Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Prix du Sénat du Livre d’Histoire 2013

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mercredi 19 juin, le Président du Sénat Jean-Pierre Bel a remis le Prix du Sénat du Livre d’Histoire. C’est la 11e édition de cet événement qui rend hommage aux historiens, jeunes auteurs, chercheurs ou historiens confirmés.

 

 

Chaque année depuis 2003, le Sénat décerne à un historien le Prix du Sénat du Livre d’Histoire. La Haute assemblée témoigne ainsi de l’importance qu’elle accorde à la réflexion historique comme un des piliers de l’engagement civique. 

"Cicéron disait de l’histoire qu’elle était la "maîtresse de vie", cela vaut pour les hommes politiques comme pour les citoyens" selon les mots de Jean-Noël Jeanneney, Président du jury, professeur émérite des universités et ancien ministre.

A l’issue de plusieurs réunions et l’examen de près de 150 livres, le jury a présélectionné sept œuvres, parmi lesquelles ont été désignées trois finalistes.
 
Ces trois ouvrages sont :

  • Alésia de Jean-Louis Brunaux, qui propose de revenir sur le sens et la portée de la célèbre bataille qui marqua la fin de l’indépendance gauloise ;
  • Le Rhinocéros d’or de François-Xavier Fauvelle-Aymard : 34 courts essais sur l’Afrique médiévale, véritable initiation à l’histoire ancienne de l’Afrique ;
  • Les Gauches françaises de Jacques Julliard, qui retrace l’histoire de la gauche française depuis sa naissance au XVIIIe siècle jusqu’à ses mutations les plus récentes.

 

Mercredi 19 juin, le prix du Sénat du Livre d’Histoire a été remis par Jean-Pierre Bel, Président du Sénat à Jean-Louis Brunaux, auteur d'Alésia.

En 2012, le lauréat du Prix était Ivan Jablonka pour Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus.

 

 En savoir plus :

Mise en ligne : 18/06/2013
Dernière mise à jour : 20/06/2013