Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée


L'EAU : UN DÉFI POUR L'HUMANITÉ,
AU COEUR DES STRATÉGIES POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE


Colloque organisé par le 
Groupe de Prospective du Sénat
Animé par Philippe Ballard, journaliste à LCI

Jeudi 6 février 2003
Palais du Luxembourg


 

Programme

9h00 
Message d'accueil
Christian Poncelet, Président du Sénat

9h15 
Présentation du colloque
René Trégouët, président du groupe de prospective du Sénat, 
sénateur du Rhône

9h30 - 10h45
Un enjeu majeur pour l'avenir de la planète

- DanieI Zimmer, directeur général du Conseil mondial de l'eau

- Le président du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD)

- Riccardo Petrella, professeur à l'université de Louvain, conseiller à la Commission européenne

- Guillaume Benoît, directeur du Plan Bleu (PNUE-PAM)

- Christian Buchet, chercheur associé au CNRS, directeur du centre Franco-Ibéro-Américain d'histoire maritime de l'Institut catholique de Paris

10 h 45 - 13 h 00
La nécessité d'une exceptionnelle mobilisation

- Pierre Hérisson, sénateur de la Haute-Savoie, vice-président de l'Office international de l'eau (OIEAU)

- Thierry Raes, directeur du département « Développement durable » de PricewaterhouseCoopers

- J. Alberto Tejada-Guibert, Programme Specialist, Division des Sciences de l'eau, Organisation des Nations unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO)

- Geneviève Berger, directrice générale du Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

- Jean-François Girard, président de l'Institut de recherche pour le développement (IRD)

- Bertrand Hervieu, président de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA)

- Stéphane Janichewski, directeur des programmes et des affaires industrielles du Centre national des études spatiales (CNES) 

- Philippe Rohner, Senior Investment Manager, Pictet Asset Management

13 h - 14 h 30 
Déjeuner
dans les salons de Boffrand

14 h 30 - 16 h
Pour une gouvernance mondiale 
qui associe volonté publique et savoir-faire privé

- Jacques Oudin, sénateur de la Vendée président du groupe d'étude sur l'eau et président du Cercle français de l'eau

- André Liebaert, administrateur principal à la DG Développement, Politiques en matière d'infrastructures, secteur des ressources en eau, Commission européenne

- Pierre-Frédéric Ténière-Buchot, conseiller spécial au Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et gouverneur du Conseil mondial de l'eau

- Ruben Lazo, vice-président de la division produits de consommation de Rhodia et président de Rhodia Water

- Gérard Payen, directeur général de Suez 

- Olivier Barbaroux, directeur général de Vivendi Water

16 h - 17h30
Quelles orientations pour la France ?

- Gérard Miquel, sénateur du Lot, rapporteur de l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST)

- Pascal Berteaud, directeur de la Direction de l'eau au Ministère de l'Ecologie et du Développement durable

- Yves Tavernier, président du Comité national de l'eau

- Bernard Rousseau, président de France nature environnement (FNE)

- Bernard Schockaert, Administrateur et président de la commission Environnement d'UFC-Que choisir?

- Jean-François Minster, président-directeur général de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER)

17 h 30 - Allocution de clôture
Roselyne Bachelot
, Ministre de l'Ecologie 
et du Développement durable

 


Renseignements et inscriptions :

 Le cabinet Carles Rheims, chargé de la conception et de l'organisation
des Rencontres internationales de Prospective du Sénat, demeure à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Carles Rheims - 98 rue de Sèvres - 75007 PARIS
Tel : 01 56 58 51 50

Contacts :
Dominique Lasserre 


La préservation de la ressource en eau est devenue, avec le réchauffement climatique, le principal défi de l' humanité. Sa disponibilité diminue rapidement : 26 pays sont déjà en situation de pénurie. Des régions entières comme le Proche ou le Moyen-Orient, l'Afrique, la Californie, le Mexique, l'Ouest de l'Amérique du Sud sont menacées à vingt ans de stress hydrique. La prise de conscience de la communauté internationale, qui vient de se traduire à Johannesburg par un accord sur l'objectif d'améliorer l'accès à l'eau des populations les plus démunies, est cependant insuffisante. Les moyens scientifiques et financiers nécessitent des investissements colossaux et une gouvernance mondiale associant volonté publique et savoir faire privé doit impérativement se mettre en place.
La réunion de Kyoto qui se tiendra du 16 au 23 mars 2003 s'efforcera d'avancer dans cette voie longue, difficile mais capitale pour faire face aux enjeux stratégiques de demain. La France, largement impliquée en faveur du combat pour un développement durable à l'échelle mondiale est également engagée dans la refonte de la loi sur l'eau et la transposition de la directive européenne. Les débats de la journée en abordant ces sujets fondamentaux, seront au cœur des réflexions sur l'avenir de la planète que mène le groupe de prospective du Sénat.


Sous le haut patronage de Christian Poncelet, Président du Sénat, de Jean-Pierre Raffarin, Premier ministre et de Roselyne Bachelot, Ministre de l'Ecologie et du Développement durable sous la présidence de René Trégouët, Sénateur du Rhône, Président du Groupe de prospective du Sénat.