Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Mobilités dans les espaces peu denses en 2040 : un défi à relever dès aujourd’hui

Dernière mise à jour le 3 mars 2021
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mercredi 3 mars 2021, les sénateurs ont débattu en séance publique des conclusions du rapport "Mobilités dans les espaces peu denses à l'horizon 2040 : un défi à relever dès aujourd'hui" à la demande de la délégation sénatoriale à la prospective.

 

       

 

Débat en séance publique (3 mars 2021)

 

Mercredi 3 mars 2021, les sénateurs ont débattu, en séance publique, des conclusions du rapport "Mobilités dans les espaces peu denses à l'horizon 2040 : un défi à relever dès aujourd'hui" à la demande de la délégation sénatoriale à la prospective.

Conférence de presse (16 février 2021)

 

Mardi 16 février 2021, Olivier JACQUIN a présenté à la presse, en visioconférence,  son rapport d’information "Mobilités dans les espaces peu denses en 2040 : un défi à relever dès aujourd’hui", fait au nom de la délégation sénatoriale à la prospective présidée par Mathieu DARNAUD.

 Comprendre les enjeux

 

Enjeu climatique, transformation des modes de vie et du rapport au travail, nouvelles technologies : l’environnement de nos mobilités connaît un bouleversement à la fois rapide et profond. Dans un rapport proposant de "Mettre les nouvelles mobilités au service de tous les territoires", publié fin 2018, la délégation à la prospective du Sénat mettait en garde contre le développement d’un redoutable système de mobilité à deux vitesses : performant et accessible dans les espaces denses, faible et coûteux dans les espaces peu denses.

La délégation a approfondi ses travaux en examinant les dynamiques à l’œuvre hors des grandes agglomérations, les nouvelles attentes en matière de déplacements, en particulier de déplacements du quotidien, et les initiatives prises localement par les collectivités territoriales, encouragées dans le nouveau contexte législatif de la loi d’orientation des mobilités (LOM) à se saisir de la question et à innover, dans un cadre fait d'incertitudes et de changements rapides, accélérés encore par la crise de la Covid-19 et le développement du télétravail.

Soulignant que rien ne se fera sans moyens financiers, sans organisation, le rapport dégage huit scénarios possibles pour les mobilités dans les espaces peu denses et très peu denses, huit chemins qui pourront être empruntés pour diversifier la mobilité dans nos campagnes et en faire un élément supplémentaire de leur attractivité.

En savoir plus :

Photo © Go Montgenevre on Unsplash