Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Gérard larcher, président du Sénat
Gérard LARCHER, Président du Sénat.

L’apprentissage, c’est faire ses études en entreprise.

Je présenterais l’apprentissage comme une équation « théorie + pratique = emploi ».

C’est cela la réalité de l’apprentissage. Ce sont des études en entreprise qui ouvrent aux jeunes plus de 70 % de chances de trouver un emploi à l’issue de leur formation. Avec l’apprentissage, tout devient possible. C’est l’ouverture de perspectives concrètes d’avenir.

Le temps n’est-il pas venu de changer définitivement notre regard sur cette formation qui représente un vrai tremplin pour l’insertion des jeunes sur le marché du travail ?

Une bonne fois pour toutes, nous devons sortir d’un paradoxe invraisemblable : alors que l’apprentissage offre presque une garantie d’emploi, cette formation est encore trop souvent dévalorisée par rapport aux filières dites « classiques ».

En organisant avec l’APCMA, la 12e édition des Rencontres Sénatoriales de l’Apprentissage le 17 mai prochain, le Sénat ouvre ses portes à près de 200 apprentis venus de toute la France pour dialoguer avec les Sénateurs et présenter leurs expériences. Les apprentis fourniront ainsi des éléments d’action aux Sénateurs puisque, après ce moment d’échange, dans le même après-midi, le Sénat a prévu d’interroger le Gouvernement sur sa politique en faveur de l’apprentissage.

Le Sénat aidera ainsi à faire entendre la voix des apprentis et à améliorer leurs conditions d’études pour favoriser l’essor de cette filière si efficace.

C’est la raison d’être de ces Rencontres.


Alain GRISET, Président de l’APCMA


Qu’est-ce que l’apprentissage ?

 

L’apprentissage,  c’est « faire ses études en entreprise » en utilisant un mode de formation adapté à l’insertion professionnelle des jeunes. Ce cursus, qui se déroule à la fois en entreprise et en centre de formation, permet à chacun d’avoir un métier en main et donc d’assurer son avenir professionnel.

Dans l’artisanat, nous le savons bien, les artisans ont privilégié depuis des dizaines d’années la formation par l’apprentissage pour transmettre leur savoir-faire. C’est un succès, puisque la moitié des 960 000 chefs d’entreprises artisanales qui exercent leur métier actuellement ont débuté leur carrière en tant qu’apprentis !

Ces dernières années, l’apprentissage a été profondément modernisé. Le statut de l’apprenti est sur le point de devenir équivalent à celui de l’étudiant pour accéder au logement, au transport, à la culture et à la santé. Les filières d’accès aux métiers sont rénovées. Aujourd’hui, le sujet de préoccupation de nos jeunes est celui de la mobilité européenne et des échanges avec des entreprises d’autres pays. Quel chemin parcouru !

En cette partie d’année, nous abordons la période consacrée à l’orientation. Il faut présenter aux jeunes et à leurs familles les avantages de ce cursus pour s’insérer dans le monde du travail. C’est avec enthousiasme que l’APCMA et les chambres de métiers et de l’artisanat  leur communiquent ce message avec l’appui du Sénat le 17 mai : il s’agit d’un  véritable sujet pour notre société, frappée de l’incapacité d’ouvrir les portes des entreprises à ses enfants.

 

Rencontres sénatoriales de l'apprentissage - 17 mai 2011

Informations pratiques

  • Sénat - 15 rue de Vaugirard 75006 Paris
    Salle Clemenceau www.senat.fr
    Métro : Odéon, Mabillon, Saint-Sulpice
    RER : Luxembourg - Sénat
    Bus : 58, 84, 89
    Parcs de stationnement : place Saint-Sulpice, rue de l'École de Médecine, rue Soufflot