Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Image : journées du patrimoine 2007

27 034 visiteurs : le Sénat continue d’attirer le public

Le Palais du Luxembourg et le "Petit Luxembourg", siège de la Présidence du Sénat, qui étaient ouverts au public samedi 15 et dimanche 16 septembre toute la journée, ont connu une très forte affluence : 19 713 visiteurs, contre 19.070 en 2006, ont pu découvrir de l’intérieur le Sénat, ses missions, son fonctionnement et sa place dans les institutions de la Vème République tout en se promenant dans des lieux d’une grande richesse historique et architecturale.

Un succès équivalent a été enregistré pour les serres du jardin du Luxembourg, ouvertes pour la sixième année consécutive au public, avec 7 321 visiteurs.

Par ailleurs, le Musée du Luxembourg a accueilli, en deux jours, pour l’ouverture de l’exposition « Arcimboldo » plus de 5 000 visiteurs.

Ces affluences confirment le succès de la politique d’ouverture engagée ces dernières années par les sénatrices et les sénateurs dans le souci permanent de rapprocher les citoyens des institutions de la République.

Image : en savoir plus

Image : site national des journées du patrimoine 2007

 

Image : Christian PonceletLe Sénat est heureux de vous accueillir, chaque année plus nombreux, à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

Des centaines de personnes travaillent, chaque jour, au Sénat ainsi que dans le Jardin du Luxembourg. Elles animent toute l’année de leur activité les très nombreux bureaux et lieux de réunions, certes moins spectaculaires que les salles qui constituent le circuit de votre visite. Toute l’année, au gré des visites, des auditions, des colloques, et journées d’étude, des milliers de Français et d’étrangers ont l’occasion de découvrir le Palais du Luxembourg.

Dans l’hémicycle, que la chaîne Public Sénat, désormais suivie par une large audience sur la télévision numérique terrestre, a fait connaître au plus grand nombre, se déroule la partie émergée du travail parlementaire.

Grâce aux journées du patrimoine, vous pouvez à la fois percevoir le travail d’une Assemblée parlementaire active, vouée à la réflexion et à la prospective, soucieuse d’améliorer les projets de loi dans un esprit de sagesse, et prendre le temps de découvrir le Palais qui l’abrite depuis deux siècles.

Aujourd’hui, le Palais du Luxembourg témoigne de pages importantes de notre histoire. Il rappelle aussi que l’action législative s’inscrit dans la continuité des générations précédentes mais qu’elle doit surtout préparer l’avenir pour les générations futures.

Le Sénat s’efforce de bien entretenir ce Palais chargé d’histoire, encore récemment en conduisant une ambitieuse modernisation de sa Bibliothèque, désormais totalement informatisée, respectueuse de ses décors historiques, et de le valoriser. Il a pris ainsi l’initiative de faire renaître le Musée du Luxembourg qui, avec les expositions des Chefs d’œuvre de la collection Rau, Rodin 1900, Raphaël, Modigliani, l’Aventure de Pont-Aven et Gauguin, Botticelli, Moi ! Autoportraits du XXème siècle, Véronèse profane, Matisse, une seconde vie, La collection Phillips, l’Envolée lyrique, Titien, Lalique, et à partir du 15 septembre, la première grande rétrospective consacrée à Arcimboldo, a retrouvé un rang digne de son histoire.

Le Sénat cherche également à valoriser le Jardin du Luxembourg : il accueille ainsi, au début de l’été, des opéras en plein air. L’Orangerie accueille l’été des expositions de jeunes créateurs et en juin la manifestation d’Art contemporain ArtSénat qui a cette année pour thème «Femme, y es-tu ? » et dont certaines œuvres sont encore dans le Jardin. L’Orangerie présente jusqu’au 16 septembre deux peintres contemporains confirmés, Agnès Pezeu et Michel Harchin, aux côtés de deux sculpteurs étonnants, notre compatriote Chasse-Pot et le hollandais Sjer Jacobs. Puis, elle accueillera du 26 septembre au 30 septembre la traditionnelle exposition végétale qui illustre l’excellence des jardiniers du Sénat et qui aura pour thème cette année, pour faire écho au Musée, Arcimboldo et présentera de nombreuses variations amusantes et artistiques autour des fruits et des légumes. L’été, le Pavillon Davioud, qui abrite toujours l’hiver les cours d’horticulture institués en 1809, accueille également des expositions de peintres ou de sculpteurs.

Enfin, les grilles du Jardin, depuis l’exposition la Terre vue du Ciel par Yann Arthus-Bertrand, ouvrent une fenêtre sur le monde dans une nouvelle forme d’exposition populaire et démocratique, l’ « Art passant », et à partir du 1er octobre 2007, le Sénat présentera "cinquante ans d'aventure spatiale", en partenariat avec le Centre national d’études spatiales : 80 photographies géantes, commentées par Hubert Reeves, retraceront cette grande épopée.

Le Sénat espère ainsi que, fidèle à son histoire et respectueux de ce patrimoine, il aura réussi à mieux le faire apprécier, bref à le faire vivre.

Christian PONCELET

Photo : Palais du Luxembourg

Photo : hémicycle

Photo : salle des conférences

Photo : Palais et Jardin du Luxembourg

Photo : serres pendant les journées du patrimoine