Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 


Prix du Sénat : Lucile BERNADAC, 30 ans, pour « Papili » - Articles de puériculture issus du commerce équitable
(Clermont-Ferrand - Région Auvergne)
Le projet démarre en Auvergne puis il fait le tour du monde ! Papili c'est d'abord Lucile BERNADAC, 30 ans . C'est elle qui conçoit les collections de peluches et dépose les modèles. Puis l'idée voyage : du coton récolté au Mali (label commerce équitable), en passant par les Vosges où le coton est filé et tissé, par l'Ardèche pour la teinture et l'impression, et enfin, l'assemblage des peluches sous-traité à des ateliers de femmes d'une entreprise du grand sud tunisien. Tout au long de ce processus de fabrication, Papili s'assure que ses sous-traitants s'inscrivent à la fois dans une démarche de commerce équitable et une démarche qualité. La distribution se fait via internet et des points de vente. Plus de 70 boutiques et grandes surfaces distribuent la marque « Papili » partout en France. Des débuts prometteurs ! Lucile n'est pas originaire des quartiers nord de Clermont mais elle y a implanté sa boutique il y a un an. Elle déjà créé des liens avec les habitants de Flamina. Et avec l'association « Femmes Solidaires », elle propose des animations pédagogiques sur le commerce équitable.

 

Prix de l'ACSÉ : Émilie VALLÉE, 24 ans, pour « Côté Nord », Club d’entrepreneurs
(Clermont-Ferrand - Région Auvergne)
Club « Côté Nord » est une association créée il y a plus d'un an par les entrepreneurs de la zone franche urbaine de Clermont-Ferrand.
Objectifs : se faire connaître, favoriser les échanges entre les entreprises installées dans les quartiers nord, valoriser leur image en mettant en valeur la création de richesses économiques impactantes pour les quartiers, être identifié comme un partenaire et un médiateur. Aujourd'hui, le Club compte 50 adhérents. Un poste d'animateur a été créé : rencontres semestrielles, réunions thématiques, visites d'entreprises, interventions dans les collèges, réalisation de supports de communication, etc.
La ville de Clermont, la communauté d'agglomération, l'Etat et le Conseil régional soutiennent Côté Nord... qui se veut le reflet d'un réel dynamisme de la zone franche urbaine où 150 entreprises se sont nouvellement installées. Le Club travaille également aux côtés de l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine pour réduire les inégalités sociales et développer les initiatives économiques dans les quartiers

 

Prix de l'ANRU : Cédric SCHREIBER, 23 ans, pour « C.Statique », peinture industrielle au pistolet électrostatique
(Vaulx-en-Velin - Région Rhône-Alpes)
Cédric SCHREIBER a déjà acquis une longue expérience professionnelle.
Des études courtes puis le travail, de nombreux jobs où il développe une certaine capacité d'adaptation.
Il veut créer son entreprise, être à son compte.
Déterminé mais aussi soutenu par sa famille et son entourage professionnel, il initie les premières démarches en 2007.
Son entreprise sera spécialisée dans la peinture industrielle avec une spécialité : la technique du pistolet électrostatique. Son étude de marché est bouclée, il cherche les financements nécessaires pour démarrer.
Avec ce projet, Cédric souhaite montrer l'exemple aux jeunes des quartiers. Même sans diplôme « nous pouvons aboutir dans le monde professionnel ».
La reconnaissance de « Talents des Cités » est un premier pas en ce sens.

 

Prix de la Caisse des Dépôts : Badr-Eddine LAOUBI, Guillaume GARIN, Josué SOLIS et Joël SOLIS pour « Eos Networking », bureau d’ingénierie virtuel
(Paris - Île-de-France)
Badr-Eddine LAOUBI, niveau Master management et technologie (bac+5), et trois collègues de même niveau d’études, Guillaume GARIN, Josué et Joël SOLIS, veulent créer leur entreprise. Leurs expériences professionnelles les ont conduits à trois constats : la difficulté de travailler à distance, surtout pour les PME, le manque de personnel en ingénierie, et la nécessité des entreprises d’externaliser certaines prestations. D’où l’idée de « EOS Networking », un bureau d’études virtuel proposant des services d’ingénierie industrielle pour les entreprises ayant besoin de prestations intellectuelles, réalisées par un réseau d’experts, français et étrangers. Ils ont vérifié le potentiel du marché et la concordance entre les besoins des clients et leur service : leur projet répond aux attentes des PME, notamment franciliennes, en termes de prix, de qualité et de délais. Ils sont soutenus par le Polytechnicum de Marne-la-Vallée, sous forme d’hébergement dans un incubateur et d’une subvention, en tant que lauréat 2006 du concours Polystart, et par la Boutique de Gestion PaRIF.
Ils prévoient de s’implanter dans la ZFU de Meaux dès octobre 2007, de créer leur 4 emplois - un retour des cadres dans des zones sensibles -, et de recruter rapidement des jeunes, plus ou moins qualifiés du quartier. Il leur manque encore le budget de lancement de l’entreprise.

 

Prix FinanCités : Mathieu PERIÉ et Frédéric PIERRAT pour « Swimform », Fabrication et commercialisation d’un bassin de nage à contre-courant
(La Rochelle - Région Poitou-Charentes)
Frédéric PIERRAT, athlète de triathlon de haut niveau, connaît bien le monde du sport, de la natation et du fitness en particulier. Avec « Swimform » créée en 2005, il devient distributeur d'articles et d'équipements de sport.
Un an plus tard, il crée, avec son associé, « Swimcréation » un bureau d'études spécialisé dans la recherche de nouveaux équipements.
C'est ainsi qu'il invente un concept unique de bassin de nage en bois exotique avec une turbine qui permet de nager sur place. « Swimcréation » apporte une innovation au principe existant de la nage à contre courant. INPI, OSEO, la Région... le jeune créateur est soutenu, encouragé et son innovation protégée.
Ses clients - des professionnels à 70% - se trouvent en France et à l'étranger où le produit se vend bien. Installé dans la zone franche urbaine de La Rochelle, Frédéric PIERRAT souhaite créer une association regroupant de jeunes créateurs qui conseilleront et aideront d'autres jeunes à créer et développer des entreprises.

 

Prix Fondation RATP : Aurélie CARDIN, 29 ans, pour « Extra-Muros », Festival CinéBanlieue
(Villetaneuse - Région Île-de-France)
Aurélie CARDIN a su conjuguer sa passion : le cinéma, ses études - son DEA en histoire sociale et culturelle portait sur « La représentation de la banlieue à travers le cinéma », et son histoire : originaire d'Aubervilliers, elle y habite et est très investie dans les associations.
Fin 2004, elle crée l'association « Extra-Muros », hébergée au service culturel de l'Université Paris 13, à Villetaneuse, où elle est chargée de cours d'histoire et de cinéma (30 heures par mois). En octobre 2006, elle organise le Festival « Cinébanlieue » en Seine-Saint-Denis et à Paris, sur le thème « Regarde ta jeunesse dans les yeux » : diffusion de films tournés dans les banlieues du monde, débats autour de la représentation cinématographique de la banlieue, avec différentes personnalités, les habitants, les étudiants, les lycéens... Plus de 1000 participants y assistent. La deuxième édition sur le thème « Femmes dans la cité », du 8 au 11 novembre 2007, est soutenue par la Région Ile-de-France, Plaine commune, le Fasild, l'Université Paris 13, l'Acsé... et parrainée par deux comédiennes : Ariane Ascaride et Fadila Belkebla, et deux réalisateurs : Bertrand Tavernier et Guy Jacques. Elle souhaite embaucher un attaché de presse pour mobiliser plus fortement les spectateurs et étendre le Festival sur toute la région francilienne.

 

Prix Fondation Schneider Electric : Aurélie JARNET et Emmanuelle KENA pour « Kenja »,
Animation socioculturelle, création et personnalisation d’objets
(Nantes - Région Pays de loire)
L'objet de l'association KENJA est de valoriser les richesses multiculturelles, favoriser les échanges et la communication entre différentes populations et cela à travers des actions et des manifestations culturelles et artistiques, du spectacle vivant, etc. Cette association s'adresse particulièrement aux femmes des quartiers de Nantes qui contribuent avec leur talent de couturière par exemple à la création des spectacles. Aurélie JARNET et Emmanuelle KENA ont créé l'association KENJA. Complémentarité des compétences (comptabilité et animation socioculturelle d'une part, diplôme des Arts Plastiques et CAP menuiserie d'autre part), le goût d'entreprendre, l'envie de « faire ensemble » pour soi et les femmes du quartier sont autant de bonnes raisons de créer KENJA. La Boutique de Gestion suit les aspects comptables et marketing, la ville de Nantes met à disposition des locaux et du matériel, le Conseil Général et Nantes Métropole subventionnent. 18% de leurs ressources proviennent de leur chiffre d'affaires. Parmi leurs projets : un carnaval pour enfants, un marché de Noël...

 

Prix Fondation SFR : Manuel MANGATA et Bruno CLAIRIN pour « Futpark »
Centre de sport en salle et parc récréatif (Neuilly-sur-Marne - Région Île-de-France)
Dans la suite de son parcours personnel et professionnel - un diplôme de STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives), le BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeur de centre de vacances et de loisirs) et un travail pendant 9 ans dans l'animation -, Manuel MANGATA veut créer son entreprise : un centre sportif et récréatif dans la zone industrielle de Neuilly-sur-Marne, où il habite. Il a trouvé le local : un entrepôt de 855 m2, composé d'un espace sportif de 600 m2 consacré au Jorkyball et au Fut 5vs5 (deux sports dont le composant principal est le football), et d'un espace de divertissement de 250 m2 pour les enfants de 18 mois à 12 ans. Cet entrepôt est dans une zone urbaine très fréquentée, facile d'accès, un loyer raisonnable, mais le coût de l'aménagement est important.
Il est conseillé par WSB France Jorkyball qui met à disposition un expert-comptable et une formation avec en contrepartie la signature d'une licence de partenariat. Il devrait obtenir un prêt d'honneur et prévoit de créer 4 à 5 emplois sur la commune. Pour Manuel MANGATA, l'objectif est de répondre aux besoins des parents et des enfants, en zone urbaine, à des tarifs adaptés à la population de proximité

 

Prix du Groupe Caisses d'Épargne : Sophiane AL KHALIKI pour « Zargane », importation de produits cosmétiques et alimentaires (Montpellier - Région Languedoc-Roussillon)
Juriste de formation, Sophiane AL KHALIKI a terminé ses études de droit en 2004. Passionné de sport et bon athlète, il suit une formation d'entraîneur sportif jusqu'en 2006. Dans le même temps, il cherche du travail mais ne parvient pas à trouver d'emplois durables. Sortir de cette précarité, s'assurer un avenir professionnel l'incitent à créer son entreprise. « Soins Saveurs Arganiers », qui voit le jour en octobre 2006, mène une activité d'import export d'huiles d'argan ainsi que de produits dérivés cosmétiques et alimentaires. Sophiane AL KHALIKI se rend au Maroc pour sélectionner ses fournisseurs et s'assurer de la bonne application de la charte de protection de l'Arganier, espèce végétale longtemps pillée pour son bois aujourd'hui protégée par l'UNESCO. Les produits proposés par Sophiane sont donc bio, ils s'inscrivent dans une démarche de développement durable, sont d'un bon rapport qualité-prix... et il y a même quelques exclusivités. Ses clients essentiellement des professionnels (commerçants, instituts de cosmétiques, hammams, pharmacies) se situent dans le sud de la France et à Strasbourg où Sophiane est né.

 

Prix Groupe Casino : Mohamed BACHKAT, 30 ans, « Agellid », Sécurité informatique
(Toulouse - Région Midi-Pyrénées)
Ingénieur, inventeur, Mohamed BACHKAT a créé et breveté un mode de calcul permettant de développer des solutions contribuant à sécuriser des systèmes électroniques.
Ce brevet lui a valu une médaille au « Concours Lépine  ».
Science complexe liée aux technologies de pointe, haut-débit, les applications sont concrètes et nombreuses : téléphonie, achat en ligne, secteur de la banque, télé-numérique…
Les solutions sont transversales et indispensables pour lutter contre le piratage de nos téléphones, de nos ordinateurs, de nos cartes bancaires, etc.
Mohamed BACHKAT a par ailleurs contribué à la création d’une association « 31100 Connexions ».
Cette association propose aux habitants du Mirail des activités sportives et de loisirs ainsi que du soutien scolaire.

 

Prix Groupe VINCI : Cyril HALLÉ pour « Canopée » Conception et fabrication de cabanes
(Toulouse - Région Midi-Pyrénées)
Agé de 28 ans et ingénieur de formation spécialisé en génie mécanique, Cyril HALLÉ souhaite créer une entreprise de construction de cabanes perchées dans les arbres.
Ces habitations de loisir ou d'agrément sont montées soit sur pilotis, soit entièrement portées par l'arbre.
Après plusieurs mois de réflexion et d'étude du projet - Cyril est accompagné par la Boutique de Gestion de Toulouse - son business plan est bouclé et sa recherche de prospects avance bien - essentiellement des professionnels du tourisme et des particuliers.
Cyril a déjà conçu et monté trois maisons. Il présente à son actif 2000 heures de travail sur ce type de construction...
Sa société « Canopée » représente un projet original et écologique, développé dans son quartier de La Reynerie.

 

Prix HEC : Salem BESSAD pour « Technomobile » (Aulnay-sous-Bois - Région Île-de-France)
Arrivé d'Algérie à 5 ans, Salem BESSAD grandit à Garges-lès-Gonesse, puis à Sarcelles, avec la passion de la technologie et de l'informatique. Il obtient un BTS, puis un diplôme d'ingénieur en électronique, en cours du soir au CNAM, et bénéficie d'une formation « Start-up » HEC/P3Mill. Il a également 12 années d'expériences - commercial chez Noos et directeur commercial chez Mobile Planet - quand il décide de créer sa propre entreprise, en juillet 2004, dans la Cité des 3000 d'Aulnay-sous-Bois. « L'envie d'un job sur mesure ». Technomobile se positionne sur le marché de l'informatique mobile : téléphones portables, PDA, ordinateurs, périphériques et accessoires, solutions logicielles... conseille les entreprises et équipe les professionnels qui passent plus de 20% de leurs temps en dehors de l'entreprise. Technomobile se consacre également à la recherche de nouveaux produits et a mis en place un pôle R&D ; en cours : le dépôt d'un brevet sur un concept de « mur d'image numérique et interactif ». Salem BESSAD a lancé « Technomobile » avec sa femme et sa belle-sœur. Aujourd'hui ils sont cinq salariés et dix embauches sont prévues. Il a obtenu un prêt SOPRAN, est accompagné par le CRITT (Centre régional pour l'innovation et le transfert de technologie) et HEC. Au-delà de créer des emplois dans le quartier, Salem Bessad rencontre des demandeurs d'emplois dans les locaux de Technomobile : il les forme à la recherche active d'emplois.

 

Prix SPQR : Mariama ALIANE « Biscuiterie Aliane », Production et distribution de biscuits artisanaux
(Marseille - Région Provence-Alpes-Côte d'Azur )
Mariama ALIANE, 39 ans, est maman de 4 enfants. Fille de commerçants, elle a le goût du commerce et de l'autonomie. En recherche d'emploi depuis longtemps, elle rencontre un agent du service d'amorçage de projet à Marseille qui l'aide à réfléchir, l'oriente vers le GRETA où elle suit une formation à la création d'entreprise pendant 6 mois.
Son entourage la soutient... et c'est son beau-frère pâtissier qui finalement lui donne l'idée : ce sera une biscuiterie artisanale ! Pas de fond de commerce. Il s'agira d'une activité de fabrication et de vente en gros pour des professionnels.
Mariama ALIANE a démarché une quarantaine d'entreprises (hôtels, traiteurs, organisateurs d'événements, détaillants et grossistes), une sur deux se dit très intéressée.
Reste à trouver un local de 150m² pour installer un atelier de cuisine, un bureau et un lieu de stockage pour les biscuits. La recherche de financements est en cours. Le lancement de l'activité est prévu fin 2007.

 

Prix SUEZ : Hatim et Adil MAAFER pour« Trans2M », Transport de marchandises de plus de 3,5 tonnes
(Saint-Fons - Région Rhône-Alpes)
TRANS2M a été créée par Hatim et Adil MAAFER en 2006. C'est une société spécialisée dans le transport de marchandises de plus de 3,5 tonnes et la location de véhicule industriel avec chauffeur. Les deux gérants Hatim et Adil sont frères. Leur complémentarité et leur bonne entente font leur force. Ils vivent dans les quartiers de Saint-Fons (les Clochettes) et ont installé l'entreprise dans le quartier de l'Arsenal. Si cette implantation géographique est pertinente d'un point de vue économique, elle répond aussi au dynamisme de la ville de Saint-Fons qui les a accompagnés dans l'élaboration du projet et leur a proposé un hébergement au sein de la pépinière d'entreprise. Hatim et Adil aiment aussi leur ville et souhaitent créer des emplois pour les jeunes des quartiers. La première embauche devrait avoir lieu à la rentrée avec la création d'un poste de chauffeur. Conscients de leur responsabilité d'entrepreneurs, ils participent régulièrement à des manifestations, des ateliers ou des forums sur l'emploi et les métiers afin de témoigner de leur parcours et de leur expérience.

 

Prix TALAN-Club du XXIème siècle : Sophie MICHKAL pour « M.R.S Couture » Modéliste-styliste
(Ajaccio - Région Corse)
Depuis plusieurs générations, dans la famille de Sophie MICHKAL, la couture est une belle affaire ! Business et passion, on en vit et on se laisse émouvoir par les tissus, les couleurs... c'est ainsi que Sophie présente son histoire, son parcours et le déclic de la création.
Elle se décide fin 2006 et ouvre un atelier de couture chez elle dans les quartiers d'Ajaccio. Elle dessine ses modèles à partir de patron mais ce qu'elle préfère c'est le sur mesure ou plutôt le « moulage », en travaillant directement sur les personnes.
Travail de qualité, belles matières, organisation de défilés, le bouche à oreille fonctionne bien.
Parmi ses projets : trouver un local pour son atelier, élargir sa gamme en créant des sacs et des accessoires de mode.
Elle souhaite aussi transmettre son savoir faire aux jeunes filles des quartiers en intégrant dans son futur atelier un espace de création et d'apprentissage.