Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le Sénat commémore l’abolition de l’esclavage et inaugure l’exposition « les échos de la mémoire »

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Pour la 8ème Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, le Sénat a organisé une cérémonie de commémoration dans le Jardin du Luxembourg, le vendredi 10 mai, en présence du Président de la République.

 

 

 

 

Comme chaque année depuis 2006, la cérémonie officielle de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions est organisée au Jardin du Luxembourg. Cette journée commémorative est fixée au 10 mai, date d'adoption par le Sénat de la loi de 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

La cérémonie s’est déroulée en présence de François Hollande, Président de la République, de Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, du Président de l’Assemblée nationale, de membres du gouvernement et de sénateurs, parmi lesquels Didier Guillaume (Soc – Drôme), vice-président, Jean-Marc Todeschini (Soc – Moselle), questeur et Serge Larcher (Soc – Martinique), président de la délégation sénatoriale à l'outre-mer.

"En accueillant chaque année dans ce Jardin la cérémonie qui nous réunit aujourd'hui, le Sénat de la République entend contribuer à la reconnaissance de ce passé et au partage des mémoires." Discours de Jean-Pierre Bel

 

A l’invitation du Sénat, trois classes en provenance d’établissements de la Réunion et de Seine-Maritime ont participé à la cérémonie.

A cette occasion, le Président de la République et le Président du Sénat ont inauguré l’exposition "Les Echos de la mémoire", dédiée à Aimé Césaire, pour le centième anniversaire de sa naissance.

 

Reportage : retour en image sur la cérémonie du 10 mai



En savoir plus :

Mise en ligne : 10 mai 2013