Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Illustration : affiche des journées du patrimoine

Titre : Journées européennes du Patrimoine au Sénat

Le Sénat a ouvert ses portes au public le samedi 17 et le dimanche 18 septembre, de 9h30 à 17h30, sans interruption, à l'occasion des journées européennes du patrimoine.

Le Palais du Luxembourg (le Sénat) ainsi que le Petit Luxembourg (la Présidence du Sénat) ont une nouvelle fois fait partager leurs innombrables richesses au public à l'occasion de ces deux journées.

Nouveautés 2005 : visite de la Commission des Finances, de la salle Clémenceau et du studio Public Sénat (lire le communiqué de presse)

Accès : 15 et 15 ter rue de Vaugirard - 75006 PARIS

Bouton : Signez le livre d'or

Photo : Christian Poncelet, Président du Sénat
Le Sénat est heureux de vous accueillir, chaque année plus nombreux, à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

Des centaines de personnes travaillent, chaque jour, au Sénat ainsi que dans sa dépendance : le Jardin du Luxembourg. Elles animent toute l’année de leur activité les très nombreux bureaux et lieux de réunions, certes moins spectaculaires que les salles qui constituent le circuit de votre visite. Toute l’année, au gré des visites, des auditions, des colloques et journées d’étude, des milliers de Français et d’étrangers ont l’occasion de découvrir le Palais du Luxembourg.

Dans l’hémicycle, que la chaîne Public Sénat a déjà fait connaître au plus grand nombre, avant même l’arrivée de la Télévision numérique terrestre qui lui permettra d’atteindre un public plus vaste encore, se déroule la partie émergée du travail parlementaire.

Grâce aux journées du patrimoine, vous pouvez percevoir à la fois le travail d’une Assemblée parlementaire active, vouée à la réflexion et à la prospective, soucieuse d’améliorer les projets de loi dans un esprit de sagesse, et prendre le temps de découvrir le Palais qui l’abrite depuis deux siècles.

Aujourd’hui, le Palais du Luxembourg témoigne de pages importantes de notre histoire. Il rappelle aussi à toutes les autorités qui en ont été un moment dépositaires que notre action législative s’inscrit dans la continuité des générations précédentes mais qu’elle doit surtout préparer l’avenir pour les générations futures.

Le Sénat s’efforce de bien entretenir ce patrimoine et de le valoriser. Il a pris l’initiative de relancer le Musée du Luxembourg, qui avec les expositions des Chefs d’œuvre de la collection Rau, Rodin 1900, Raphaël : Grâce et Beauté, Modigliani, l’Aventure de Pont-Aven et Gauguin, Botticelli. Moi ! Autoportraits du XXème siècle, Véronèse profane, et Matisse, une seconde vie, a retrouvé un rang digne de son histoire.

Le Sénat cherche également à valoriser le Jardin : l’Orangerie accueille en juin, désormais régulièrement, la manifestation d’Art contemporain ArtSénat qui a cette année pour thème « L’Art et la Ville », et dont les œuvres installées à l’extérieur peuvent être découvertes jusqu’à la fin du mois de septembre. En été, elle invite de jeunes créateurs qui trouvent ainsi l’occasion de rencontrer leur public. A l’automne, c’est le moment traditionnel de rendre hommage au Jardin du Sénat et à ses remarquables équipes par une exposition végétale. Année du Brésil oblige, le Sénat présentera dans l’Orangerie du 23 au 29 septembre, avec le concours du groupe Truffaut, une très belle et surprenante exposition « Les jardins brésiliens » dans une scénographie originale et créative

.Les grilles du Jardin, depuis l’exposition « La Terre vue du Ciel » par Yann Arthus-Bertrand, jusqu’à la célébration du rôle si précieux et souvent héroïque des « reporters sans frontières », ouvrent une fenêtre sur le monde dans une nouvelle forme d’exposition populaire et démocratique, l’ « Art passant ».

La musique trouve aussi dans ce jardin son écrin, avec les représentations, l’été, d’opéras en plein air, avec la fête de la Musique, qui fut, cette année, une grande fête brésilienne, et avec les concerts d’été des kiosques du Jardin ou les concerts classiques des salons de Boffrand.

Le Sénat espère ainsi que, fidèle à son histoire et respectueux de ce patrimoine, il aura réussi à mieux le faire apprécier, bref à le faire vivre.

Christian PONCELET

Photo : Palais du Luxembourg

Photo : hémicycle du Sénat

Photo : salle des conférences

Photo : Palais et Jardin du Luxembourg

Photo : salle de la Commission des Finances