Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le Sénat a débattu des perspectives d’évolution de l’aviation civile à l’horizon 2040

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Le 4 décembre, le Sénat a débattu des perspectives d’évolution de l’aviation civile à l’horizon 2040, à la demande de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Ce débat a fait suite à la publication d’un rapport de l’OPECST en juin dernier.

 

Le 12 juin dernier, Roland Courteau (Soc – Aude) a publié un rapport intitulé "Les perspectives d'évolution de l'aviation civile à l'horizon 2040 : préserver l'avance de la France et de l'Europe" au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

Face au durcissement de la concurrence internationale et aux défis du transport aérien dans les trente prochaines années, l’OPECST posait dans ce rapport la question de l’avenir de la France et de l'Europe dans le champ industriel directeur de l'aviation civile. En effet, selon quelles modalités préserver notre avance à vue de plus d'une génération, au moment où l'avenir d'un des secteurs de pointe de notre industrie se décide ?

Après un état des lieux des défis qui pourront se poser pour le secteur à l’horizon 2040, Roland Courteau, a émis dans son rapport des recommandations visant à préserver l’avance de la France et de l’Europe. Parmi elles :

  • la mise à niveau des crédits de recherche dans ce domaine, qui actuellement connaissent un décrochage, afin de préparer la génération d’avions de 2025-2030 ;
  • la mise en place d’une mission intergouvernementale aux drones afin de créer une filière dans ce domaine industriel émergent ;
  • le déploiement d’une filière de biokérosène de 2ème génération, et la préparation de la 3ème génération (les microalgues).

 En savoir plus :

Photo : © Flickr / Peter Pearson

Mise en ligne : 4/12/2013