Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

 

Ce prix sera remis par Didier MIGAUD, Premier président de la Cour des comptes

en présence de Nathalie NOUGAYREDE, Directrice du Monde et Jean-Hervé LORENZI, Président du Cercle des économistes




 Le Prix 2013 du Meilleur Jeune économiste

Le Lauréat
Emmanuel Fahri

La cérémonie du 27 mai 2013

   

 

 

 Télécharger le dossier de presse

Vocation du concours

Depuis sa création en 2000, le Prix du meilleur jeune économiste décerné par le Cercle des économistes et Le Monde, en partenariat avec le Sénat, cherche à distinguer à la fois l’excellence académique et la participation au débat public. Cette année, plus encore que les années précédentes, le jury a pris en considération l’utilité des travaux des candidats pour éclairer les choix de politique économique des années qui viennent, ainsi que leur capacité à adopter des approches larges et originales.

Principe du concours

S’inspirant de la prestigieuse John Bates Clark Medal, qui, à l’initiative de l’American Economic Association, distingue chaque année impaire les meilleurs jeunes économistes américains (âgés de moins de 40 ans) ayant apporté une contribution significative à la pensée et à la connaissance économiques, la démarche du « Monde Économie » et du Cercle des économistes, depuis 2000, répond au double souhait de récompenser les travaux d’un jeune chercheur et de mieux faire connaître les multiples facettes des sciences économiques.

La méthode de sélection du lauréat ou de la lauréate et des nominé(e)s, définie en commun par la rédaction du « Monde Économie » et par les membres du Cercle des économistes, comporte deux étapes :

  • dans un premier temps, à partir de candidatures issues de l’ensemble du monde universitaire, les membres du Cercle sélectionnent chacun des candidats choisis en fonction de la liste de leurs travaux et de trois textes représentatifs de leurs recherches dont au moins un théorique et l’autre grand public. Dix d’entre eux sont retenus, parmi lesquels sont choisis les finalistes, dont le nombre varie selon les années.
  • au cours de la seconde étape, un jury « Le Monde Économie » - Le Cercle des économistes élit le lauréat ou la lauréate et les nominé(e)s

Remise des récompenses

Le lauréat ou la lauréate est convié(e) à la remise des récompenses dans les Salons du Sénat, en présence du Président du Sénat, de personnalités politiques et du monde économique.



 

En effet, l’économie est très présente dans la vie de nos concitoyens du fait de son impact tangible sur la vie quotidienne de chacun – que l’on songe à l’emploi, au pouvoir d’achat ou aux échanges commerciaux. Elle est, en même temps, lointaine et abstraite s’agissant des déterminants profonds de ces phénomènes : croissance, dettes souveraines, financiarisation, mondialisation, ... Il est facile de voir que ces concepts, souvent agités dans le débat politique, traduisent des réalités complexes dont les liens de causalité avec les réalités perçues ne vont pas de soi.

 Le décideur politique, tant au niveau national que local, a lui aussi besoin de l’éclairage de l’expert de l’économie. D’autant, que le décideur politique doit à la fois répondre aux attentes de nos concitoyens, renforcer l’attractivité de nos territoires, la compétitivité de nos entreprises et s’inscrire dans les priorités européennes et internationales. Si la décision revient au politique, qui détient la légitimité démocratique, celui-ci gagne à prendre en compte la perspective introduite par l’économiste.

Plus que jamais, nous avons besoin du point de vue des économistes. Le développement de la pensée économique, le partage et la diffusion des grands principes économiques sont essentiels pour les citoyens comme pour les décideurs politiques.

C’est la raison d’être du Prix du meilleur jeune économiste. Ce prix, créé par le journal Le Monde et le Cercle des économistes, accueilli par le Sénat depuis 2000, vise à encourager les talents de la recherche économique et à donner une impulsion à leur carrière.

L’avenir économique de nos pays est peut-être, sans doute, dans les travaux de ces jeunes chercheurs. La liste des lauréats ou des nominés des années précédentes montre que ce vivier a été utile pour promouvoir la recherche académique et ses liens avec la décision publique.

Jean-Pierre BEL
Président du Sénat