Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Tandis que les entreprises s’affranchissent chaque jour un peu plus des frontières nationales, l’État est confronté à une remise en cause des ancrages territoriaux traditionnels de l’action économique. Manquant de marges de manoeuvre, il est contraint de réexaminer ses périmètres d’intervention. Pourtant ce sont les Etats eux-mêmes qui sont à l’origine de cette évolution manifeste depuis une quinzaine d’années : l’entrée dans la compétition économique mondiale des ex-«pays de l’est» et la montée en puissance de pays émergents au potentiel gigantesque (Chine, Inde) ont entraîné un décloisonnement qui, conjugué à l’extension du libre-échange (élargissement de l’Union européenne, mise en place
de l’Organisation mondiale du commerce…) promeut les entreprises comme des acteurs de plus en plus puissants.

La réflexion s’articulera autour de trois enjeux :

• d'une part, le divorce entre une logique des territoires et une logique de réseaux, ce qui conduira à aborder les problématiques du rachat d’entreprises nationales, des délocalisations et du «patriotisme économique» ;

• d’autre part, le rôle croissant des entreprises dans des fonctions considérées historiquement comme étatiques, voire régaliennes, et l'émergence, par conséquent, d’une véritable responsabilité «sociétale» de l’entreprise ;

• enfin, les conséquences des constats précédents en termes de politiques publiques, avec la multiplication des instances de régulation et l’effacement relatif des Etats nationaux, du moins dans leurs formes d’action traditionnelles.

Les débats seront animés par Dominique Rousset.

 

 


8h45

ACCUEIL DES PARTICIPANTS

 

en partenariat avec

Palais du Luxembourg - Sénat - Salle Clemenceau
15, rue de Vaugirard - 75006 Paris

Odéon

Luxembourg

 

Place St-Sulpice,
Marché St Germain

Conditions de participation
• Le nombre de places disponibles étant limité, seules les 250 premières
réponses seront prises en compte
• Pour des raisons de sécurité, les réservations sont strictement nominatives
• Une confirmation écrite de l’inscription vous sera adressée
• Une pièce d’identité devra être présentée à l’entrée du Sénat

Renseignements disponibles
auprès de Nejla Zribi
Téléphone : 01 55 18 03 00 Fax : 01 55 18 03 03
Courriel : zribi@3ememillenaire.com
3ème Millénaire, 19 boulevard des nations unies 92190 Meudon


 

9h30

ALLOCUTIONS D’OUVERTURE
Joël BOURDIN, sénateur de l’Eure, président de la délégation pour la planification
Hugues de JOUVENEL, directeur général du Groupe Futuribles

9h45

TERRITOIRES ET RÉSEAUX : L’ETAT AU DÉFI DES LOGIQUES ÉCONOMIQUES
Jean ARTHUIS, président de la commission des Finances du Sénat
Suzanne BERGER, professeur au M.I.T
Christian HARBULOT, directeur de l’Ecole de guerre économique
Francis MER, ancien ministre de l’économie, des finances et de l’industrie

11h30

 

PUBLIC-PRIVÉ : UNE FRONTIÈRE MOUVANTE
Jean-Paul EMORINE, président de la commission des Affaires économiques du Sénat
Jacques LESOURNE, président de Futuribles International
Frank MORDACQ, directeur général de la modernisation de l’Etat
Frédéric TIBERGHIEN, délégué interministériel à l’innovation, à l’économie sociale et à l’expérimentation sociale

14h30

POLITIQUES PUBLIQUES ET MARCHÉS : LES NOUVELLES FORMES DE RÉGULATION
Sophie BOISSARD, directrice générale du Centre d’analyse stratégique
Christian de BOISSIEU, président du Conseil d’analyse économique
Anton BRENDER, directeur des études économiques, Dexia Asset Management
Bernard CARAYON, député du Tarn
Mario MONTI, président de l’Université Bocconi de Milan, ancien Commissaire européen

16h30

ALLOCUTIONS DE CLÔTURE
Jacques ATTALI, président de PlaNet Finance
Jean-Pierre RAFFARIN, sénateur de la Vienne, ancien Premier ministre