Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

L'Hémicycle s'enflamme : L'enquête

Une enquête rondement menée  

Le marquis d'Hautpoul, Grand référendaire du Sénat (1), entreprend une enquête administrative le 31 octobre. Il interroge vingt-trois personnes, du lampiste à l'architecte, pour déterminer la cause de l'incendie et reconstituer le fil des événements de la nuit et des jours précédents.  

Deux questions reviennent inlassablement : « Que savez-vous de l'incendie qui a éclaté dans le Palais du Luxembourg dans la nuit du 27 au 28 courant et qui a détruit la salle des séances ? », « Quelle est votre appréciation sur les causes qui ont amené l'incendie ? ». Toutes les hypothèses sont avancées, les témoins oculaires n'étant souvent pas les mieux informés. Le Grand référendaire adapte ensuite ses questions à la qualité de ses interlocuteurs :

 

- Le gouverneur militaire Laborde
- L'astronome Coulvier Gravier
- Le surveillant au Palais Auguste Badin
- Le premier commis d'administration M. Chalamel
- Le lampiste du Petit Luxembourg M. Gausset
- Le lampiste du Grand Luxembourg M. Girard
- Le Sieur Alexandre, vieux lampiste congédié
- Jean Borne, garde magasin
- M. Galois, bibliothécaire-adjoint
- Mesdames Vieillard et Deloffre
- M. Briet, le chef des hommes de service
- M. de Gisors, architecte
- Le colonel Lacondamine

- Melle Frezet, lingère au Palais
- Le commandant militaire Mazoyer
- M. Daveluy, conservateur du mobilier
- Le major Roussel
- M. Regnart, inspecteur des bâtiments
- Le capitaine Maze
- M. Chaumeil, employé aux Archives
- Le Sieur Simon, chauffeur
- M. Séguin, commis feutier
- Le Sieur Alexandre : seconde comparution - M. Briet : seconde comparution - M. Chalamel : seconde comparution


- Document pdf

(1) Le Grand référendaire est, sous l'autorité du Président, chargé de la direction des services administratifs et de la comptabilité. Il est le chef du personnel des employés ; il veille au maintien de l'ordre intérieur et de la sûreté.