Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Concours de surveillant du Palais 2018


LISTE, PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE, DES CANDIDATS ADMISSIBLES

 

 

Le Sénat recrute par concours 3 surveillants du Palais (homme/femme), avec possibilité de liste complémentaire.

 

 

Conditions requises pour concourir : 

  • posséder, à la date de clôture des inscriptions, la nationalité française ou la nationalité d’un autre État membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen(1) ;
  • jouir de ses droits civiques ;
  • présenter un bulletin n° 2 du casier judiciaire - ou équivalent pour les candidats non Français - ne comportant pas de mention incompatible avec l’exercice des fonctions postulées ;
  • être âgé(e) de plus de 18 ans au 1er janvier 2018 ;
  • avoir satisfait à ses obligations légales au regard du Code du service national. À défaut, les candidats seraient autorisés à participer aux épreuves mais devraient satisfaire à ces obligations légales avant la date fixée pour la prise effective des fonctions, sous peine de perdre le bénéfice de leur classement ;
  • justifier, à la date de clôture des inscriptions et au cours des dix années précédant celle-ci (c’est-à-dire sur la période du 6 juillet 2008 au 5 juillet 2018) :
    - soit au moins de trois années de services actifs comme sapeurs-pompiers militaires ou professionnels,
    - soit au moins de trois années d’exercice professionnel dans un service de sécurité incendie ;
  • être titulaire de l’unité d’enseignement « Premiers secours en équipe de niveau 2 » (PSE 2) et avoir satisfait, depuis moins de cinq ans à la date de clôture des inscriptions, à l’obligation de formation continue visée à l’article 5 de l’arrêté du 24 mai 2000 portant organisation de la formation continue dans le domaine des premiers secours ;
  • détenir, à la date de clôture des inscriptions, le permis de conduire de catégorie B ;
  • justifier, à la date de clôture des inscriptions, au moins de l’une des situations suivantes :
    - être titulaire de la qualification d’agent de service de sécurité incendie et d’assistance à personnes (SSIAP 1),
    - être titulaire de la qualification de chef d’équipe de sécurité incendie et d’assistance à personnes (SSIAP 2),
    - être ou avoir été homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires et titulaire de la formation initiale correspondante, des pompiers militaires de l’armée de terre, des pompiers militaires de l’armée de l’air ou des marins-pompiers de la marine nationale et avoir suivi, sans évaluation, le module complémentaire prévu à l’annexe VI, chapitre 1er de l’arrêté du 2 mai 2005 relatif aux missions, à l’emploi et à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public et des immeubles de grande hauteur (ces dispositions devant entraîner la remise du diplôme de SSIAP 1 par équivalence),

    - être ou avoir été, au minimum sous-officier des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l’armée de terre, des pompiers militaires de l’armée de l’air ou des marins-pompiers de la marine nationale et titulaire de l’unité de valeur de formation des sapeurs pompiers PRV 1 ou de l’AP 1 ou du certificat de prévention délivré par le Ministre de l’Intérieur,

    - être titulaire de l’un des diplômes suivants : bac professionnel spécialité « sécurité prévention », brevet professionnel « agent technique de prévention et de sécurité », certificat d’aptitude professionnel « agent de prévention et de sécurité » ou mention complémentaire « sécurité civile et d’entreprise »,

    - être titulaire du brevet national de jeunes sapeurs-pompiers depuis moins de trois ans et avoir suivi, sans évaluation, le module complémentaire prévu à l’annexe VI, chapitre 1er de l’arrêté du 2 mai 2005 précité (ces dispositions devant entraîner la remise du diplôme de SSIAP 1 par équivalence),

    - être titulaire de l’initiation à la prévention contre les risques d’incendie et de panique.


Préinscription par Internet
(possible jusqu'au jeudi 5 juillet 2018 inclus).

Vous êtes déjà préinscrit : vous souhaitez consulter votre formulaire pré-rempli ou accéder à la feuille de modification.

CALENDRIER


Les dates des épreuves, données à titre purement indicatif, sont toujours susceptibles de modifications ultérieures. Les candidats doivent se tenir informés.

Date limite de préinscription en ligne

Jeudi 5 juillet 2018

Date limite de dépôt des candidatures

Vendredi 6 juillet 2018

Épreuves d'admissibilité

Lundi 10 septembre 2018

Épreuves d'admission

Semaines des 29 octobre et 5 novembre 2018

Prises de fonctions prévues

Échelonnées, à compter du 1er janvier 2019

COMPOSITION DU JURY

 

Président :

  • Mme Marianne BAY, Directeur de l’Accueil et de la Sécurité.

Membres :

  • M. Philippe BUSSY, Chef des surveillants du Palais à la direction de l’Accueil et de la Sécurité,
  • M. Philippe CABOT, Administrateur-adjoint de grade exceptionnel à la direction de l’Accueil et de la Sécurité,
  • Mme Marie DUSSOL, Administratrice à la direction de la Séance,
  • M. Fabien LAGNIEU, Capitaine, Adjoint au commandant de la 4ème compagnie des sapeurs-pompiers de Paris,
  • Mme Julie POGU, Psychologue,
  • M. Emmanuel TRIBOULET, Conseiller à la direction de l’Accueil et de la Sécurité.


NATURE DES ÉPREUVES


Épreuves d’admissibilité

1. Questionnaire à choix multiples de connaissances techniques (durée 1 heure – coefficient 2)

Cette épreuve porte sur la technique incendie et sur le secourisme, ainsi que sur la surveillance et le contrôle des accès des locaux.

2. Épreuve de compte rendu (durée 1 heure – coefficient 2)

Cette épreuve consiste à rendre compte par écrit, le plus complètement et exactement possible, de faits dont les candidats prennent préalablement connaissance en visionnant un film.

Il sera tenu compte des qualités d’expression écrite.

3. Questionnaire à choix multiples de mathématiques (durée 1 heure – coefficient 1)

Cette épreuve porte sur les quatre opérations, la règle de trois, les fractions et les pourcentages, le calcul de distances, de vitesses ou de temps, la géométrie, le calcul d’aires et de volumes simples, ainsi que la résolution d’équations et d’inéquations.

L’usage d’une calculatrice n’est pas autorisé.

4. Épreuve d’observation (durée 30 minutes environ – coefficient 1)

Cette épreuve est destinée à mettre en évidence les qualités d’observation et de mémoire visuelle des candidats.

5. Un ou plusieurs tests psychotechniques (durée 30 minutes environ – coefficient 1)

Épreuves d’admission

1. Épreuve d’exercices physiques (coefficient 2)

L’épreuve d’exercices physiques porte sur les trois épreuves suivantes : course de vitesse, course de demi-fond et natation.

Les modalités et le barème de notation de cette épreuve sont précisés en annexe de la brochure du concours.

2. Épreuve orale facultative de langue vivante (durée 15 minutes – coefficient 1 – seuls les points excédant la note de 10 sur 20 sont pris en compte)

Cette épreuve consiste en une conversation libre dans l’une des langues suivantes : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, italien, néerlandais, polonais, portugais ou russe (2).

3. Mise en situation collective (durée : 15 minutes de mise en situation collective et 5 minutes d’interrogation individuelle – coefficient 2)

Lors de cette épreuve, les candidats sont répartis en groupes.

À partir d’éléments succincts décrivant une situation concrète et pouvant faire appel à l’utilisation de matériel, les candidats d’un même groupe procèdent, en se répartissant librement la parole et les tâches, à un échange les conduisant à organiser le travail en équipe et à mettre en œuvre des actions répondant à la situation posée.

Chaque candidat est ensuite interrogé individuellement par le jury, en l’absence des autres candidats, sur la situation à laquelle il vient de participer.

Cette épreuve vise à apprécier les qualités relationnelles des candidats, leur capacité d’écoute et d’initiative, ainsi que leur aptitude à travailler en équipe. Elle ne requiert pas de connaissances techniques particulières et ne comporte aucun programme spécifique.

4. Entretien avec le jury (durée 20 minutes – coefficient 4)

Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury, permettant d’apprécier la motivation et l’adéquation des candidats à l’emploi de surveillant du Palais.

Pour cette épreuve, le jury dispose d’une fiche individuelle de renseignements, préalablement remplie par les candidats et ne faisant l’objet d’aucune notation.

Un ou plusieurs inventaires de personnalité, non notés, seront renseignés par les candidats puis portés à la connaissance du jury avant l’entretien.

 

(1) Les ressortissants de la Confédération suisse, de la Principauté de Monaco et de la Principauté d'Andorre sont également autorisés à concourir.

(2) IMPORTANT : la demande de subir l’épreuve orale facultative de langue vivante et le choix de la langue vivante doivent être déterminés par le candidat lors du dépôt de la demande d’admission à concourir. Ils ne pourront plus être modifiés après la date limite de dépôt des candidatures.