Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Nouvelle Histoire du Japon Pierre-François Souyri

(Editions Perrin)

 Longtemps, l’histoire du Japon fut instrumentalisée par le pouvoir impérial, le fruit d’une idéologie sous contrôle absolu. D’autant que le XXe siècle aura été marqué en Asie, comme ailleurs, par les grandes idéologies dévastatrices de ce siècle. Cependant, depuis quelques années, sous l’influence des pays anglo-saxons, l’approche historique a considérablement évolué et la parole s’est peu à peu libérée. Certains tabous (la défaite de l’Empire en 1945 ou Hiroshima) restent forts. Mais l’étude, par exemple, des relations de l'archipel avec la Chine, ou celle des rapprochements anciens voire des fusions migrations avec les peuples voisins, encore inimaginables il y a quelques années, sont désormais au coeur des recherches historiques. Tout en tenant compte des derniers développements de l'historiographie japonaise et des débats dont elle a pu être l'objet, P.- F. Souyri propose ici une Nouvelle histoire du Japon, affranchie des poncifs anciens et des légendes, mais aussi plus en accord avec les questionnements de cette société aujourd’hui ultra moderne. Un éclairage nouveau et passionnant d’un pays qui n’en finit pas de nous intriguer…

Pierre-François Souyri  est professeur à l'université de Genève où il enseigne l'histoire du Japon. Ancien professeur à l'Inalco de Paris et ancien directeur de la Maison franco-japonaise, ses travaux portent sur l'histoire de la société médiévale japonaise et l'histoire des idées à l'époque moderne. P-.F. Souyri, qui a séjourné de nombreuses années au Japon, est considéré comme l’un des meilleurs spécialistes du pays.

 

Le mythe Gaullien  Sudhir Hazareesingh (Editions Gallimard)

 L'image du général de Gaulle a connu d'étranges retournements. L'homme d'État de son vivant le plus contesté est devenu après sa mort le plus incontestable. Celui qui avait si longtemps passé pour le diviseur de la nation est devenu le sauveur de la République, l'incarnation même de la France.

L'historien britannique Sudhir Hazareesingh éclaire ici les étapes et les moyens de cette métamorphose en exploitant les riches fonds des Archives nationales et de la Fondation Charles de Gaulle, en particulier l'immense correspondance du Général récemment ouverte.

 Adossé aux grands précédents de l'histoire de France – Jeanne d'Arc, Louis XIV, Napoléon –, le mythe gaullien se distingue par sa capacité à transcender les clivages. Ce faisant, il marque, selon l'auteur, la forme la plus achevée du mythe politique national dans la France contemporaine.

 

 

 

Périclès. La démocratie athénienne à l'épreuve du grand Homme

Vincent Azoulay

 (Editions Armand Colin)

 

Dans la culture occidentale, Périclès a le rare privilège de donner son nom à un « Siècle», incarnant l’apogée politique et culturel du monde grec. Pour autant, faut-il croire l’historien Thucydide lorsqu’il soutient, à propos d’Athènes : « C’était, de nom, une démocratie, mais, en fait, le premier citoyen exerçait le pouvoir » ? Périclès régna-t-il en souverain sur des masses consentantes ou ne fut-il qu’une marionnette actionnée par le peuple ? De Thucydide à Plutarque, de Voltaire à Rousseau, de Grote à Duruy, les auteurs anciens et modernes se sont interrogés sur les relations nouées entre le stratège et la communauté athénienne. Périclès, chef tout-puissant ou simple ventriloque des aspirations populaires ? Telle est l’énigme que cette enquête historique et historiographique s’emploie à résoudre.

Vincent Azoulay est maître de conférences en histoire grecque à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, est spécialiste de la vie politique et intellectuelle de l'Athènes Il est l'auteur de Xénophon et les grâces du pouvoir. De la charis au charisme (Publications de la Sorbonne, 2004) et co-éditeur avec Patrick BOUCHERON de : Le mot qui tue. Les violences intellectuelles de l'antiquité à nos jours, Paris, Champ Vallon, collection Époque, 2009.