Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Des compétences de toute urgence pour l’emploi et les entreprises

Dernière mise à jour le 25 juin 2020
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 25 juin 2020 , le Sénat a débattu en séance publique des conclusions du rapport "Comment faire face aux difficultés de recrutement des entreprises dans le contexte de forte évolution des métiers", à la demande de la délégation aux entreprises.

Jeudi 18 juin 2020, Michel CANEVET et Guy-Dominique KENNEL ont présenté à la presse leur rapport "Des compétences de toute urgence pour l’emploi et les entreprises" fait au nom de la délégation aux entreprises, présidée par Élisabeth LAMURE.

  Débat (25 juin 2020)

 

Jeudi 25 juin 2020, les sénateurs ont débattu en séance publique des conclusions du rapport "Comment faire face aux difficultés de recrutement des entreprises dans le contexte de forte évolution des métiers", à la demande de la délégation aux entreprises.

 



Conférence de presse (18 juin 2020)

 

Jeudi 18 juin 2020, Michel CANEVET et Guy-Dominique KENNEL ont présenté à la presse les conclusions de leur rapport "Des compétences de toute urgence pour l’emploi et les entreprises" fait au nom de la délégation aux entreprises, présidée par Élisabeth LAMURE.

 Comprendre les enjeux

 

Alors que les chiffres sur la situation économique et l'emploi pleuvent et ne sont pas réjouissants, la délégation aux entreprises du Sénat examine jeudi 18 juin, les conclusions du rapport de Michel CANEVET et Guy-Dominique KENNEL : "Des compétences de toute urgence pour l’emploi et les entreprises".

Cette problématique des  "jours d’avant" la Covid-19 reste cruellement d’actualité. Et elle se conjugue avec les nouveaux défis des "jours d’avec" et des "jours d’après" la crise sanitaire, qu’accompagne et suit la crise économique. Au-delà des chiffres évolutifs et des mesures conjoncturelles, nécessaires, il nous faut anticiper et nous adapter aux évolutions structurelles pour mieux rebondir. C’est dans cette perspective, et en faisant appel au bon sens collectif, que s’inscrit la délégation aux entreprises dans le cadre de ce rapport.

Ces préconisations concernent tant les acteurs publics de l’éducation, de l’orientation des jeunes, du service public de l’emploi, les régions, les demandeurs d’emploi et personnes en future reconversion, que- bien entendu - les recruteurs eux-mêmes, les entreprises au premier chef. Pour la délégation sénatoriale aux entreprises, la clé de l’avenir passe par le renforcement des compétences des Français afin de permettre leurs insertion et épanouissement professionnels tout au long de la vie, et de répondre aux besoins de la société et de l’économie, les deux étant bien sûr liés.

"Des compétences de toute urgence pour l’emploi et les entreprises" : les rapporteurs proposent 20 recommandations pour atteindre, ensemble, cet objectif.

En savoir plus :

Photo ©