Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée


28 octobre 1859 : L'HEMICYCLE S'ENFLAMME

 


 

Le capitaine Maze fait ouvrir le jardin pour permettre aux volontaires de former des chaînes pour acheminer l'eau. Il ignore les raisons de l'incendie.

Demande : Que savez-vous de l'incendie qui a eu lieu au Palais du 27 au 28 octobre ?
Réponse : J'ai été éveillé vers une heure et demie du matin. Je me rendis au Palais et cherchai à savoir où était le feu. Je montai avec M. Briet dans la salle des séances. Le feu commençait à paraître dans les panneaux de la coupole. Je fis éclairer et songeai à trouver les moyens d'avoir de l'eau, et pour former les chaînes. Je fis lever les consignes, afin qu'on pût entrer dans le jardin et avoir du monde qui manquait. Je donnai l'ordre d'enlever les meubles de la salle des séances, les bureaux ne purent être enlevés. Les pompiers étaient arrivés et cherchaient à reconnaître le feu sur la coupole. J'étais toujours là avec mes hommes, cherchant à maintenir le feu que les pompiers ont ensuite attaqué.

Demande : Dans votre appréciation, avez-vous quelqu'idée sur la cause du feu ?
Réponse : Personnellement, non, mais j'ai entendu dire par d'autres personnes qu'il y avait dans la coupole beaucoup de vieux papiers, et que les ouvriers plombiers travaillant dans cet endroit avaient pu laisser des causes d'incendie.

Demande : Ce fait a été reconnu inexact. Enfin, vous dîtes ce que vous avez entendu ?
Réponse : Oui, mon Général.

Lecture faite, le comparant a signé.

Signé : Maze.