Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Orientations et propositions du groupe de réflexion sur l'avenir de la recherche

ORIENTATIONS ET PROPOSITIONS DU GROUPE DE REFLEXION SUR L'AVENIR DE LA RECHERCHE


MM. René Tregouët, Pierre Laffitte et Henri Revol

juillet 2004

 

ORIENTATIONS ET PROPOSITIONS
DU GROUPE DE RÉFLEXION COMMUN AUX COMMISSIONS
DES AFFAIRES CULTURELLES, DES AFFAIRES ÉCONOMIQUES
ET DES FINANCES SUR L'AVENIR DE LA RECHERCHE

La « crise » de la recherche a eu le mérite de créer une double prise de conscience : celle de nos concitoyens sur le rôle central de la recherche dans le progrès économique et social du pays et sur la nécessité de lui consacrer d'importants moyens ; celle de la communauté scientifique, avec l'obligation de revisiter et réformer ses modes d'organisation et de fonctionnement.

Il faut mieux reconnaître la place et la mission éminente des chercheurs1(*) dans un pays développé comme le nôtre. Il faut aussi parallèlement que les chercheurs assument pleinement les responsabilités qui résultent de cette mission, et, à cette fin, s'engagent -avec les pouvoirs publics et l'ensemble des acteurs publics et privés concernés- dans la voie de l'amélioration du niveau de la recherche française.

Sortir des ornières budgétaires et administratives suppose l'implication de chacun. Comme tout organisme vivant, la recherche doit évoluer et s'adapter aux défis du monde d'aujourd'hui.

Le groupe de réflexion a ouvert un forum sur le site Internet du Sénat -qui a recueilli 370 messages- et organisé un certain nombre d'auditions.

A l'issue de ses travaux, il a dégagé quatre principes qui inspirent neuf priorités d'action, en vue de remettre la recherche au coeur de l'évolution de notre société de la connaissance et de notre économie.

Ces quatre principes pour revitaliser la recherche dans notre pays sont les suivants :

- s'inspirer systématiquement des exemples français et étrangers de réussite ;

redonner de la souplesse au système français de recherche et aux carrières (recrutement, déroulement, évaluation...) ;

diversifier les moyens de la recherche, publique et privée, afin notamment de les accroître ;

favoriser la synergie entre les établissements d'enseignement supérieur (universités et grandes écoles), les organismes de recherche et les entreprises pour mieux assurer le continuum formation - recherche fondamentale - recherche appliquée, et aussi, bien entendu, entre recherche publique et privée. Encourager, dans cette perspective, l'expérimentation locale ou régionale.


* 1 Expression prise au sens large dans cette note : chercheurs et enseignants-chercheurs.