Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Nouvelles technologies : quelle télévision pour demain ?

Dernière mise à jour : le 29 juillet 2014
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mardi 29 juillet, Catherine MORIN-DESAILLY (UDI-UC - Seine-Maritime) a publié dans son rapport "Les nouveaux usages de la télévision" les actes de la table ronde organisée le 25 juin dernier par le groupe d'études Médias et Nouvelles technologies.

 

 

 

 Éléments clés

 

 

 Table ronde : les nouveaux usages de la télévision


Dans le cadre de ses travaux, le groupe d’études Médias et Nouvelles technologies, présidé par Catherine MORIN-DESAILLY (UDI-UC - Seine-Maritime), de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication a organisé une table ronde mercredi 25 juin sur les nouveaux usages de la télévision, leurs enjeux et leurs perspectives.

Dans un contexte marqué par l'augmentation du nombre de chaînes de la TNT, le passage à la haute définition et l'apparition de nouveaux supports comme les tablettes et les mobiles, cette table ronde avait pour objectifs d'identifier les potentialités mais également les risques occasionnés par la convergence entre Internet et télévision.

À quelques semaines de l'arrivée de l'américain Netflix sur le marché français et en plein débat sur la chronologie des médias, les sénateurs ont souhaité interroger les acteurs de la révolution de la télévision connectée sur l'avenir de leur modèle économique et technologique.

Cette table ronde réunissait :

  • Agnès LANOË, directrice de la prospective et de la stratégie d’Arte France ;
  • Manuel ALDUY, directeur de Canal-OTT (groupe Canal +) ;
  • Philippe DELOEUVRE, directeur de la stratégie de France Télévisions ;
  • Christian BOMBRUN, directeur marketing, divertissements et nouveaux usages de Orange-France ;
  • Valéry GERFAUD, directeur-général de M6 web ;
  • Olivier ABECASSIS, directeur-général d’e-TF1.

Les débats ont mis l'accent sur la complexité de la révolution numérique en cours, l'absence de concurrence entre les supports et l'importance de l'individualisation des comportements et des logiciels de recommandation. Ils ont également insisté sur la nécessité de mieux lutter contre toutes les formes de piratage pour préserver des modèles économiques qui permettent de financer la création.

 

Vous pouvez revivre et commenter la table ronde grâce au module ci-dessous :

 

 

 En savoir plus :

Photo : © Flickr / cc / flashpro