Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

La recherche en partenariat avec les pays du Sud, un enjeu au cœur du développement

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

La mission commune d’information sur l’action extérieure de la France en matière de recherche pour le développement a présenté son rapport le jeudi 17 octobre.

 

 

 

 

 Comprendre les enjeux

Les sénateurs Henri de Raincourt (UMP – Yonne), président, et Kalliopi Ango Ela (Ecolo – Français établis hors de France), rapporteure de la mission commune d’information sur l’action extérieure de la France en matière de recherche pour le développement, ont présenté ce jeudi 17 octobre leur rapport, au terme de six mois de travaux.

La France consacre un effort soutenu à la recherche pour le développement, grâce à la présence de ses instituts de recherche dans presque tous les pays du Sud, dont certains sont spécifiquement dédiés au développement du Sud (Cirad - Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, IRD - Institut de recherche pour le développement ) : la première carte ci-dessous montre la couverture très étendue des zones d’intervention des organismes français de recherche. Cependant, la mission d’information estime que cet atout français, également enjeu d’influence, est insuffisamment valorisé dans la politique de développement de la France et peine à trouver sa place dans le monde de la recherche.

En outre, la mission d’information fait état des difficultés dans la mise en œuvre des partenariats de recherche entre la France et les pays du Sud, à la fois du fait de l’asymétrie entre les deux partenaires et du fait du morcellement de l’offre scientifique française au Sud.

La dispersion des acteurs de la recherche, et notamment la juxtaposition de leurs représentations à travers le monde, qui s'ajoutent à celles de l'Agence Française de Développement (AFD), mène au constat d’une trop faible mutualisation de la présence scientifique française à l'étranger. La seconde carte ci-dessous permet de visualiser les implantations au Sud des organismes français de recherche, aux côtés de l'Agence Française de Développement.





Trois axes pour mettre la recherche en partenariat avec les pays du Sud au cœur du développement

La mission commune d’information propose trois grands axes afin que la recherche partenariale soit pleinement mise au service du développement :

  • rendre plus cohérente l’action publique française au service du développement par la recherche avec la création d’une sixième alliance de recherche, consacrée aux partenariats avec le Sud et transversale aux cinq alliances nationales thématiques. La connexion de cette alliance à l'Agence française de développement (AFD) sera la garantie d'une meilleure adéquation des recherches aux besoins du terrain. L'Agence nationale de la recherche (ANR) devra être dotée des moyens de financer cette recherche ;
  • améliorer la qualité des partenariats de recherche avec les pays du Sud, par une définition conjointe des objets de recherche pour répondre aux besoins véritables du Sud, l’accompagnement dans l'ingénierie des partenariats, la mise en œuvre du projet de recherche dans un respect réciproque, et l’évaluation du projet en commun par les deux partenaires. La recherche ainsi menée en partenariat pourra alors avoir un effet d'entraînement sur le développement ;
  • faire valoir à l’étranger le savoir-faire français en matière de recherche en partenariat, au service du développement. Dans cette perspective, la mission appelle à consacrer la recherche en partenariat avec le Sud comme levier du développement dans la prochaine loi d’orientation et de programmation pour le développement.

 En savoir plus :

Photo © Sénat

Mise à jour : 24/10/2013