Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

CONCOURS D'ASSISTANT DE DIRECTION 2019


 

Le Sénat recrute par concours 6 assistants de direction (homme/femme), avec possibilité de liste complémentaire.

Conditions requises pour concourir  : 

  • posséder,  à la date de clôture des inscriptions, la nationalité française ou la nationalité d'un autre État membre de l'Union européenne ou partie à l'Espace Économique Européen (1) ;

  • jouir de ses droits civiques ;

  • les mentions portées au bulletin n° 2 du casier judiciaire ne doivent pas être incompatibles avec l'exercice des fonctions postulées ;

  • être âgé(e) de plus de 18 ans au 1er janvier 2018 ;

  • avoir satisfait à ses obligations légales au regard du code du service national. À défaut, les candidats seraient autorisés à participer aux épreuves mais devraient satisfaire à ces obligations légales avant la date fixée pour la prise effective des fonctions, sous peine de perdre le bénéfice de leur classement. 

 Le concours est ouvert sans condition de diplôme et s'adresse à des candidats ayant une formation technique approfondie.

Brochure du concours

Préinscription sur Internet (possible jusqu'au jeudi 15 novembre 2018 inclus)

Vous êtes déjà pré-inscrit : vous souhaitez consulter votre formulaire pré-rempli ou accéder à la feuille de modification.

Nature des épreuves

Annales 

Calendrier

Ce calendrier, toujours susceptible de modifications ultérieures, est donné à titre purement indicatif. Les candidats doivent se tenir informés.

Date limite de pré-inscription par Internet

Jeudi 15 novembre 2018

Date limite de dépôt des candidatures

Vendredi 16 novembre 2018

Épreuve de présélection

Vendredi 11 janvier 2019

Épreuves d'admissibilité

Mardi 12 et mercredi 13 février 2019

Épreuves d'admission

Semaines des 8 et 15 avril 2019

Prises de fonctions prévues

échelonnées, à compter du 1er juin 2019

 

Composition du jury 

La composition du jury sera communiquée ultérieurement.

Nature des épreuves

Épreuve de présélection
(durée : 30 minutes)

Les candidats sont soumis à une épreuve écrite de présélection.

Il est demandé aux candidats de répondre à un questionnaire à choix multiples portant sur la culture générale, l’orthographe, la grammaire, le vocabulaire et le raisonnement logique. Il n’est pas établi de programme spécifique pour cette épreuve.

La note obtenue à cette épreuve n’est pas prise en compte pour la suite du concours.

Épreuves d’admissibilité

I. Expression française

(durée : 2 heures – coef. 2)


Les candidats doivent résumer un texte à caractère général et répondre sous forme de rédaction à une ou des questions portant sur le même texte.

La qualité de la composition et de l’expression ainsi que l’orthographe sont prises en compte dans la note.

 

II. Étude de cas
     (durée : 3 heures – coef. 4)

À partir d’un dossier comportant une série de documents, il est demandé aux candidats de réaliser la présentation dactylographiée sur ordinateur d’un texte manuscrit et d’analyser une situation et de présenter des solutions qui nécessitent la réalisation de travaux divers sur ordinateur.

Cette épreuve requiert la maîtrise des fonctionnalités de base du système d’exploitation Windows 7, du logiciel de traitement de texte Word 2010 et du tableur Excel 2010.

III. Prise de notes rapide

       (durée de l’enregistrement : 10 minutes environ ; 1 heure 30 de rédaction – coef. 2)

Cette épreuve vise à apprécier les capacités d’écoute, de prise de notes rapide et de rédaction des candidats ainsi que leur esprit de synthèse.

Elle se déroule de la manière suivante : un enregistrement d’une conversation entre deux personnes est diffusé. Les candidats prennent des notes puis rédigent un compte rendu en style indirect. Sans être exhaustif ni respecter forcément le style des interlocuteurs lorsqu’il est trop familier, le compte rendu doit néanmoins retracer fidèlement les idées et les positions défendues. La qualité de l’expression, la variété des verbes choisis pour introduire les propos tenus par les intervenants ainsi que l’orthographe sont prises en compte dans la note.

La retranscription est effectuée sur le traitement de texte Word.

 

IV. Épreuve obligatoire à option
      (durée : 2 heures – coef. 2)

 

Les candidats doivent choisir l'une des deux épreuves suivantes. Chacune comporte un ou plusieurs questions ou exercices pratiques portant sur les programmes ci-après détaillés.

Le choix de l’option doit être déterminé par le candidat lors du dépôt de la demande d’admission à concourir et ne peut plus être modifié après la date limite de dépôt des candidatures.

 

A.     Mathématiques appliquées

Est autorisé l’usage d’une calculatrice de poche non programmable, à fonctionnement autonome, sans imprimante et sans aucun moyen de transmission.

     Notions d'arithmétique

§  fractions, rapports et pourcentages ;

§  PGCD (plus grand commun diviseur), PPCM (plus petit commun multiple).

     Notions de statistique descriptive

§  présentation de séries d'informations numériques sous forme de tableaux : tableaux à simple entrée ; tableaux à double entrée ; contrôle par double totalisation ;

§  calculs statistiques simples : moyenne arithmétique simple ; moyenne arithmétique pondérée ; indices simples et pondérés.

     Notions de calculs commerciaux et financiers

Calculs concernant les prix et les taxes :

§  prix d'achat, prix de vente, marges ;

§  évaluation de la marge en pourcentage du prix d'achat ou du prix de vente ; taux de marque ;

§  réductions commerciales (remise, rabais, ristourne) et financières (escompte de règlement) appliquées sur le prix de vente ;

§  calculs portant sur la TVA ;

§  calculs de pourcentages.

Notion d’intérêts simples et applications pratiques.

 

     B. Comptabilité et gestion

Notions fondamentales de comptabilité

§  les grands principes de la comptabilité française : aspects normatifs de base et principes comptables ;

§  l’enregistrement des opérations liées à l’exploitation, à l’investissement et au financement ;

§  l’enregistrement des opérations d’inventaire ;

§  l’établissement et l’analyse succincte des documents de synthèse (bilan et compte de résultat).

Les exercices portent sur les écritures suivantes (la TVA est ignorée) :

§  comptabilisation des opérations d’achat/vente selon le secteur d’activité (y compris rabais, remises et ristournes et escomptes financiers) ;

§  comptabilisation des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles ;

§  comptabilisation des acquisitions et cessions de valeurs mobilières de placement (hors obligations) ;

§  comptabilisation d’un emprunt bancaire (à la souscription et à la date de remboursement d’une annuité) et d’un apport en capital (en numéraire ou en nature) ;

§  comptabilisation d’un amortissement comptable linéaire ;

§  comptabilisation d’une dépréciation d’actifs ;

§  comptabilisation des opérations d’inventaire suivantes : factures non parvenues, charges constatées d’avance, produits constatés d’avance, factures à établir, charges à payer, produits à recevoir ;

§  notion de provision pour risques et charges et comptabilisation d’une provision pour litiges.


2°  Gestion

                       §  la gestion de trésorerie : suivi d’une situation de trésorerie, décisions de trésorerie (cas simples) ;
                       § 
la gestion budgétaire : construction et suivi d’un budget général (cas simples).

 

Nota : pour les épreuves sur ordinateur, des PC équipés de Windows 7, Word 2010, Excel 2010 et Acrobat® Reader sont mis à la disposition des candidats.

 

Épreuves d’admission

I. Épreuve orale de langue vivante
(préparation : 20 minutes ‑ durée de l’épreuve : 20 minutes - coef. 1)

Le candidat doit, dans la langue choisie, faire le commentaire d'un texte écrit dans cette langue et répondre à des questions. L'usage d'un dictionnaire n'est pas autorisé.

Langues susceptibles d’être choisies : l'allemand, l'anglais, l’arabe littéral, le chinois, l'espagnol, l'italien, le néerlandais, le polonais, le portugais ou le russe (le choix de la langue doit être déterminé par le candidat lors du dépôt de la demande d'admission à concourir et ne pourra plus être modifié ultérieurement).


II. Épreuve orale d'institutions politiques et administratives
(durée : 15 minutes – coef. 1)

Le candidat doit répondre à diverses questions portant sur le programme ci-après.

§ Les principes généraux de la Constitution de 1958 ;

§ le pouvoir exécutif : le Président de la République ; le Premier ministre, le Gouvernement ;

§ le pouvoir législatif : le Sénat, l'Assemblée nationale, l'élaboration de la loi ; l’exercice par le Parlement de sa fonction de contrôle et d’évaluation ;

§ le Conseil constitutionnel ;

§ l'organisation administrative : l’administration centrale, l’administration déconcentrée, les collectivités territoriales.

 


III.
Entretien libre avec le jury
(durée : 30 minutes – coef. 5)

Cette épreuve consiste en un entretien visant à apprécier l'adéquation des candidats à l'emploi d'assistant de direction et leur motivation pour exercer ces fonctions.

Une fiche de renseignements, non notée, sera préalablement renseignée par les candidats puis portée à la connaissance du jury avant l’entretien libre.



(1) Les ressortissants de la Confédération suisse, de la Principauté de Monaco et de la Principauté d'Andorre sont également autorisés à concourir.