Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Contrôle budgétaire sur les dispositifs d'hébergement d'urgence

Dernière mise à jour le 12 janvier 2017
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mercredi 14 décembre 2016, Philippe DALLIER a présenté à la presse son rapport de contrôle budgétaire sur les dispositifs d'hébergement d'urgence, fait au nom de la commission des finances.

 

 

 

Conférence de presse (14 décembre 2016)

 

 Mercredi 14 décembre 2016, Philippe DALLIER a présenté à la presse, au nom de la commission de finances, son rapport de contrôle budgétaire sur les dispositifs d'hébergement d'urgence.

Comprendre les enjeux

 

 

La dépense relative à l’hébergement d’urgence ne cesse d’augmenter au cours des dernières années, sous l’effet principalement de la crise économique mais aussi de la crise migratoire que connaît notre pays. Parallèlement, au fil des projets de loi de finances, la commission des finances du Sénat n’a pas manqué de condamner la sous-budgétisation chronique du programme budgétaire accueillant les crédits qui lui sont consacrés.

À partir de ces constats répétés, Philippe DALLIER, rapporteur spécial de la mission "Égalité des territoires et logement", a souhaité s’intéresser aux dispositifs d’hébergement d’urgence, afin notamment de soulever les conséquences concrètes de cette insincérité budgétaire.

Ses travaux ont également été l’occasion de mesurer les résultats obtenus par le Gouvernement qui s’est engagé, depuis 2013, dans différents plans (lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, réduction des nuitées d’hôtels) tendant à améliorer la situation des personnes sans abri ou mal logées.

Le rapporteur dresse le constat d’une politique publique soumise à de fortes tensions, qui, reposant sur une administration et des structures associatives fortement impliquées dans sa réussite, souffre toujours d’un évident manque de pilotage.

Par ailleurs, malgré une offre du parc d’hébergement en nette progression, le secteur de l’hébergement d’urgence est au bord de l’asphyxie, avec une demande sans cesse en hausse, une impossible réduction des nuitées d’hôtel et une sortie des dispositifs qui demeure insuffisante pour apporter la fluidité nécessaire.

En savoir plus :

Photo © Flickr - CG 94 photos