Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Colloque : l'évolution des mondes ruraux et périurbains

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

A l'initiative de Laurence Rossignol (Soc - Oise), la commission du développement durable organise le 19 décembre au Sénat, le colloque : "Représentations et transformations sociales des mondes ruraux et périurbains".

 

 

 

 

L'objectif de ce colloque est de mener une réflexion affranchie des visions uniformisées et de l'urgence médiatique. En effet, la médiatisation récente des campagnes et des zones pavillonnaires donne le plus souvent à voir un monde enclavé et isolé, creuset de plusieurs problèmes sociaux : vieillissement, inactivité, pauvreté, etc. La commission du développement durable souhaite donc, à travers ce colloque, faire un point sur l'état des connaissances relatives aux mondes ruraux et périurbains, dans le but de mieux comprendre des territoires très différenciés socialement, à la confluence de multiples évolutions économiques et institutionnelles.

Cette journée se déroule sous le haut patronage du Président du Sénat, Jean-Pierre Bel.

 

Une réflexion sur la ruralité autour de trois tables rondes

 

Cette journée de réflexion autour des mondes ruraux et périurbains réunit de nombreux universitaires et personnalités politiques ainsi que des journalistes.

 

9h Ouverture du colloque

  • Raymond Vall (Gers – RDSE), président de la commission du développement durable
  • Laurence Rossignol, vice-présidente de la commission du développement durable
  • Invité témoin : Martin Hirsch, ancien président d’Emmaüs France et président de l’Agence du service civique
  • Stéphane Beaud, ethnographie et "angles morts" de la sociologie française, Ecole normale supérieure (ENS)
  • Gilles Laferté et Nicolas Renahy, mondes ruraux et périurbains : quelles représentations, quelles réalités ? Institut national de la recherche agronomique (INRA)

 

Table ronde n°1 : Trajectoires résidentielles et trajectoires professionnelles (10h)

 

Président : Yves Rome (Soc – Oise) / Modérateur : Joseph Confavreux, Mediapart

Les espaces ruraux sont hétérogènes, par la proximité aux centres urbains ou les spécialisations productives. La déconnexion entre lieux de vie et lieux de travail, que donne à voir la progression des espaces périurbains, contribue à redessiner les cartes des frontières sociales et de la ségrégation résidentielle, ainsi que les modes d’organisation familiale.

  • Populations, conditions de vie, économie, paysages : des campagnes françaises aux multiples visages, Mohamed Hilal, INRA
  • Le marché foncier : une machine à hacher la société, Jean Cavailhes, INRA
  • Périurbanisation et emploi : trajectoires résidentielles et professionnelles des classes populaires périurbaines, Violaine Girard, Université de Rouen
  • Arrangements de famille en agriculture : la relative séparation des espaces/ temps conjugaux et professionnels, Céline Bessière, Université de Paris-Dauphine
  • Devenir agriculteur quand on n’est pas héritier. Stratégies d’installation et modes de vie de deux maraîchers, Jean-Baptiste Paranthoën, INRA

 

Table ronde n°2 : Appartenances sociales et sociabilités (14h)

 

Présidente : Renée Nicoux (Soc – Creuse) / Modérateur : Nadia Belrhomari, Public Sénat

Les mondes ruraux contemporains apparaissent socialement très diversifiés, l’activité agricole n’occupant qu’une minorité d’actifs. Aperçus de cette diversité sociale, au sein du monde agricole et en dehors.

  • Que deviennent les enfants d’agriculteurs ? Christophe Giraud, Université Paris 5 Jacques Rémy, INRA
  • L’embourgeoisement des héritiers du productivisme agricole, Gilles Laferté, INRA
  • Le bouleversement des formes d’appartenance au monde ouvrier vu du monde rural, Nicolas Renahy, INRA
  • Les effets politiques d’accession à la propriété sur les territoires périurbains : mixité sociale et racialisation des rapports de voisinage, Anne Lambert, ENS

 

Table ronde n°3 : Institutions et participations politiques et citoyennes (16h)

 

Président : Christian Paul, député socialiste de la Nièvre / Modérateur : Sylvain Bourmeau, Libération / Invitée témoin : Michèle Bedu-Dumas, présidente de la Maison des jeunes et de la culture de Feigneux

La recomposition institutionnelle du territoire a eu des effets profonds : l’intercommunalité contribue à redéfinir les politiques publiques et la fiscalité tout autant que le profil des élus. Dans le même temps, certaines représentations stigmatisantes des mondes ruraux se perpétuent.

  • La montée en puissance de l’intercommunalité, entre gestion rationnelle et renforcement des identités, Francis Aubert, AgroSup
  • De la mairie à la communauté de communes : renouvellement des formes traditionnelles d’action publique et transformation du personnel politique local, Sébastien Vignon, Université d’Amiens
  • La prise en charge de la vieillesse depuis 1945 : entre solidarités familiales et solidarités publiques, Christophe Capuano, Université Lyon 2
  • Catégorisations résidentielles et (dé)valorisation des habitants dans la presse écrite, Jean Rivière, Université de Nantes

 

Conclusions du colloque

Stéphane Rozès, président de Cap, enseignant à Sciences Po et HEC
Bertrand Schmitt, chef du département Sciences sociales de l’INRA

 

Informations pratiques 

Lieu du colloque :
Salle Monnerville
 Palais du Luxembourg,
26, rue de Vaugirard 75 006 Paris

Inscriptions closes

L'accès ne sera possible que pour les personnes pré-inscrites et munies d'une pièce d'identité.
Pour les personnes inscrites : se présenter à l'accueil, au 26, rue de Vaugirard, à 8h30.

 

En savoir plus :