Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée


1957 : LES TRAITÉS DE ROME AU CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE

 

LES PARTISANS DES TRAITÉS

 

 

Edgar PISANI (Haute-Marne - Gauche démocratique), le benjamin du Conseil de la République , et André ARMENGAUD (Français résidant à l'étranger - Républicains indépendants) sont à l'origine d'une proposition de résolution invitant le gouvernement à déposer, avant l'ouverture des débats au Conseil de la République , « un projet de loi-cadre définissant toutes les réformes nécessaires à l'entrée de la communauté française dans le marché commun ». Pour Edgar PISANI, « selon que les changements nécessaires seront subis ou délibérés, ils seront désastreux ou favorables ». Il insiste sur la nécessité de bien préparer « les réformes qui permettront à notre pays de retrouver un nouveau visage » car « qui s'engage au marché commun doit avoir conscience qu'il s'engage, à peine de forfaiture, à définir et à conduire une profonde révolution intérieure, à entreprendre un patient et difficile effort de reconstruction ».

PISANI constate que «  la France ne manque pas de moyens, mais de but ; ce n'est pas un défaut de possibilité, c'est un manque de politique qui risque de compromettre sa place dans le marché commun ». Il s'inquiète de ce qu'« à vouloir fonder notre prestige sur le charme de nos monuments, l'attrait de notre littérature et le parfum de notre civilisation, nous [soyons] en train de prendre peu à peu l'allure de la vieille coquette de la diplomatie mondiale ».

Edgar PISANI
Edgar Pisani

André ARMENGAUD
André Armengaud