Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le numérique au service de la santé : audition publique de l’OPECST

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 15 mai, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques a organisé une audition publique sur le thème "Le numérique au service de la santé".

 

 

 

 Comprendre les enjeux  

 

Face aux nombreux défis du XXIe siècle en termes de santé (vieillissement, dépendance, perte d’autonomie, pathologies chroniques, éducation thérapeutique inadéquate, manque de contrôle objectif des pratiques, absence de coopération, démographie médicale, inefficacité de la prévention, absence de systèmes d’alertes, déserts médicaux, etc.), une refondation structurelle du système de santé français paraît indispensable. Tous ces défis sont autant d’opportunités pour tirer le meilleur parti des technologies numériques utiles à la santé, orientées vers les besoins, portées par des usages adaptés et sans négliger les contraintes économiques.

Comme tout saut technologique, le numérique ouvre des perspectives intéressantes, mais renferme également son lot de défis éthiques et de sécurité. Dans ce contexte, tant l’encouragement par l’État de l’émergence d’une filière industrielle française et européenne que la préservation des droits des patients  sont de nature à permettre la création d’outils sécurisés de qualité au service de la santé.

À l’initiative de Bruno SIDO (UMP - Haute-Marne), président, et de Jean-Yves LE DEAUT (député, Soc - Meurthe-et-Moselle),  premier vice-président, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques a organisé le jeudi 15 mai de 9h à 18h30 une audition publique sur le thème "Le numérique au service de la santé".

Cette audition, ouverte à la presse, a été organisée par les sénateurs Gérard BAPT (député, Soc -Haute-Garonne) et Catherine PROCACCIA (UMP - Val-de-Marne).

 

Le programme de l’audition publique

9 heures : Accueil

9h15 : Propos introductifs : Bruno SIDO, sénateur, président de l’OPECST

9h30 : Première table ronde : Mutation industrielle et numérique

  • Numérique, une mutation industrielle s’avance : Gilles BABINET, responsable des enjeux de l’économie numérique pour la France (French Digital Champion), Commission européenne ;
  • Numérique, une vision prospective globale : Isabelle FLORY, directrice « Enterprise Solutions », Intel Western Europe ;
  • Technologies digitales avancées et recherche médicale : Christian SAGUEZ, membre de l’Académie des technologies, commission TIC ;
  • Savoir des usagers et nouvelles technologies : un gisement de valeur inexploité : Antoine VIAL, co-président, Forum Living Labs Autonomie.

11h15 : Deuxième table ronde : Retours d’expérience

  • Le dossier médical personnel (DMP) : constats : Michèle SÉRÉZAT, présidente d’Ysthme (assistance à maîtrise d’ouvrage) ;
  • Le numérique communautaire à l’hôpital : Serge BERNARD, directeur général, hôpital Annecy Genevois ;
  • Des parcours de soins aux chemins cliniques : Cécile DOLLA, chef de projet, direction des systèmes d’information, Hospices civils de Lyon (HCL) ;
  • Les patients acteurs de leur santé et la place du numérique : Nicolas BRUN, président d’honneur, Collectif inter-associatif sur la santé (CISS).

14h30 : Troisième table ronde : Droit des patients, qualité, sécurité, confidentialité

  • Expériences technologiques et capitalisation sur la coopération, gage de succès : Thierry ZYLBERBERG, directeur général, Orange Healthcare ;
  • Santé publique et données de santé : bénéfices de la mutation numérique et importance d’une régulation forte face aux risques : Isabelle FALQUE-PIERROTIN, présidente, Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ;
  • Le numérique au service de la sécurité du patient : Alain-Michel CERETTI, fondateur et président d’honneur de l’association Le LIEN ;
  • Données hébergées : un trésor à protéger et à valoriser : Bruno DIOT, président du directoire d’Informatique De Sécurité (IDS).

16h15 : Quatrième table ronde : Perspectives

  • Le projet du Pays Basque espagnol : Olga RIVERA HERNAEZ, ancien vice-ministre de la santé du Pays Basque espagnol, professeur de compétitivité et innovation, Université Deusto de San Sebastiàn ;
  • Hospitalisation à domicile, numérique, santé de proximité gage d’efficacité : Elisabeth HUBERT, ancienne ministre de la santé, présidente de la Fédération nationale des établissements de l’hospitalisation à domicile (FneHAD) ;
  • Hôpital communiquant, un atout pour la coordination des soins : Isaac AZANCOT, professeur de médecine, cardiologue, président de la commission du système d’information du groupe hospitalier Saint-Louis Lariboisière Fernand-Widal ;
  • Stratégie numérique de santé : perspectives : Philippe BURNEL, directeur, Délégation stratégique des systèmes d’information de santé (DSSIS), ministère des Affaires sociales.

En savoir plus :

Photo Sénat Cécilia LEROUGE

Mise en ligne : 12/05/2014

Mise à jour : 15/05/2014