Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Réduire l’empreinte environnementale du numérique : un état des lieux inédit et une feuille de route pour la France

Dernière mise à jour le 1er juillet 2020
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mercredi 24 juin 2020, Hervé MAUREY, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, Patrick CHAIZE, président de la mission d’information, Guillaume CHEVROLLIER et Jean-Michel HOULLEGATTE, rapporteurs, ont présenté les résultats de leur étude sur l’empreinte environnementale du numérique et la feuille de route.


Conférence de presse (24 juin 2020)

 

Mercredi 24 juin 2020, Hervé MAUREY, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, Patrick CHAIZE, président de la mission d’information, Guillaume CHEVROLLIER et Jean-Michel HOULLEGATTE, rapporteurs, ont présenté à la presse les résultats de leur étude sur l’empreinte environnementale du numérique et la feuille de route.

 

 Comprendre les enjeux

 

Quelle est l’empreinte environnementale du numérique, dont la crise sanitaire a rappelé le rôle essentiel, à l’heure de la crise climatique ?

Alors que les chiffres disponibles aujourd’hui concernent les émissions du numérique au niveau mondial la mission d'information sur l’empreinte environnementale du numérique a fait réaliser une étude qui fournit des chiffres inédits sur l’empreinte carbone du numérique en France, ses particularités par rapport aux tendances mondiales et son évolution à l’horizon 2040.

À partir de cet état des lieux, qui montre qu’à politiques publiques constantes cette empreinte augmentera fortement, la mission a établi une feuille de route pour une transition numérique écologique comportant 25 propositions qui devront être mises en œuvre dans le cadre du plan de relance et, au-delà, d’une proposition de loi qui sera déposée au Sénat.

En savoir plus :

Photo ©