Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée
Sénat : Retour à l'accueil du site www.senat.fr Prix des Lecteurs du Livre d'Économie 2006
Accueil Forum de participation Présentation de la Journée du Livre d'Économie

couverture du livre
Comment nous avons ruiné nos enfants,

de Patrick ARTUS et Marie-Paule VIRARD (La Découverte)

Avis de fanzy (29/03/2007) :
Livre à mettre entre les mains de tous jeunes pour qu'ils puissent prendre conscience de l'état actuel de notre pays et surtout s'éduquer un peu.

Avis de papyrené (23/03/2007) :
Les politiques ne pensent qu'au présent , pas a l'avenir!!! Un exemple flagrant La metallurgie,actuellement nos achetons à prix d'or ce que nous aurions produit et donc offrir du travail à la nouvelle génération

Avis de ALBERT H (19/03/2007) :
Les français sont les champions des constats après coup... vivement que nos "penseurs" réfléchissent avant !

Avis de enryan (19/03/2007) :
c'est le constat du laisser aller, du laisser faire et des travers des organisations et politiques actuelles

Avis de Jacques H (19/03/2007) :
Un livre qui devrait inspirer tous les candidats au poste de Président de la République ... surtout les électeurs !

Avis de ZAMOUL Mouna (15/03/2007) :
Ce livre est excellent. Il reflète bien les maux actuels de notre société, c'est une véritable prise de conscience pour l'avenir de nos jeunes.Il est à recommander

Avis de marianneRp (03/03/2007) :
1.Bien pour l'analyse 2. Mais comment faire pour éviter le déclin par les mauvais choix politiques (sic) 3.Un Regret : n'aborde pas les géants mafieux de la Banque et de l'Assurance qui ruinent les petits épargnants au profit de l'Etat coquin....et des groupes financiers extérieurs. Bravo c'est un bon livre.

Avis de Jean-Luc (03/03/2007) :
Nul n'a le droit de laisser un passif en héritage à ses enfants. C'est malheureusement ce que nous nous efforçons de faire depuis des décennies, avec l'aide des différents gouvernements qui se sont succédés. J'espère que ce livre contribuera à faire prendre conscience au peuple Français qu'il est de notre devoir d'arrêter d'handicaper l'avenir de nos enfants et des générations futures.

Avis de mitsi (03/03/2007) :
Diagnostic tout-à-fait juste puisque notre Société ne s'intéresse qu'à l'ASPECT FINANCIER. Ne serait-il pas grand temps maintenant de reconsidérer l'ASPECT HUMAIN et l'ENVIRONNEMENT pour une société moins égoïste ?

Avis de Sand (01/03/2007) :
Enfin un peu de "cran" : j'entends parler du "problème des retraites" depuis 1973 !!! merci Mesdames et Messieurs les Politiques courtermistes et démagogues...et maintenant ? "la génération 69" sacrifiée ?

Avis de gypsie le 25:2:07 (26/02/2007) :
Analyse très juste et très culpabilisante pour nous retraités ! Nos enfants vont se trouver confrontés à cette situation, eux qui sont très mal préparés à devoir affronter des sacrifices car nous les avons en plus "surprotégé" !

Avis de Pierre Mazo (23/02/2007) :
Ben je suis assez de son avis

Avis de barro (16/02/2007) :
un livre inepte de A a Z, où des chiffres archifaux permettent d'alimenter des réflexions qui feraient briller les auteurs au café des sports. On se demande comment un auteur parfois sérieux et techniquement irréprochable comme Patrick Artus peut se comprommetre dans des analyses aussi peu rigoureuses. Ce n'est pas parce qu'on s'adresse à des non-scientifiques qu'on doit faire de la non-science...

Avis de Ghabbour (16/02/2007) :
Comment nous avons ruiné nos enfants 1er choix

Avis de dominique (16/02/2007) :
Il manque en complément de ce livre un autre qui s'appelerait " Comment nous avons empoisonné nos enfants?" mais celui-là ne se limiterait pas à l'analyse des égoïsmes générationnels français mais à l'inconséquence des politiques et des industriels du monde entier. Mais pour en revenir au livre qui nous concerne pour l'instant comment s'étonner de ce qui est arrivé ( ou au contraire n'a pas été décidé) entre 1945 et 1975 quand on regarde le contexte : croissance continue forte suivant une période de restriction plus ou moins forte (de 1930 à 1945 approximativement le pouvoir politique et économique qui passe progressivement d'une génération née avec le siècle à une genération née avec la crise de 29 puis maintenant la génération des "nantis" du baby-boom la conjonction de ces deux facteurs, entre autre, ne prédisposait pas à la rigueur. Pour autant faut-il jeter le bébé avec l'eau du bain? Le mérite de ce livre est d'avoir ouvert la bonde, son défaut c'est de ne pas toujours avoir vérifié qu'il s'agissait de la bonne baignoire?

Avis de fremondiere (16/02/2007) :
ce qui est grave et vrai c'est que les politiciens irresponsables de gauche comme de droite nous ont ruinés et ont menti sur l'état des finances de la France cela semble continuer vu les promesses des candidats les premiers fautifs c'est nous,les français qui glissons notre bulletin dans l'urne

Avis de ROUSSEAU (08/01/2007) :
Où la rupture des liens familiaux a des conséquences néfaste partout.

Avis anonyme (21/12/2006) :
C'est un livre qui justement permettra des échanges entre les générations. On est en train de tirer à boulets rouges sur les retraités, mais ce n'est pas eux qui ont ruiné la France, ce sont les politiques qui n'ont pas eu le courage de faire des réformes et par ailleurs jeter l'argent pas les fenêtres.

Avis de ouzely (20/12/2006) :
Je le trouve très bon pour un diagnostic des maux de notre société actuelle

Avis de remi bourges (18/12/2006) :
Un ouvrage écrit à la va-vite, bourré d'erreurs factuelles : la population active française baissera de 2 millions d'ici 2040 (en fait elle augmentera de 0,5 millions) ; la France souffre d'un manque d'épargne (c'est un des pays qui épargne le plus) ; la lituanie consacre 2% de son PIB aux prestations sociales (en fait 15%) ; la croissance potentielle de la France est de 0,6% (1,8% en fait), etc...Le discours est réactionnaire : la population française devrait se serrer la ceinture ; il faut réduire les retraites, les prestations sociales, le salaire des fonctionnaires, le salaire minimum pour subventionner les entreprises.

Avis de jean-pierre (16/12/2006) :
très bonne analyse des données macro-économiques pour un destin si fragile pour nos enfants. Au niveau de l'enfant personne ne fait cet écho sur la vision de nos problèmes quotidiens. Il serait judicieux de regarder d'autres systèmes étrangers et adapter ce qui nous manque dans notre république. Les gouvernants n'ont rien résolu, alors il faut changer les notions de certaines valeurs.

Avis de Olivier (11/12/2006) :
J'entends ce discours depuis trente cinq ans dans la bouche de mes parents ex-fonctionnaires. Réaliser ce que je ne réalise pas, regarder en face ce que je ne regarde pas. ...un vrai exemple pour les jeunes

Avis de Claude (09/12/2006) :
Le livre de Mme.VIRARD et M. ARTUS n'est pas déclinologue puisqu'il tente d'ouvrir des pistes pour redresser une si- tuation chaque année plus ca- tastrophique. La lecture des propos de Jacques ATTALI dans son livre "une brève histoire d'avenir" devraient, à n'en pas douter, permettre à Pierre de ne pas réduire l'intérêt de "comment nous avons ruiné nos enfants" à être seulement "un livre de propagande". Celui-ci contri- bue à ce que les français -- pour plagier Jacques ATTALI -- ne refusent plus d'admettre "ce que l'avenir nous prépare"

Avis de Pierre (30/11/2006) :
Pour moi ce livre n'apporte franchement pas grand chose et flirte sur la vague des déclinologue français. La situation serait catastrophique et pour régler ça (comme par hasard !) rien ne vaut une bonne dose de libéralisme. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est pas franchement novateur, on entend ça tout les jours dans la bouche de Nicolas S. (pour ne pas le nommer). Bref, un livre de propagande, pas grand chose de plus...

Avis de ANDRIAM (25/11/2006) :
Le Chaos social mis en évidence. Est-il encore temps de pouvoir remettre de l'ordre par l'isolement des atteints (ou vaccination draconien)et de donner carte blanche aux intègres (rassurants).

Avis de ASTREE (24/11/2006) :
cet excellent constat devrait donner des insomnies à tous ceux qui prônent les 35 heures,à tous ceux qui ont la garantie d'emploi, à tous ceux qui font grèves pour garder leurs supers avantages ; sans oublier les quelques dirigeants incompétents qui sont partis avec des sommes astronomiques.J'ajouterai que les premiers fautifs sont les gouvernements qui se sont succédés sans avoir le courage de leur dit CA SUFFIT

Avis de balouba (24/11/2006) :
Il était Urgent d'écrire l'état des lieux,sans complaisance. Leur avenir,? Il ne peut exister qu'UN Avenir Commun,bien évidemment. A chacun,quel que soit l'âge,de regarder,d'écouter enfin son voisin,son collégue de travail,ses Enfants,les "autres,blancs ,noirs,laïcs,sectaires,idéologistes,libertaires et le reste.. Pour le découvrir. Nos Chemins ne doivent plus constituer qu'Une Voie : Celle du respect mutuel,et,pourquoi pas,de la Fraternité ,et même el'Amour,fondement de toute relation,de tout progrés pour chacun,pour l'Humanité donc.

Avis de nedeug (24/11/2006) :
On ne le répètera jamais assez : c'est une honte et de l'irresponsabilité que de laisser un tel héritage aux générations futures. Qu'attendent les hommes et femmes politiques ?

Avis anonyme (24/11/2006) :
Triste...réaliste...indispensable...

Avis de MONTEL MARTINE (23/11/2006) :
Bravo...après des décennies d'inertie...

Avis de Dudule (22/11/2006) :
Enfin un vrai livre d'économie.

Avis de DESCLAUX (21/11/2006) :
Très bon sujet d'actualité qui met en évidence l'état presque catastrophique de notre société. Quel héritage laissons-nous à nos jeunes ! Il est temps d'avoir un vrai sursaut, avant qu'il ne soit trop tard...

Avis de Nikos17 (20/11/2006) :
Bravo à ce sujet d'actualité en 2006, après 30 ans d'inertie à beaucoup trop de niveaux.

Avis de Weihong XU (20/11/2006) :
Very good book!


Sélection du comité scientifique (accès aux fiches de lecture) Accès à la page de vote Accès à la page de vote
P.Artus - M-P. Virard

Comment nous avons ruiné nos enfants

Les mouvements sociaux de 2005 et 2006 ont révélé une crise profonde : les nouvelles générations sont plongées dans un grand désarroi (...)

A. Chieng

La pratique de la Chine


Une tentative foncièrement nouvelle d'aborder la Chine - entre l'économie et le savoir. (...)

D. Cohen

Trois leçons sur la société post-industrielle

Qu'est-ce qui a changé dans le capitalisme ces trente dernières années ? Comment est-on sorti de l'économie industrielle et (...)

Retour à l'accueil du site www.senat.fr Prévenez vos amis par courriel