Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Francophonie et francophilie : audition de Jacques ATTALI au Sénat

Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mardi 25 novembre 2014, la commission des affaires étrangères et la commission de la culture ont procédé à l’audition de Jacques ATTALI sur son rapport "La francophonie et la francophilie, moteurs de croissance durable".

Lire le compte rendu

 Éléments clés

Comprendre les enjeux

En avril 2014, le Président de la République a confié à Jacques ATTALI, Président de PlaNet Finance, la rédaction d’une "quinzaine de propositions d’actions à entreprendre" pour la politique francophone de la France afin de dessiner une "stratégie francophone économique". Jacques ATTALI a remis son rapport intitulé "La francophonie et la francophilie, moteurs de croissance durable" à François HOLLANDE le 26 août dernier. (Lire le communiqué de presse).

Dans son rapport, Jacques ATTALI souligne "l’opportunité économique majeure que la francophonie et la francophilie constituent pour la France". L’ensemble des pays francophones et francophiles représente en effet 16 % du PIB mondial et environ 14 % des réserves mondiales de ressources minières et énergétiques, alors que la francophonie représente 4 % de la population mondiale. Cependant, ce potentiel économique est, selon l’auteur, "insuffisamment exploit[é] par la France". Alertant sur le risque de voir la population francophone décliner d’ici 2050 et avec elle la croissance économique des pays francophones, Jacques ATTALI formule 53 propositions pour une "croissance francophile durable". Elles s’organisent autour de sept axes :

  1. Augmenter l’offre d’enseignement du et en français, en France et partout dans le monde.
  2. Renforcer et étendre l’aire culturelle francophone.
  3. Cibler 7 secteurs clés liés à la francophonie, pour maximiser la croissance de la France et des autres pays francophones (tourisme, numérique, santé, recherche et développement, finance, infrastructures, secteur minier).
  4. Jouer sur la capacité d’attraction de l’identité française pour mieux exporter les produits français et conquérir de nouveaux francophiles.
  5. Favoriser la mobilité et structurer les réseaux des influenceurs francophones et francophiles.
  6. Créer une union juridique et normative francophone.
  7. Se donner comme projet de créer à terme une Union économique francophone aussi intégrée que l’Union européenne.

À la veille du Sommet de la Francophonie, François HOLLANDE a rappelé l'importance de ces mesures et souhaité qu'elles soient rapidement mises en œuvre.


Le Sommet de la Francophonie

Les 29 et 30 novembre 2014 se tiendra à Dakar le XVe Sommet de la Francophonie sur le thème "Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de Développement". Organisé tous les deux ans, ce rendez-vous est l’occasion pour les chefs d’État et de gouvernement des 57 pays membres et 20 observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) de définir les orientations de la Francophonie, de statuer sur l’admission de nouveaux membres, d’adopter des résolutions et d’élire le Secrétaire général de la Francophonie.

Suivre l’audition

Alors que le XVe Sommet de la Francophonie aura lieu les 29 et 30 novembre prochains à Dakar, la commission des affaires étrangères, présidée par Jean-Pierre RAFFARIN (UMP - Vienne), et la commission de la culture, présidée par Catherine MORIN-DESAILLY (UDI-UC - Seine-Maritime), ont procédé à l’audition de Jacques ATTALI sur son rapport.

Vous pouvez revivre l'audition sur Twitter et grâce au module ci-dessous :

Live Blog Francophonie et Francophilie : audition de Jacques Attali
 

 En savoir plus :

Photo : © Sénat

Mise à jour : 25/11/2014