Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

CITATIONS DE VICTOR HUGO,   HOMME POLITIQUE


L’instruction gratuite et obligatoire pour tous

" Messieurs, quand une discussion est ouverte qui touche à ce qu’il y a de plus sérieux dans les destinées du pays, il faut aller tout de suite, et sans hésiter, au fond de la question. […] Pour moi, l’idéal de cette question de l’enseignement, le voici : l’instruction gratuite et obligatoire. Obligatoire au premier degré seulement, gratuite à tous les degrés. L’enseignement primaire obligatoire, c’est le droit de l’enfant qui […] se confond avec le droit de l’État. "

" Voici donc, selon moi, l’idéal de la question : l’instruction publique et obligatoire. […] Un grandiose enseignement public, donné et réglé par l’État, partant de l’école de village et montant de degré en degré jusqu’au Collège de France. […] Les portes de la science toutes grandes ouvertes à toutes les intelligences. Partout où il y a un champ, partout où il y a un esprit, qu’il y ait un livre. Pas une commune sans une école, pas une ville sans un collège, pas un chef-lieu sans une faculté. "

Discours à propos du projet de loi sur l’enseignement (15 janvier 1850)

La liberté d’expression

" Suspendre les journaux, les suspendre par l’autorité directe, arbitraire, violente, du pouvoir exécutif, cela s’appelait coups d’état sous la monarchie, cela ne peut pas avoir changé de nom sous la République […]. La liberté de la presse à côté du suffrage universel, c’est la pensée de tous éclairant le gouvernement de tous. Attenter à l’une, c’est attenter à l’autre. "

" Les véritables amis de l’ordre ont toujours été les plus sérieux amis de la presse. "

Actes et Paroles (11 septembre 1848 et 26 mai 1856)

" Le Rappel. J’aime tous les sens de ce mot : rappel de la loi à l’ordre, par l’abolition de la peine de mort ; rappel du peuple à la souveraineté, par le suffrage universel ; rappel de l’égalité, par l’enseignement gratuit et obligatoire. "

Aux cinq rédacteurs-fondateurs du Rappel (25 avril 1869)

En hommage à Rousseau et Voltaire

" On peut dire, dans ce fécond xviiie siècle, Rousseau représente le Peuple ; Voltaire, plus vaste encore, représente l’Homme. Ces puissants écrivains ont disparu ; mais ils ont laissé leur âme, la Révolution. "

Discours de Victor Hugo à l'occasion du centenaire de la mort de Voltaire en 1848

" Voltaire a vaincu, Voltaire a fait la guerre rayonnante, la guerre d’un seul contre tous, c'est-à-dire la grande guerre. La guerre de la pensée contre la matière, la guerre de la raison contre le préjugé, la guerre du juste contre l’injuste, la guerre pour l’opprimé contre l’oppresseur, la guerre de la bonté, la guerre de la douceur. (...) Il a été un grand esprit et un immense cœur. "

" Et quelle était son arme ? celle qui a la légèreté du vent et la puissance de la foudre. Une plume. "

Citations : pages    1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8