Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

 

     

Présidence du Sénat

samedi 17 novembre 2001      

de 11 heures à 18 heures      


3ème  Journée du  Livre  d'Économie

Le vieillissement des populations européennes

<marquee>Retrouvez le sondage Sofres, en cliquant ici</marquee>



ENTRÉE LIBRE

<marquee style="color: rgb(255, 0, 0); font-family: verdana,arial,helvetica; font-weight: bold;"> Retrouvez en direct les comptes-rendus des débats, en cliquant ici</marquee>


Le Président du Sénat  vous souhaite la bienvenue

Pourquoi une Journée du Livre d'Economie ? 
par
La Présidente de Lire la Politique

 

      Le programme de la journée                          Comment accéder ?

 


 

Bienvenue au Sénat

Christian PONCELET
Président du Sénat

Une petite fille est née ce matin, quelque part en Europe.

Laurène, Amalia, Solveig ou encore Jenny ; peu importe son prénom.

L’essentiel est que son espérance de vie est telle, qu’à l’aube de ce nouveau millénaire et du siècle naissant, elle a une chance sur deux de connaître les premières lueurs du… XXIIème siècle !

Nous sommes loin ici des scènes crépusculaires d’un Bruegel ayant livré à la postérité les visages prématurément marqués de paysans déjà vieillards, à 35 ans à peine.

Ainsi va la France, dont deux habitants sur trois devraient être âgés de 60 ans et plus en 2050, contre 16 % aujourd’hui.

Ainsi va l’Europe, avec ses « Mamy-boomers », jeunes grands-mères de 50 ans, et autres seniors-consommateurs choyés par les nouveaux gourous du marketing.

Cette déferlante démographique porte en germe nombre d’interrogations et de remises en question.

Quid de la pérennité d’un système de retraite fondé sur la seule répartition et donc bâti sur la solidarité présumée entre les générations ?

Quel type d’immigration organiser pour pallier un déficit annoncé de main-d’œuvre, notamment qualifiée.

Comment mettre un terme à un immense gâchis humain et utiliser au mieux, au service de l’intérêt général, l’expérience et le savoir-faire encore intacts des jeunes retraités ?

Mais aussi et surtout, comment promouvoir une solidarité inter-générationnelle dans des sociétés où les quinquagénaires peinent à imaginer leur place en même temps que les jeunes actifs doutent que leur génération, à l’égal de celles qui l’ont précédée, sera forcément porteuse de progrès collectif et de promotion individuelle ?

C’est la spécificité de la Journée du Livre d’Economie que de rompre avec l’instantanéité du rythme imprimé par les médias à nos existences, et de proposer à un public chaque année plus large de réfléchir avec les intellectuels, les économistes et les décideurs publics.

C’est pourquoi je me réjouis que cette troisième édition consacrée au thème du « vieillissement des populations européennes » confirme ce rendez-vous désormais incontournable comme un moment privilégié, permettant le contact direct avec les auteurs d’ouvrages économiques et favorisant l’échange des idées.

Bienvenue donc au Sénat, et merci à tous ceux qui concourent à l’organisation et au succès de cette Journée du Livre d’Economie que je souhaite à nouveau riche de rencontres et intellectuellement enthousiasmante.

Pour contacter Christian PONCELET : c.poncelet@senat.fr

 

Pourquoi une journée du livre d’Économie ?

Luce PERROT
Présidente-Fondatrice de Lire la Politique

Le XXème siècle aura été marqué par l'influence croissante de l'économie dans le domaine public. Captation par la sphère politique d'abord, puis dépassement de la politique par une économie 

mondialisée qui, insensiblement, semble devenue souveraine. L'économie n'ayant jamais eu pour finalité le citoyen, mais le consommateur, elle recherche en premier lieu l'efficacité sans souci de légitimité politique.

Afin d'essayer de mieux correspondre à cette réalité, les Etats affichent une volonté croissante de s'associer dans le cadre d'organisations régionales - telle l'Union européenne ou bien internationales - telle l'Organisation Mondiale du Commerce. 

Mais le risque de cette évolution ne reste pas moins que le citoyen se sente exclu des affaires publiques au profit des seuls spécialistes. Les craintes qui s'expriment à l'égard des technocraties tatillonnes voulant se substituer à la démocratie participative sont à ce titre éclairantes sur le sentiment d'impuissance qu'éprouve le citoyen. 

Dès lors, afin que l'économie redevienne l'affaire de tous, une meilleure information et une bonne compréhension des enjeux économiques s'imposent. Les Français manifestent d'ailleurs, de plus en plus, un intérêt vis-à-vis de l'évolution de l'économie, comme l'illustre le succès de récents livres et les événements de l’actualité internationale. Aujourd'hui, plus que par le passé, c'est en fonction des perspectives et des alternatives économiques proposées par les responsables politiques que se déterminent les citoyens, ces "nouveaux électeurs" évoqués par le politologue Philippe Habert.

Depuis son arrivée à la Présidence du Sénat, Christian Poncelet, avec pugnacité, conviction, déploie une véritable politique d’intégration au débat public, des enjeux et débats liés à l’économie. Combat ô combien politique ! Cette volonté affichée répond complètement aux objectifs de Lire la Politique. C’est pourquoi, depuis trois ans, la Journée du Livre d’Économie se déroule à la Présidence du Sénat : nous sommes en parfait accord pour tenter de répondre à ce  besoin d’appréhender l’évolution du monde et favoriser l'accès des citoyens aux enjeux essentiels.

Après avoir invité les « décideurs » et les citoyens à réfléchir ensemble sur les vastes thèmes de l’alimentation et de la fiscalité, la troisième édition de la Journée du Livre d’Économie propose un rendez-vous sur le thème du vieillissement des populations européennes. Il s’agira d’expliquer, de commenter, d’argumenter les impacts de cette situation démographique sur les économies et les sociétés européennes.

Pour contacter Luce PERROT : lirelapolitique@yahoo.fr