article L. 611-3 du code de l’éducation est complété par une phrase ainsi rédigée : « L’orientation tient compte de l'émergence de nouvelles filières et de nouveaux métiers dans les domaines de la transition énergétique et numérique. »

Objet

Selon un rapport de Dell et de l'Institut du Futur, 85 % des emplois de 2030 n'existent pas aujourd'hui. L'automatisation et la robotisation pourraient en effet supplanter ou profondément modifier les métiers dans un délai très rapide.

Les auteurs de l'amendement souhaitent  ainsi accompagner plus précisément les futurs étudiants dans ces transitions et faire des filières universitaires actuelles ou en création des cadres pertinents de ces changements économiques et sociétaux.

De la même manière, nombre d'acteurs de l'orientation ne sont pas à ce jour suffisamment formés sur la réalité des formations proposées dans ces domaines émergents ainsi que sur la nécessité de promouvoir de nouvelles filières.

Dans ce contexte de création de certains métiers, il apparaît indispensable de se situer dans une logique à la fois plus souple et prospective.

Par ailleurs, les auteurs de l'amendement rappellent que l'article L-6111-6 du code du travail fixe déjà parmi les objectifs nationaux de formation professionnelle ainsi que du service public régional de l'orientation " la prise en compte de l'émergence de nouvelles filières et de nouveaux métiers".



NB :La présente rectification porte sur la liste des signataires.