Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

60eme anniversaire de la Libération



" LA FRANCE LIBÉRÉE,
LA RÉPUBLIQUE RESTAURÉE "


Ensemble, le combat pour la liberté
cent clichés de la France libérée

Exposition sur les grilles du Jardin du Luxembourg
3 juin - 31 août 2004

Contributions :

HOMMAGE ET TÉMOIGNAGE

Une interview de Jean-Claude Narcy

Photo : J-C. Narcy et le Président du Sénat - © Sénat Pour célébrer le 60e anniversaire de la Libération, Jean-Claude Narcy a pris l'initiative d'organiser, sur les grilles du Palais du Luxembourg, une exposition de photos géantes. Cette dernière évoquera, à travers cent clichés, l'âpreté des combats, le courage des résistants mais aussi la joie de la liberté retrouvée. Des instantanés pour se souvenir d'une période de notre histoire trouble et enthousiaste à la fois, comme le rappelle le présentateur des Opérations spéciales de TF1.

Q : Quels mots symbolisent le mieux cette exposition photos ?

Jean-Claude Narcy : Cette exposition est à la fois un hommage et un témoignage. Il s'agit en effet d'un hommage rendu aux photographes - qu'ils soient professionnels ou amateurs, célèbres ou anonymes - ayant tous, à leur manière, fixé sur la pellicule des moments uniques, des moments historiques. Ces clichés sont aussi le témoignage d'une époque dramatique, où des soldats français ou alliés, ou nombre de patriotes anonymes ont donné leur vie pour la France.

Q : Quelle est la particularité de cette exposition ?

Jean-Claude Narcy : Ce sera sans doute la dernière occasion - puisqu'en général les célébrations se comptent en décennies et qu'aujourd'hui les survivants ont plus de quatre-vingts ans - de rendre hommage à tous ceux qui ont participé à la libération de la France. L'exposition se déroulera du 3 juin au 31 août sur les grilles du Palais du Luxembourg. Cet emplacement magique offre une surface exceptionnelle et permet de toucher un large public : toutes les générations de la population française.
De plus, ce quartier symbolise à la fois la mémoire et l'intelligence à proximité du Sénat et de la Sorbonne. C'est aussi un quartier populaire où les gens aiment se promener. Enfin, cette période estivale favorise la présence de touristes français et étrangers.

Q : Quelle est la genèse de ce projet ?

Jean-Claude Narcy : J'y pensais depuis longtemps. En préparant pour TF1 les émissions consacrées aux célébrations du 60e anniversaire du débarquement de Normandie, je me suis dit qu'au nom du devoir de mémoire, il fallait laisser une trace de cet important moment de l'histoire de France. Or, les célébrations à la télévision sont du domaine de l'éphémère, même si elles touchent des dizaines de millions de téléspectateurs. Je suis donc allé voir Alain Méar, le directeur de cabinet du président du Sénat. J'ai trouvé un interlocuteur enthousiaste. Ce féru d'histoire m'a apporté une aide précieuse sur le contenu de l'exposition et offert cet espace magnifique du Jardin du Luxembourg pour la réaliser.

Q : Comment le choix de ces cent clichés a-t-il été effectué ?

Jean-Claude Narcy : Nous avons visionné plusieurs milliers de photos pour, au final, en sélectionner cent. Nous avons sollicité Paris Match, l'ECPAD, l'Institut Charles de Gaulle, les musées de province, le Mémorial de Caen, les archives de la presse quotidienne régionale… Il nous a fallu un an de travail pour effectuer ce choix.
Une année pendant laquelle nous avons visionné les clichés de reporters de l'armée, de photographes amateurs ou professionnels qui ont eu le réflexe, souvent au péril de leur vie, de fixer, pour toujours, ces moments historiques de la libération de la France.

Q : Quels ont été vos critères de sélection ?

Jean-Claude Narcy : La qualité des photos et leur portée historique et émotionnelle. Celles que l'on a sélectionnées expriment la peur, la détresse, la détermination ou la souffrance de ces femmes et de ces hommes engagés dans ce combat. Elles expriment aussi le courage des combattants de l'ombre multipliant les actes de résistance, l'action magnifique des femmes dans la guerre.
Nous n'avons pas oublié bien sûr les “célébrités” comme Churchill, de Gaulle, Leclerc ou Chaban-Delmas qui figurent aux côtés de quelques anonymes comme ces Normands ou ces Alsaciens accueillant leurs libérateurs.
Bref, du drame, de l'émotion, de la liesse, mais aussi l'humour et le soulagement d'un peuple qui recouvre sa liberté.

Q : TF1 est partenaire de l'Exposition ?

Jean-Claude Narcy : Oui, Etienne Mougeotte a accepté d'emblée de s'y associer. Mais il y a aussi dans le comité éditorial, autour d'Alain Decaux, d'autres partenaires qui m'ont beaucoup aidé : l'ECPAD (Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense), la DICOD (Direction de l'Information et de la Communication de la Défense), la direction de la Communication d'EDF, Paris Match et la Mission pour la célébration du 60e anniversaire de la Libération.

Q : Sur un plan personnel, qu'évoquent pour vous cette période et ces instantanés ?

Jean-Claude Narcy : Un souvenir. Celui de l'enfant que j'étais. En effet, je me rappelle très bien de cet été 44. J'avais six ans et j'accompagnais ma mère sur la route qui traversait notre village près d'Amboise. Je revois les soldats américains sur leurs chars en train d'échanger avec elle des chewing-gums contre une tarte aux pommes. Cette image reste gravée dans ma mémoire pour toujours.

UN RENDEZ-VOUS EXCEPTIONNEL

par Hamlaoui MEKACHERA
Ministre délégué aux anciens combattants
Président de la Mission interministérielle du 60e anniversaire des Débarquements et de la Libération

Les grandes heures qui marquèrent la lutte de notre pays pour sa Libération sont inscrites dans la mémoire nationale. Qu'elles soient glorieuses ou tragiques, elles doivent y demeurer indéfectiblement, non seulement par reconnaissance pour les héros et les martyrs de cette épopée, mais aussi pour que le souvenir et la signification en soient transmis de générations en générations.

Photo : Mr Hamlaoui MEKACHERA - © Sénat Le 60e anniversaire des Débarquements et de la Libération de la France est, de ce point de vue, un rendez-vous exceptionnel. Notre pays s'apprête à le célébrer avec ferveur.

Je remercie le Président du sénat et la Haute Assemblée qui ont décidé de s'associer à ces célébrations avec autant de force. Grâce à leur initiative et à celle des organisateurs, les grilles du Sénat vont accueillir un ensemble remarquable de photographies consacrées à ces mois de souffrances et d'espoir. La renommée de ce lieu - devenu la plus prestigieuse des galeries - va contribuer à donner à cette exposition un écho mérité.

Derrière ces images fortes et émouvantes, chacun mesurera le courage et l'abnégation des combattants, Alliés et Français, l'héroïsme des Résistants, la joie mêlée à la douleur de tout un peuple qui fêtait le retour de la liberté sans oublier le prix de l'occupation et des combats.

Hamlaoui MEKACHERA

LIBERTÉ ET DÉMOCRATIE

par François Roussely
Président d'EDF

Photo : François Roussely
Il y a soixante ans maintenant, des hommes venus des horizons les plus divers et des pays les plus éloignés s'apprêtaient à débarquer sur les côtes normandes afin de délivrer l'Europe du joug de la barbarie nazie. Nombre d'entre eux allaient laisser leur vie dans cette croisade pour la liberté et la démocratie.

La Résistance française allait, elle aussi, payer un lourd tribut à la libération du territoire.

EDF a l'honneur de s'associer aujourd'hui à l'hommage ainsi rendu à toutes celles et à tous ceux qui placèrent les idéaux du Droit et de l'honneur au-dessus de leurs destinées personnelles.

LES SOLDATS DE L’IMAGE

Logo : ECPAD
par Michel Boutinard-Rouelle
Président du conseil d'administration de l’ECPAD

Les grilles du jardin du Luxembourg serviront du 3 juin au 31 août prochains de cadre prestigieux à une exposition photographique organisée à l'occasion des soixante ans du débarquement des forces alliées en Normandie.
Cette exposition exceptionnelle associera, outre l'ECPAD, le Sénat, Paris Match, TF1 et EDF.

Les visiteurs du quartier latin auront tout l'été pour admirer une sélection d'une centaine de photographies sur les débarquements (Normandie, Provence) et la Libération.
Ils seront amenés à partager le quotidien et les combats des hommes d'exception qui ont libéré la France en 1944-1945.

L'exposition sera l'occasion de rappeler le travail des reporters militaires, ces “soldats de l'image” présents aux côtés de leurs compagnons d'arme. Elle met en avant la richesse des archives de l'ECPAD, trésors indispensables à la mise en valeur de notre mémoire.

Ces documents sont pour la plupart extraits des 3 millions de photos et 19 000 films consultables par le grand public à la médiathèque de la Défense (située au fort d'Ivry - 2 à 8 route du Fort- 94205 Ivry-sur-Seine cedex - tél : 01 49 60 52 73) ou sur www.ecpad.fr.

ILS ONT ÉCRIT L’HISTOIRE EN NOIR ET BLANC

Photo : Alain Genestar par Alain Genestar
Directeur de Paris Match

A Omahah Beach et ailleurs sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944, ils ont débarqué en première ligne.
Au milieu des soldats Alliés, ils ont rampé corps à corps dans l'eau rouge de la Manche, sous les feux des mitrailleuses ennemies, filmant la peur et la mort dans les viseurs de leurs Leica ou Rollei. Ils n'étaient pas des héros, juste les témoins de l'héroïsme.
Ils ont immortalisé la libération des villages et des villes, les ruines de Caen et Falaise, les souffrances des victimes et la joie des survivants, jusqu'au bout, à Paris, dans la fête magnifique de cet été 44, meurtrier et victorieux.
Ils étaient les photographes.

L'un d'eux est une légende, Robert Capa. Les autres sont moins célèbres ou anonymes.
C'est à tous ces correspondants de guerre et d'images que Paris Match rend hommage en puisant parmi ses millions d'archives une cinquantaine de leurs photos.
Grâce à elles, grâce à eux, l'histoire est inoubliable. Elle s'écrit en noir et blanc. Les couleurs éternelles du drapeau de la France libérée.

ÉCRAN GÉANT

par Etienne Mougeotte
Vice-Président et Directeur Général de l'antenne de TF1

Photo : Etienne Mougeotte TF1 célébrera le soixantième anniversaire de la libération de la France en retransmettant les cérémonies qui se dérouleront sur le sol normand le 6 juin 2004.
Notre chaîne, media du quotidien, rendra ainsi compte de ces instants de l'histoire immédiate, qui mettront en présence, dans des lieux chargés d'un passé tragique, des hommes et des femmes, politiques, soldats, anonymes, unis en un même devoir de mémoire. Ce souvenir du sacrifice, de la douleur, des rires et des larmes, ne peut être éphémère.
La télévision participera donc à sa manière, par l'image, le reportage, les témoignages à la transmission inter-générations.

Pour poursuivre cette mission, TF1 a également décidé d'apporter son soutien à l'initiative de Jean-Claude Narcy appuyée par le Sénat et quelques autres partenaires prestigieux :
une exposition de photos montrant une centaine de moments - ô combien inoubliables ! - de notre France libérée.

Pendant près de trois mois ces documents uniques seront offerts à la vue des Parisiens et des touristes par l'entremise de cet “art passant” initié par le Sénat depuis quatre ans.
TF1 est fière de parrainer, cette “émission” de longue durée qui transforme les grilles du Jardin du Luxembourg en un écran géant de l'Histoire et de l'émotion !