Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le Sénat fête la musique

Depuis la création de la Fête de la Musique, le Sénat s’associe traditionnellement à cette manifestation. L’édition 2014 se tiendra sous le kiosque à musique du Jardin du Luxembourg.

En 2014, Le Sénat a souhaité s’associer pleinement aux commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale à travers un ensemble de manifestations à vocation pédagogique et grand public.

Ainsi,  le samedi 21 juin 2014, une fête de la Musique spéciale « chansons de la Belle époque, de la Grande Guerre et des Années folles » sera offerte au public du Jardin du Luxembourg. Animée par l'association parisienne « Carnet de Bals » avec une cinquantaine de danseurs en costume d’époque et le groupe «les Bachiques Bouzouks » composé de 3 musiciens et de 8 chanteurs. Le public sera invité, grâce aux livrets de paroles distribués, à chanter des chansons légères ou engagées de la fin de la « Belle Epoque ».

Carnet de Bal

de 14 h à 16 h 45

 

L'association parisienne Carnet de Bals a pour objectif de perpétuer les grands bals du XIXe siècle en organisant des bals couvrant les années 1800 à 1930. Association reconnue d'intérêt général depuis 2012, membre du Comité International de la Danse de l'UNESCO depuis 2011, Carnet de Bals organisera un bal avec une cinquantaine de danseurs en costume d'époque.

         

      

Le Carnet Bal du samedi 21 juin

La saison 2014/2015 de Carnet de Bal

Les Bachiques Bouzouks

de 17 h à 18 h 30

Les Bachiques Bouzouks sont un petit groupe d'amoureux de la chanson qui, depuis 1995, organisent des séances de chansons dans les rues et les jardins de Paris selon un principe simple : les « Piliers » des Bachiques Bouzouks, qui comprennent 3 musiciens (un accordéoniste, un banjoïste, un contrebassiste) et 8 chanteurs, prêtent des livrets de paroles à tous ceux qui viennent au rendez-vous.

À l’occasion de la fête de la Musique, le groupe animera une séance de chansons des années 1900 à 1926, avec un programme associant les chansons légères, naturalistes ou engagées de la fin de la « Belle Époque », que l’on fredonne encore, les chansons de la période de la guerre proprement dite et celles du début des Années folles.

 

    

Pour retrouver les Bachiques Bouzouks

Le livret des chansons

 

Plan du Jardin