Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée
Illustration : Les Rendez-Vous Citoyens du Sénat - Economie Illustration : Prix des lecteurs du Livre d'Economie 2005 Retour à l'accueil Accès à la page de vote retour au site www.senat.fr
Illustration : On ne prête pas qu'aux riches - Maria Nowak

ON NE PRÊTE (PAS) QU'AUX RICHES

Maria NOWAK

Editions Jean-Claude Lattès

Un livre engagé et révolutionnaire, dans tous les sens du terme, pour briser certains mythes de la pensée économique et lutter contre la pauvreté avec des techniques qui ont fait leurs preuves dans le monde entier. Par la « Banquière de l'espoir ».

L’affirmation « On ne prête qu’aux riches » a fait son temps. Le succès du microcrédit le prouve. Dans le monde 60 millions de personnes sont sorties de l’exclusion et de la misère grâce au microcrédit. En France, des milliers d’entreprises ont été créées grâce à des prêts qui ne dépassent pas 5 000 euros.

Quand on prête de l’argent aux exclus du système bancaire, non seulement ils retrouvent le goût de l’initiative et la confiance en eux-mêmes, mais ils remboursent mieux que les autres. Prêter aux démunis ne relève plus de la charité publique mais de l’activité financière.

Pour y arriver, les militants de la microfinance ont dû briser d’extraordinaires préjugés. Aujourd’hui, grâce à cette nouvelle voie, on peut sortir du débat sans issue qui oppose un Etat Providence qui n’est pas en mesure de protéger tout le monde, à la logique brutale du capitalisme.


Depuis près de vingt ans, Maria Nowak se bat sur le terrain et auprès des décideurs financiers et publics pour développer le microcrédit. Et les résultats sont probants.
Elle est la présidente fondatrice de L’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) et du Réseau Européen de la Microfinance (REM).

Née en Pologne en 1935, Maria Nowak est diplômée de la London School of Economics et de l'I.E.P. Elle commence sa carrière à l'Agence Française de Développement puis à la Banque Mondiale.
Depuis les années 80, elle est la première militante du microcrédit et multiplie les initiatives en Europe Centrale et en Afrique. En France, elle crée également l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie). Elle est également co-fondatrice du Centre de la microfinance de l'Europe centrale et orientale et présidente du Réseau Européen de Microfinance.