Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Prendre en main notre destin numérique

Dernière mise à jour le 29 juin 2018
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 28 juin 2018, Catherine MORIN-DESAILLY a présenté à la presse les conclusions de son rapport "Prendre en main notre destin numérique : l'urgence de la formation".

 

 

 

 

 

Conférence de presse (28 juin 2018)

 

Jeudi 28 juin 2018, Catherine MORIN-DESAILLY, présidente de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, a présenté à la presse les conclusions de son rapport "Prendre en main son avenir numérique : l'urgence de la formation".


 

 Comprendre les enjeux

 

Depuis trente ans, le numérique a enclenché un bouleversement sans précédent dans l’histoire de l’humanité, modifiant notre manière de travailler, d’apprendre, de consommer, et même de penser en raison de la caisse de résonance jouée par les réseaux sociaux.

La révolution numérique s’accompagne de  formidables opportunités ‑ en matière de santé, d’environnement, de transports etc. ‑ mais pose également de nombreux enjeux : enjeux économiques de compétitivité, enjeux de souveraineté, enjeux éthiques à l’ère du "tout data" et de l’essor de l’intelligence artificielle, enjeux démocratiques compte tenu du pouvoir d’influence des fausses informations et même enjeux de société avec la scission du monde entre une minorité qui sait tirer profit des possibilités offertes par les nouvelles technologies pour imposer ses intérêts et le reste de la population réduite à son rôle de consommateur.

Afin d’éviter que les marchés décident seuls de l’avenir de l’Homme dans cet écosystème numérique, il faut s’attaquer de manière urgente à la formation de l’ensemble des citoyens. Fort de cette conviction, le rapport formule un socle de recommandations destinées à mettre en œuvre une véritable éducation et formation à l’heure du numérique.

En savoir plus :

Photo © Sénat.