Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Caisse des dépôts : Audition de Jean-Pierre Jouyet, candidat à la direction

Mardi 10 juillet, la commission des finances a auditionné Jean-Pierre Jouyet, candidat à la fonction de directeur de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Lors de cette intervention, Jean-Pierre Jouyet est revenu sur son parcours, son engagement déontologique et les grandes orientations qu’il souhaiterait donner à l’institution.

 

 

Questions de déontologie


Jean-Pierre Jouyet a commencé son audition face aux sénateurs, en rappelant son attachement aux principes de déontologie qui régissent sa future fonction et son parcours .

Face à la Commission des finances, Jean-Pierre Jouyet a déclaré :
"Pour éviter tout soupçon, (…) j'informe la hauteassemblée que la caisse des dépôts et consignation étant actionnaire d'entreprises intervenant dans des secteurs concurrentiels selon des règles de droit public, j'ai décidé de ne pas exercer de responsabilités au sein d'entreprises cotées dans laquelle la CDC détient des participations"

 

Un accent mis sur l'international et l'Europe

« Face aux difficultés économiques qui touchent en particulier les PME et les acteurs publics locaux, l'action de la CDC est indispensable. Il faut investir dans le développement local et territorial, et soutenir les entreprises dans le domaine écologique notamment. », a expliqué Jean-Pierre Jouyet à Philippe Marini (UMP – Oise), le président de la commission des finances, qui l’a interrogésur les grandes orientations qu’il souhaite donner à la CDC.

Jean-Pierre Jouyet a insisté sur la nécessité de mettre l’accent sur l'international et l'échelle européenne : donner à la CDC le moyen de soutenir les PME dans leur déploiement au-delà des frontières nationales. Jean-Pierre Jouyet compte surtout, a-t-il déclaré, « développer la capacité de la CDC à attirer dans l'économie nationale, des capitaux à long terme, en particulier des fonds souverain et des investisseurs institutionnels étrangers, avec la participation au club des investisseurs étrangers. » Ainsi, le candidat à la direction de la CDC a proposé de développer un "pôle d'expertise" européen et international au sein de l’organisme.

 

Trois activités de la Caisse des dépôts doivent être intensifiées

Parce que la CDC intervient dans des secteurs porteurs pour l’économie, Jean-Pierre Jouyet propose d’intensifier son activité dans trois domaines stratégiques :

  • les infrastructures : facteur de compétitivité pour les territoires ;
  • le logement et la performance énergétique, objectifs qui doivent être conjugués avec l'intégration sociale et l'aménagement urbain ;
  • l’accompagnement des territoires ruraux, enjeu primordial contre la dévitalisation des espaces ruraux, « facteur important de la perte de cohésion sociale ».

 

L'épargne

L’épargne est le dernier point développé par le candidat à la direction de la CDC. Celle-ci doit être au cœur des missions de la CDC comme elle l’a été pour l’Autorité des marchés financiers, rappelle-t-il en évoquant l’ancienne institution qu’il dirigeait.
"La protection des épargnants ne doit pas être une variable d'ajustement des différentes politiques menées."

Jean-Pierre Jouyet a conclu en rappelant le caractère unique et l’identité unique de la CDC : « symbole concret de cohésion et de solidarité. » créée par le Parlement.

La commission des finances a rendu un avis favorable à la nomination de Jean-Pierre Jouyet au poste de Directeur général de la Caisse des dépôts, par vingt voix pour, trois contre et cinq blancs.


En savoir plus :