Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

28 octobre 1859 : L'HEMICYCLE S'ENFLAMME

Dans la nuit du 27 au 28 octobre 1859, peu après 1 heure, les flammes ravagent la toiture du Palais du Luxembourg.

1h : les premières flammes dépassent du toit, l'alerte générale est donnée. Le surveillant Badin parcourt les couloirs pour réveiller les habitants du Pavillon de l'Ouest, directement menacé par le feu. La garde de Paris de la rue de Tournon arrive très vite sur place, suivie des sapeurs pompiers.

1h30 : le capitaine Maze, de la Garde de Paris, constate que le feu se répand dans les panneaux de la coupole. Il fait ouvrir le jardin pour permettre l'accès aux volontaires. Des chaînes humaines se forment, composées de militaires, d'habitants du quartier et d'étudiants. Dix pompes puisent dans le bassin du jardin et dans les réservoirs de la cuisine du Palais.
Les banquettes de la salle des séances sont enlevées, les bureaux restent sur place. Le tapis est arrosé.

5h : la coupole ne peut être sauvée. Le treuil du lustre en fonte tombe et traverse le plancher. Le sol de la salle des séances ne résiste pas au poids de l'eau et des matériaux qui le jonchent. Il s'effondre. Le caporal Rosier et le sergent major Labaste sont prisonniers des décombres. Les blessés sont évacués.

6h : Une partie des troupes quitte les lieux.

8h : L'incendie est tout à fait maîtrisé, une trentaine d'hommes en assurent la surveillance.  


Sources : Archives du Sénat - Presse

Dossier réalisé le 3 décembre 2009    archives@senat.fr