Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Les risques naturels majeurs dans les outre-mer

Dernière mise à jour le 8 novembre 2019
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 14 novembre 2019 à 14h30, Michel MAGRAS, président, Guillaume ARNELL, Abdallah HASSANI et Jean-François RAPIN, rapporteurs, présentent à la presse leur rapport d'information sur les risques naturels majeurs dans les outre-mer (volet 2 : reconstruction et résilience des territoires), fait au nom de la délégation aux outremer.

 

       

Conférence de presse (14 novembre 2019)

 

Jeudi 14 novembre 2019 à 14h30, Michel MAGRAS, président, Guillaume ARNELL, Abdallah HASSANI et Jean-François RAPIN, rapporteurs, présentent à la presse leur rapport d'information sur les risques naturels majeurs dans les outre-mer (volet 2 : reconstruction et résilience des territoires), fait au nom de la délégation aux outremer.

Inscription sur : presse@senat.fr

 

 

 Comprendre les enjeux

 

 

 

À la suite du traumatisme causé par l’ouragan Irma sur Saint-Barthélemy et Saint-Martin en septembre 2017, la Délégation sénatoriale aux outre-mer avait décidé de mener une étude sur les risques naturels majeurs dans les territoires ultramarins coordonnée par Guillaume Arnell, sénateur de Saint-Martin.

Après un premier volet consacré à la prévention et à la gestion de l’urgence en cas d’aléa, la délégation s’est intéressée cette année à la reconstruction post catastrophe et à la résilience des territoires d’outre-mer.

Le rapport qui sera présenté le 14 novembre dresse un bilan de situation de la reconstruction des Îles du Nord, deux ans après l’ouragan Irma. Il entend faire un état des lieux des dispositifs engagés par l’État et les territoires et formuler des recommandations sur les forces et faiblesses du pilotage d’une reconstruction encore loin d’être achevée.

Face aux évolutions anticipées des risques naturels à l’aune notamment des changements climatiques, la délégation formule également une série de propositions pour soutenir les nécessaires chantiers d’adaptation à mener au niveau local afin d’accroître la résistance et la résilience des populations et territoires d’outre-mer.

 

En savoir plus :

Photo ©