Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

LE JARDIN DU LUXEMBOURG DURANT LA GUERRE DE 1870


"Lieu charmant, solitaire asile
Ouvert pourtant soir et matin
L'Ecolier son livre à la main
Le Rêveur avec sa paresse
L'Amoureux avec sa maîtresse
Entraient là, comme en Paradis."

Déclaration de guerre - séance du 15 juillet 1870 au Sénat

C'est ainsi qu'Alfred de Musset décrivait le jardin du Luxembourg dans une de ses Poésies nouvelles parue en 1840. Mais l'heure n'est plus aux rêveries romantiques sous les frondaisons. La Prusse et la France sont en guerre depuis le 18 juillet 1870.

 Aux cris enthousiastes de "Vive la guerre ! A Berlin !" succèdent les mauvaises nouvelles : les revers militaires, l'invasion de la France. L'armée reflue et les blessés arrivent à Paris. L'ambulance installée dans le Palais ne suffit plus à les accueillir : une quinzaine de bâtiments sont édifiés à la hâte dans le jardin le long de l'actuelle allée de l'Observatoire.

 

 

Les moutons du Luxembourg