Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Indépendance et objectivité des agences chargées d'évaluer la dangerosité des substances mises sur le marché

Dernière mise à jour le 16 mai 2019
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 16 mai 2019, Philippe BOLO et Anne GENETET, députés, et Pierre MÉDEVIELLE et Pierre OUZOULIAS, sénateurs, ont présenté à la presse les conclusions de leur rapport d'information sur l'indépendance et l'objectivité des agences chargées d'évaluer la dangerosité des substances mises sur le marché, fait au nom de l'OPECST.


 

 

Conférence de presse (16 mai 2019)

 

Jeudi 16 mai 2019, Philippe BOLO et Anne GENETET, députés, et Pierre MÉDEVIELLE et Pierre OUZOULIAS, sénateurs, ont présenté à la presse les conclusions de leur rapport d'information sur l'indépendance et l'objectivité des agences chargées d'évaluer la dangerosité des substances mises sur le marché, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), en présence de Gérard LONGUET (sénateur), président, et Cédric VILLANI (député), premier vice-président de l'OPECST.

 Comprendre les enjeux

 

ANSES, EFSA, ECHA… plusieurs agences sont chargées en France et en Europe de l’expertise des risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation de nombreux produits : pesticides agricoles, additifs alimentaires, biocides, produits chimiques utilisés dans les produits de grande consommation… La polémique sur le glyphosate a conduit l’OPECST à se pencher sur leur fonctionnement et sur les difficultés et limites de l’expertise des risques. Accès aux données, prise en compte des avancées de la science, choix des méthodologies, prévention des conflits d’intérêt, communication sur les risques : des progrès restent à faire pour trouver le chemin de la confiance de nos concitoyens dans l’expertise produite par nos agences.

 

En savoir plus :

Photo © Sénat.