Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée
 
 
 
 
     
   
 
Accueil



ORANGERIE DU SÉNAT



PALAIS DU LUXEMBOURG



JARDIN DU LUXEMBOURG



PAVILLON DAVIOUD



MUSÉE DU LUXEMBOURG



GRILLES DU JARDIN DU LUXEMBOURG



KIOSQUE À MUSIQUE



PLAN DU JARDIN DU SÉNAT

   


Orangerie du Sénat

Ewa KarpinskaEWA KARPINSKA

du 19 juillet au 05 août

EWA KARPINSKA OU L’AQUARELLE LIBÉRÉE

Née en 1962, d’origine polonaise et diplômée d’architecture du paysage, Ewa Karpinska a été l’élève de l’aquarelliste Jean-Louis Morelle. Chercheuse passionnée, elle a développé et repoussé les limites de la technique « humide sur humide» : le papier, mouillé à cœur, l’aquarelliste doit adapter son intervention en fonction de l’humidité décroissante du papier. Reposant sur l’observation de l’évaporation de l’eau, cette technique exige à la fois anticipation, réactivité et patience. Aujourd’hui, Ewa Karpinska est devenue le maître incontesté de cette technique.
En 2002, elle écrit un livre sur la technique de l’aquarelle : « Aquarelle, la lumière de l’eau » aux éditions Fleurus, cinq fois réédité. Régulièrement, elle publie ses recherches dans le premier magazine français consacré aux beaux-arts : « Pratique des arts ».
Les aquarelles d’Ewa, tantôt impétueuses et tourmentées, tantôt sereines et lumineuses, reflètent profondément son âme slave. Une gestuelle fougueuse et souple, des lignes courbes et ondulantes, des harmonies chromatiques subtiles au service de la vibration de la lumière, des sujets tactiles où matière et lumière se révèlent l’une l’autre, un regard qui transperce le réel, les aquarelles d’Ewa exaltent un monde de sensualité, de beauté, de lumière et de vie.
En éclatant les formats de ses aquarelles, en densifiant les couleurs, en investissant le monde du vivant, Ewa Karpinska sort l’aquarelle de son monde en demi-teinte et souvent mièvre et la libère enfin !