Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Un voyage de 4,5 milliards d’années

L’exposition ORIGINES met à l’honneur la beauté de la Terre, son énergie et l’extrême richesse de la biodiversité. Un voyage fascinant à travers la nature sauvage.

Les 80 photographies présentées dans le cadre de l’exposition ORIGINES sont le fruit de plus de trente années de voyage à travers les mondes sauvages. Florilège du travail d’Olivier Grunewald, elles racontent la formation de la Terre, il y a quatre milliards et demi d’an-nées et l’apparition de la vie, depuis le chaos originel jusqu’à l’émergence et l’explosion de la vie. Éclairs, aurores boréales, myriades d’étoiles, torrents incandescents, fontaines de lave, séismes… Autant de phénomènes qui témoignent de la formidable énergie qui continue d’animer notre petite planète. Jeune et encore chaude, la terre s’est progressivement refroidie. D’inexorables mouvements provoqués par la chaleur interne ont ouvert les océans et plissé sa surface. Les montagnes, canyons et vallées expriment cette dynamique ainsi que le pouvoir de l’érosion, de l’eau, du vent, du froid ou de la chaleur.

L'exposition

  • Grilles du Jardin du Luxembourg du 17 mars au 15 juillet 2018
  • Accès libre au public 24 h sur 24, éclairage nocturne Rue Médicis - Paris 6° arrondissement
  • Accès : RER Luxembourg | Métro Odéon | Bus 82 85 38 21 27
  • Consultez le dossier de presse (PDF - 1,8 Mo)

 



Gérard LARCHER

Président du Sénat

Partir à la quête des origines de l’univers et de la planète Terre pour percer le mystère de la matière et de la vie, telle est l’invitation que nous adresse le photographe Olivier Grunewald. Ses 80 clichés, exposés sur les grilles du Jardin du Luxembourg, racontent plus de trente années de voyages passées à explorer les espaces les plus sauvages et les plus spectaculaires du monde.

L’exposition ORIGINES retrace une histoire qui débuta il y a plus de quatre milliards et demi d’années et témoigne aujourd’hui de cette extraordinaire richesse géologique, végétale et animale dont l’humanité est dépositaire. Du chaos à l’apparition des premiers animaux, ce photographe nous plonge au cœur du cosmos et nous guide sur les chemins de la biodiversité. Le bruit et la fureur des éléments ont façonné le relief de notre planète. Fontaines de laves, nuées ardentes, aurores boréales sont autant de témoignages de cette histoire mouvementée d’où jaillit la vie.

Du torrent de lave fluide du volcan Eyjafjöll en Islande à la Vallée de la Lune au Chili, en passant par la voie lactée de la nuit saharienne, le promeneur, le long de la rue de Médicis, est saisi par l’intensité des couleurs : les bleus profonds se mêlent aux verts lumineux, aux noirs intenses, aux rouges vifs et aux ocres roses. Olivier Grunewald se propose de nous conduire jusqu’à une nature qui semble encore vierge de la présence de l’homme, et pourtant, aujourd’hui si fragile. Son remarquable travail est une ode à la beauté mais aussi un vibrant appel à la protection de notre écosystème.

Il raconte un temps qui n’est pas celui de l’humanité : celui de milliards d’années qui façonnèrent le règne minéral, végétal et animal que cette exposition nous offre d’observer pour quelques mois, en plein de cœur de Paris. Je vous invite à découvrir ces étonnantes et exceptionnelles photographies qui retracent l’histoire des origines, de cette nature sauvage, puissante et fascinante qui un jour offrit à l’Homme d’y faire son apparition.