Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée


28 octobre 1859 : L'HEMICYCLE S'ENFLAMME

 



M. Chalamel revient à son tour devant le Grand référendaire pour justifier du remplacement des lampistes absents par Alexandre « très vieux et atteint d'un tremblement continuel ». Tout semble désigner le Sieur Alexandre.

Demande : Vous saviez que, depuis 1858, M . Chabrier n'avait plus l'entreprise de l'éclairage, et que le sieur Alexandre, son ouvrier lampiste, avait été congédié du Palais du Luxembourg et remplacé dans son service par le sieur Girard ? Cet Alexandre, très vieux et atteint d'un tremblement continuel ne pouvait plus faire un bon service, surtout pour un travail délicat comme celui de nettoyer le grand lustre de la salle des séances. Pourquoi l'avez-vous gardé et chargé de nouveau de ce service ?
Réponse : Par commisération, il était malheureux. Le feutier m'a engagé lui-même à le prendre. Je pensais qu'il pouvait encore faire le service.

Demande : Il n'était pas nécessaire de remplacer Girard, il n'y avait rien à faire, M. le Président et moi étant absents de Paris, il était inutile de reprendre Alexandre, autant qu'il était imprudent de le faire, et l'administration a assumé sur elle une responsabilité énorme, et par imprudence ou par malveillance, c'est lui qui est responsable du feu.

Lecture faite, le comparant a signé.

Signé : Chalamel.

M. Chalamel ajoute : M. Séguin et M. Briet (puisqu'il faut le dire) m'ont engagé à reprendre Alexandre. Je l'ai fait à leur demande.

Signé : Chalamel.

Certifie les dépositions ci-dessus véritables et conformes à l'original qui reste entre mes mains.

Paris, le 7 novembre 1859.

Le Grand référendaire

Général Marquis d'Hautpoul