Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

15 mars 2002

LE SIGEM 
EN VISITE AU SÉNAT


Pour sa deuxième édition, 
le Séminaire Interarmées des Grandes Écoles Militaires (SIGEM) 
se rendra au Sénat le 15 mars 2002.

Ce séminaire regroupe 700 élèves officiers des douze plus prestigieuses écoles militaires que compte la France parmi lesquelles : Polytechnique, l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr ( dont c’est le bicentenaire cette année), l’École Navale, l’École de l’Air, les élèves officiers de la Gendarmerie, ou encore les Écoles du service de Santé des Armées. Le but de ce séminaire, qui dure quinze jours, est de sensibiliser ces futurs chefs militaires aux différents problèmes de Défense ainsi que de visiter les grandes Institutions de la République.

 Ils visiteront donc le Sénat en deux vagues successives le 15 mars après-midi. Après une photo dans les jardins du Luxembourg, cette visite sera l’occasion pour eux de découvrir le Palais du Luxembourg et son Hémicycle avant d’assister, en présence des membres de la Commission des Affaires Étrangères et de la Défense, à une conférence sur le rôle du Sénat. Il leur sera également remis un échantillon des différents travaux du Sénat en matière de Défense de façon à ce qu’ils perçoivent mieux l’étendue des compétences de la Haute Assemblée.

 Pour en savoir plus :  www.defense.gouv.fr/actualites/dossier/d122/index.html


Les élèves officiers participant au SIGEM viennent de différentes écoles.

Vous trouverez ci-après les principaux renseignements concernant leurs modes de recrutement ainsi que les liens pour en savoir plus.


Sommaire

Recrutement en général dans les armées
L'école Polytechnique
Le recrutement dans la Marine nationale
L'école de l'air
L'école des Officiers de la Gendarmerie nationale
L'école du Service de santé des armées de Lyon-Bron et Bordeaux


Recrutement en général dans les armées 

Niveau Scolaire

Armée de Terre

Marine Nationale

Armée de l'Air

·  3-éme, BEP

EVAT

Équipage de la Flotte

Technicien de l'Air

·  BAC

École des sous-officiers d'Active

École de Maistrance

Sous-Officier Spécialisé

·  BAC+2, Prépa

École Spéciale Militaire de Saint-Cyr
École Militaire du Corps Technique et Administratif

École de Maistrance
École Navale

Officier de l'Air
Officier Mécanicien de l'Air
Officier des Bases de l'Air

·  BAC+3

Commissariat de l'Armée de Terre

Commissariat de la Marine

Commissariat de l'Armée de l'Air

 


L’École Polytechnique 



Défilé du 8 mai

Concours 

L'École Polytechnique organise chaque année un concours d'admission pour son deuxième cycle qui débouche sur le diplôme d' Ingénieur de l'École Polytechnique.

La 1ère voie du concours concerne les étudiants issus des classes préparatoires aux Grandes Écoles, la 2ème voie ceux qui sont issus des universités françaises ou étrangères.

Le concours comporte plusieurs filières; les candidats ne peuvent, au titre d'une année, se présenter que dans une seule filière du concours.  

Candidats Français 

 1ère voie

MP : concours X
PC : concours X - ESPCI
PSI : concours X - ENS Cachan
PT : banque filière PT
TSI : concours commun Mines-Ponts

 2ème voie

Universités françaises ou étrangères

 

Candidats Etrangers 

 1ère voie

MP : concours X
PC : concours X - ESPCI
PSI : concours X - ENS Cachan
PT : banque filière PT

 2ème voie

Universités françaises ou étrangères

Attention : à partir du concours 2002 une nouvelle épreuve d'informatique est mise en place pour les filières :

 

MP-option sciences industrielles
PC
PSI
PT

 


Nombre de places offertes au concours 2002

Candidats français
: le nombre total de places offertes s'élève à 400.
Elles sont provisoirement réparties comme suit, sous réserve d'approbation par les autorités de tutelle de l'École :

  • 99 places pour les étudiants issus de la filière MP-option informatique 
  • 79 places pour les étudiants issus de la filière MP-option sciences industrielles 
  • 168 places pour les étudiants issus de la filière PC 
  • 30 places au Concours commun X-ENS Cachan dans la filière PSI 
  • 12 places dans le cadre de la Banque nationale d'épreuves de la filière PT 
  • 2 places au Concours commun Mines-Ponts dans la filière TSI 
  • 10 places pour les étudiants issus des Universités. 

Candidats étrangers : le nombre maximum de places offertes s'élève à 100.

Classes préparatoires

Le concours de l'École se prépare majoritairement (1ère voie) dans les classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles (CPGE). L'accès à ces classes préparatoires se fait généralement sur dossier à l'issue du baccalauréat, la scolarité est organisée sur 2 années.

Ces classes préparatoires existent en France dans certains lycées et dans quelques établissements privés d'enseignement, et à l'étranger


L’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr

Formations principales 

L'École spéciale militaire de Saint-Cyr est une école destinée à former des officiers de carrière pour le corps des officiers des armes de l'armée de terre et pour le corps des officiers de gendarmerie (jusqu'en 2005 pour ces derniers). La durée des études est de trois années scolaires, les deux premières constituant le cycle de formation, la dernière constituant le cycle d'approfondissement. La scolarité s'articule en une formation militaire et une formation académique.

Formation militaire 

Au cours de la formation militaire, les élèves acquièrent les connaissances professionnelles de base nécessaires à tout officier pendant les dix premières années de sa carrière. Son but principal est de former des chefs militaires, c'est-à-dire des décideurs, aguerris, connaissant leur armée et ayant une claire perception de ses liens avec les autres forces armées, l'ensemble de la nation (coopération civilo-militaire) et les armées des pays alliés, notamment européens.

Formation académique 

La formation académique, qui fait partie intégrante de la formation professionnelle des élèves, comprend les filières suivantes :

Filière "sciences de l'ingénieur" 

Durée des études : 2 ans.

Diplôme délivré : Diplôme et ingénieur de l'ESM de Saint-Cyr

Admission 
Le concours sciences : les bacheliers scientifiques (S) passent 2 ans en classes préparatoires scientifiques, dans un lycée civil ou militaire. L'écrit se passe dans le cadre du " Service Concours Écoles d'Ingénieurs " (SCEI). Il permet une présentation aux concours des différentes écoles militaires (sauf Polytechnique) ainsi qu'aux Écoles Nationales Supérieures d'Ingénieurs. Le concours DES (diplômés de l'enseignement supérieur) reste ouvert aux titulaires d'une licence ou d'une maîtrise dans l'une des matières fixées par arrêté interministériel.

Stages 
Au cours de leur troisième année, les élèves effectuent un stage en entreprises ou en établissements universitaires en France ou à l'étranger d'une durée de 8 semaines. A l'issue, ils rédigent et soutiennent un mémoire devant un jury.

Options 
A partir du dernier trimestre de la deuxième année, trois options sont offertes aux élèves :Mécanique et énergétique, Informatique et simulation, Électronique - optronique.

Filière "gestion des ressources de la défense" 

Durée des études : 2 ans

Diplôme délivré : Diplôme de l'ESM Saint-Cyr

Admission 
Le concours sciences économiques et sociales est destiné aux bacheliers économie (ES) mais aussi scientifiques (S) ou littéraires (L option mathématiques). Ce concours est accessible après deux ans passés en classes préparatoires économiques et commerciales (option économie). Le concours DES (diplômés de l'enseignement supérieur) reste ouvert aux titulaires d'une licence ou d'une maîtrise dans l'une des matières fixées par arrêté interministériel.

Stages 
Au cours de leur troisième année, les élèves effectuent un stage en France ou à l'étranger d'une durée de 3 semaines. A l'issue, ils rédigent et soutiennent un mémoire devant un jury.

Options 
En dernière année cinq options sont offertes aux élèves : droit, sociologie, histoire, communication et économie-gestion.

Filière "relations internationales" 

Durée des études : 2 ans

Diplôme délivré : Diplôme de l'ESM Saint-Cyr

Admission
Le concours lettres : il est destiné aux élèves des classes préparatoires littéraires, option ENS Ulm A/L, B/L, ENS Fontenay-Saint-Cloud (toutes séries). 

Le concours DES (diplômés de l'enseignement supérieur) reste ouvert aux titulaires d'une licence ou d'une maîtrise dans l'une des matières fixées par arrêté interministériel.

Stages 
Au cours de leur troisième année, les élèves effectuent un stage à l'étranger d'une durée de 3 semaines. A l'issue, ils rédigent et soutiennent un mémoire devant un jury.

Options 
En dernière année six options sont offertes aux élèves : l'Europe centrale, orientale et balkanique, les conflits du continent africain, relations extérieures et armées, défense, sécurité et coopération internationale, stratégie de l'an 2000 et technologie, le monde anglo-saxon.

Accords avec des écoles ou universités 
États-Unis d'Amérique

Cursus de carrière 

Le côté académique de sa formation prépare l'élève officier à exercer ses responsabilités au sein de l'institution et à tenir sa place de cadre dans la nation. Son côté militaire et sportif le prépare à ses futures fonctions de meneur d'hommes. Quant à la partie pédagogique et morale, elle enseigne l'exercice de l'autorité et les devoirs de l'officier.

De plus, tout au long de sa scolarité, grâce aux voyages d'études à l'étranger, à des stages en entreprises, et au sport, (qui tient une place privilégiée dans sa formation) l'élève officier se forge de solides amitiés. 

Après cette période de formation en écoles, commence la première partie de carrière, caractérisée par le commandement des hommes, dans le corps des officiers des armes (d'une durée de 10 à12 ans).

Suite à celle-ci, s'offrent deux choix : la voie commandement ou la voie expert, ponctuées en amont par deux étapes après réussite à un concours interne:

                   - le collège interarmées de défense et
                   - un temps de commandement ou de responsabilité selon le choix.


Le recrutement dans la Marine Nationale

 


         

Le Charles-de-Gaulle et sa flottille dans l'Océan indien

Le porte-avions Charles-de-Gaulle passant le canal de Suez pour apporter son soutien aux opérations en Afghanistan

Les officiers de marine se recrutent :  

- en qualité d'officier de carrière :  

1. Par les concours d'admission à l'École navale 

2. Par recrutement sur titres, au grade d'enseigne de vaisseau de 1ère classe parmi les officiers diplômés de l'École polytechnique, parmi les élèves diplômés de l'École navale allemande (filière EFENA) ou parmi les jeunes gens titulaires d'un diplôme de niveau de troisième cycle de l'enseignement supérieur, d'école de commerce, d'un titre d'ingénieur ou d'un diplôme d'études supérieures de la marine marchande. 

3. Au choix, parmi les officiers de marine sous contrat du grade de lieutenant de vaisseau ou capitaine de corvette.

- en qualité d'officier sous contrat (OSC- contrat initial long) : 

Ce recrutement concerne les jeunes gens de 21 à 27 ans. Il s'adresse aux civils, aux appelés, aux officiers mariniers, aux volontaires aspirants, aux sous-officiers d'active et de réserve autorisés à changer d'armée et aux officiers de réserve de la marine ou d' une autre armée. La sélection s'effectue sur dossier, tests et entretien. Les OSC "contrat long" servent sous contrats d'une durée comprise entre 5 et 8 ans, renouvelée en fonction des besoins de la Marine, de la qualité des services rendus et du potentiel des intéressés. 

1. En recrutement étudiant : les jeunes gens doivent détenir un niveau équivalent à BAC + 3 où avoir été déclarés admissibles à un concours d'accès à une grande école après deux années de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) . 

2. En recrutement parmi le personnel de la marine : les officiers mariniers doivent être titulaires au moins du baccalauréat.  

Pour se renseigner : 

- consulter le site de recrutement des officiers dans la marine 

- adresses e-mail 

école navale : en@recrute-officiers.marine.defense.gouv.fr ;
rec.sur titres: titres@recrute-officiers.marine.defense.gouv.fr ;
OSC : osc@recrute-officiers.marine.defense.gouv.fr

- écrire au : Service d'Information sur les Carrières de la Marine
Section recrutement officiers, 15 rue de Laborde, BP 25
00325 ARMEES 

- téléphoner au numéro AZUR 0 810 501 501 (prix appel local). 

Pour en savoir plus : www.defense.gouv.fr/marine/metiers/carriere/officiers/ofsom.htm


L’École de l’air 



Un mirage au-dessus de l’Afghanistan

L'École de l'air a pour mission de former les Officiers appelés à assurer de hautes responsabilités dans l'Armée de l'Air, en tenant des postes d'exécution puis de commandement, jusqu'aux niveaux les plus élevés de la hiérarchie militaire au titre de leur corps d'affectation :

- corps des officiers de l'air, c'est-à-dire le personnel navigant ;
- corps des officiers mécaniciens de l'air, chargés du soutien technique des unités ;
- corps des officiers des bases de l'air, chargés du soutien opérationnel et général, ils sont destinés à tenir dans l'Armée de l'Air les postes au sein des unités de : contrôle aérien, protection et défense des installations, infrastructure, renseignement, informatique. 

Recrutement

Le recrutement a lieu par la voie de deux concours annuels groupés en une seule session. Les candidats doivent remplir les conditions suivantes :

- être français au regard du code de la nationalité française et se trouver dans les conditions fixées pour l'accès aux fonctions publiques,
- avoir obtenu le baccalauréat de l'enseignement général ou l'un des titres admis en dispense en vue de la poursuite d'études dans les universités,
- au 1er septembre de l'année d'entrée en école, être âgé de plus de 17 ans et, au 1er janvier de l'année du concours, de moins de 22 ans pour les candidats pilotes, de 23 ans pour les candidats mécaniciens et officiers des bases.
Les étrangers sont admis à concourir dans les mêmes conditions sous réserve qu'ils aient obtenu l'autorisation de leur gouvernement d'origine et du gouvernement français.
Les candidats doivent satisfaire à des normes d'aptitude physique plus strictes que pour la simple aptitude au service armé, notamment en ce qui concerne les pilotes. Les examens médicaux d'aptitude physique sont passés soit devant un médecin militaire, soit dans un centre d'expertise médicale du personnel navigant (CEMPN) (Paris, Bordeaux, Marseille, Metz).
Depuis 1976, les jeunes filles sont admises à concourir pour le corps des officiers mécaniciens de l'air et des officiers des bases de l'air et depuis 1996, au titre du corps des officiers de l'air.

Concours
Les deux concours portent sur les programmes des classes préparatoires scientifiques :

- l'un de la filière MP,
- l'autre des filières PC et PSI.

Ils peuvent être préparés à partir de :

   - tout établissement d'état ou privé possédant des classes préparatoires scientifiques,

   - des établissements militaires relevant :

de l'armée de terre :
- le prytanée national militaire de la Flèche,
- le lycée militaire de Saint-Cyr,
- le lycée militaire d'Aix,
- le lycée militaire d'Autun.

de la Marine nationale :
- le lycée naval de Brest

de l'armée de l'air :
- l'école des pupilles de l'air de Grenoble,
- la préparation air du lycée de l'Empéri à Salon-de-Provence.

Le concours PC - PSI comporte un système d'options de façon à préserver d'égales chances de succès aux candidats des classes préparatoires scientifiques de types PC, PSI.

Contrat d'engagement
Après leur entrée à l'école, les élèves s'engagent à servir l'armée de l'air :

- en qualité d'élève officier par contrat pour la durée de leurs études (deux ans),
- en qualité d'officier, à partir du grade de sous-lieutenant - statut d'officier de carrière. Ils doivent en principe servir pendant 25 ans.

Régime des études
Les deux premières années d'études communes aux trois corps d'appartenance se déroulent sous le régime de l'internat. Des quartiers libres et des permissions qui s'apparentent aux vacances scolaires sont accordés pendant cette période. Les élèves perçoivent une solde. Les études, la pension et le trousseau sont gratuits.

Au terme de la seconde année et sous réserve d'avoir satisfait aux examens de contrôle répartis sur l'ensemble des deux années, les élèves sont nommés sous-lieutenants.

Pendant la troisième année qu'ils passent à l'École de l'air sous le régime de l'externat, les officiers-élèves reçoivent une formation correspondant à la spécialité choisie au titre de leurs corps d'appartenance. Ils perçoivent la solde correspondant à leur grade de sous-lieutenant.

Le diplôme d'ingénieur de l'École de l'air, diplôme reconnu par la commission des titres d'ingénieur, est décerné en fin de stage d'application de troisième année.

Programme de formation
La formation des élèves en vue de leur carrière comme officier dans l'Armée de l'air, comporte quatre volets :

1 - La formation militaire et sportive, étalée sur les trois années de présence à l'École comprend :

- l'instruction militaire de base sous forme d'une période bloquée au début de la première année,
- la formation au commandement sous forme de stages répartis sur les trois années d'école,
- six heures de sport par semaine,
- l'initiation au pilotage d'avions légers et de planeurs.

2 - La formation humaine et culturelle répartie sur les trois années comprend :

- la communication écrite et orale,
- l'histoire et la géographie,
- les langues (anglais obligatoire et une langue facultative).

 

3 - La formation scientifique  est dispensée pendant les deux premières années passées à l'École. Elle permet à chaque élève d'aborder sa carrière d'officier de spécialiste avec un niveau élevé d'instruction scientifique et technique orientée vers l'aéronautique et l'espace.
Cette formation est assurée sous forme de cours complétés par des exercices, des travaux pratiques, des études de projets effectués par petits groupes et des visites d'usines, d'entreprises aéronautiques ou spatiales.

4 - La formation du spécialiste, dispensée en 3ème année, cette formation appropriée prépare les officiers-élèves à l'exercice de leur spécialité.

Officiers élèves pilotes

- Poursuite de formation militaire et de la formation humaine,
- Instruction sur les techniques directement liées au vol,
- Pilotage de base.

Le diplôme d'ingénieur est remis aux élèves à l'issue de la réussite en pilotage de base. Ils sont ensuite orientés vers les écoles de spécialisation :

- Tours et Cazaux pour les pilotes de chasse,
- Avord pour les pilotes de transport,
- Dax pour les pilotes d'hélicoptère,
- Toulouse pour les navigateurs-officiers système d'armes.

Officiers élèves mécaniciens

La formation vise à compléter leurs connaissances théoriques et à les préparer de façon aussi complète que possible à leur future fonction technique, au sein des unités ou des organismes de soutien technique. Cet enseignement débouche sur la partie théorique d'un DESS de logistique suivi d'un stage en entreprise.

A l'issue de cette troisième année, les officiers mécaniciens sont répartis au sein des commandements (opérationnels, organiques ou territoriaux) où ils passent quelques mois en stage d'application, avant d'être affectés en unité opérationnelle. A l'issue de ces stages, les officiers qui le souhaitent ont la possibilité de soutenir un mémoire de DESS de logistique technique.

Officiers élèves du corps des bases

Ils sont destinés à tenir dans l'armée de l'air les postes au sein des unités de :

- contrôle aérien,
- protection et défense des installations,
- infrastructure,
- renseignement,
- informatique.

Après deux années passées comme élèves à l'École de l'air, ils reçoivent dans une école civile ou militaire appropriée, la formation correspondant à leur spécialité.

Carrières
La carrière de ces officiers peut se poursuivre jusqu'à une limite d'âge dépendant du corps d'appartenance et du grade obtenu. Elle permet normalement d'atteindre le grade de général.
La formation reçue à l'École (notamment sur le plan scientifique) et l'expérience professionnelle et humaine accumulée au cours de carrière permettent éventuellement d'envisager une seconde carrière à titre civil, avec l'assistance de l'armée de l'air si les intéressés en manifestent le désir.

Candidatures
Les dossiers d'inscription peuvent être retirés auprès des lycées, régions aériennes, ou bureaux air information (BAI).

Commandement des écoles de l'armée de l'air
(division des examens et concours)
base aérienne 705
route nationale 10
37076 Tours Cedex 2

 www.defense.gouv.fr/air/index.html


L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale 

 L'École des officiers de la gendarmerie nationale comprend plusieurs formations adaptées à la diversité du recrutement.

Le cours de formation : 1re année à l'Efog pour les aspirants d'active admis à l'issue des concours propres à chaque filière : officier de réserve ou sous-officier de gendarmerie titulaire du Bac ou de la licence, sous-officier DQSG, recrutement sur titre ou élève-officier étranger.

Le cours de perfectionnement : 2e année d'étude à l'Efog pour les élèves issus du concours sous-officiers et officiers de réserve bacheliers.

Le cours supérieur : dernière année de formation à l'EOGN de l'officier-élève rejoint par les officiers du recrutement externe : capitaines des autres armées admis sur concours et lieutenants issus des grandes écoles militaires et de l'école polytechnique.

Cours supérieur international de la gendarmerie : créé en 1994, il regroupe des officiers-élèves des pays étrangers recrutés sur concours ou provenant de l'Efog.

Les stages des officiers "issus du rang" : deux fois par an, réservé aux officiers recrutés au choix, ils constituent une autre filière d'admission dans le corps des officiers avec une formation théorique de 4 semaines en école et 2 semaines de pratique en camp.

Le cours des élèves-officiers de réserve, destiné à offrir aux futurs cadres supérieurs de la Nation la possibilité de découvrir l'Institution en exerçant des responsabilités dans de nombreux domaines. Le statut d'officier de réserve permet de présenter le concours d'entrée à l'Efog.

Le centre de formation linguistique de la gendarmerie assure le perfectionnement en langues étrangères des officiers. Depuis le 1er mai 1998, il organise les examens et délivre les certificats militaires de langue. Au plan national, il forme les personnels de la gendarmerie dont les missions permanentes ou occasionnelles nécessitent la maîtrise de langues étrangères.

Les officiers de gendarmerie sont recrutés parmi les filières suivantes :

Par concours sur titres. Le candidat doit être, au 1° janvier de l'année du concours, titulaire d'un titre d'ingénieur délivré dans les conditions fixées par le code de l'éducation dans ses articles L.642-1 à L.642-12, et être âgé de moins de 28 ans.

La scolarité sera d'un an à l'école de formation des officiers de la gendarmerie nationale et d'un an au cours supérieur de l'école des officiers de la gendarmerie nationale.

Sur concours d'admission au cours supérieur de l'école des officiers de la gendarmerie nationale. Les candidats doivent être, au 1° janvier de l'année du concours, officier de carrière, avec le grade de capitaine ou de lieutenant ou équivalent, depuis au moins trois ans, être âgés de 26 ans au moins et 39 ans au plus, et être titulaire soit du diplôme de sortie de l'école spéciale militaire de St Cyr, soit d'un diplôme de fin de deuxième cycle de l'enseignement supérieur, soit d'un titre d'ingénieur délivré dans le conditions fixées par le code de l'éducation dans ses articles L.642-1 à L.642-12. 

La scolarité sera d'un an au cours supérieur de l'école des officiers de la gendarmerie nationale. 

En direct, par concours d'admission à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr , l'école polytechnique, l'école navale ou l'école de l'air.

En semi-direct, à l'école militaire de la flotte, l'école militaire de l'air, ou l'école militaire interarmées.

La scolarité sera d'un an au cours supérieur de l'école des officiers de la gendarmerie nationale.

Attention ce recrutement sera fermé à compter de 2005 au plus tard.

Au choix par une commission. Les candidats devront être ORSA dans la gendarmerie, avec le grade de capitaine ou chef d'escadron, compter au moins 10 ans de services militaires, être âgés de moins de 40 ans et être titulaires d'un diplôme de l'enseignement militaire supérieur.

Ils n'auront pas de formation en école de gendarmerie

www.defense.gouv.fr/gendarmerie/metiers/index.html


L'École du Service de santé des armées de Lyon-Bron et Bordeaux

Les médecins des armées sont recrutés parmi les élèves officiers de carrière de l'Ecole du Service de santé des armées qui ont satisfait à un examen de connaissances militaires et obtenu le diplôme d'État de docteur en médecine, ainsi que la qualification en médecine générale, ouvrant droit à l'exercice de la médecine en France. 

L'admission à l'école s'effectue:

par concours sur épreuves ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat de l'enseignement secondaire ou d'un titre admis en équivalence pour leur entrée dans les établissements d'enseignement supérieur de médecine, âgés de moins de 21 ans au ler janvier de l'année du concours et de plus de 16 ans à la date de l'entrée en école (le premier jour ouvrable du mois de septembre). (140 places en 2000) 

par concours sur épreuves ouvert aux étudiants régulièrement inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur de médecine, la limite d'âge prévue au 1. ci-dessus étant augmentée du nombre d'années d'études médicales acquises par les intéressés. Les concours de ce type habituellement ouverts sont les concours catégorie "PCEM.2" et catégorie "DCEM.4", concernant des candidats inscrits respectivement en deuxième ou en sixième année d'études médicales. La réussite au concours n'est définitive que si ces années d'études sont validées. (18 places en niveau PCEM2 et 2 places en DCEM4 en 2000) 

Hormis les conditions d'âge précitées, quelle que soit la nature du concours, les candidats doivent satisfaire aux conditions suivantes

- être de nationalité française ; 
- jouir de leurs droits civiques ; 
- posséder l'aptitude médicale requise pour l'exercice des fonctions de médecin des armées. 

Les dossiers d'inscription aux concours sont à retirer par les candidats auprès de la direction du service de santé des armées dont dépend le département dans lequel ils sont domiciliés (tableau des adresses). 

Les épreuves des concours "baccalauréat" et "PCEM.2" se déroulent selon le calendrier suivant

- épreuves écrites d'admissibilité: en principe le deuxième samedi du mois de mai ; 

- épreuves orales d'admission: durant la deuxième quinzaine de juillet, afin que les candidats puissent justifier, selon le cas, de l'obtention du baccalauréat ou de la validation des années universitaires requises. 

Les épreuves du concours "DCEM.4" ont lieu à la fin du mois d'août ou au début du mois de septembre. 

Les candidats reçus aux concours rejoignent l'école du service de santé des armées (ESSA) sur le site de Lyon-Bron ou de Bordeaux; la répartition se fait en fonction des places disponibles, du souhait émis par chaque candidat au moment de son inscription, et selon le rang de classement au concours. Ils contractent un engagement d'une durée égale au temps qui doit s'écouler jusqu'à leur sortie d'école augmenté de dix ans. 

ESSA Lyon-Bron
331, Av du Général De Gaulle
B.P 43
69998 Lyon Armées

ESSA Bordeaux
147 cours de la Marne
B.P 200
33998 Bordeaux Armées

L'école de Lyon accueille des médecins, les pharmaciens, les vétérinaires, les chirurgiens dentistes. 

L'école de Bordeaux n'accueille que des médecins. 

Le cursus universitaire est identique à celui des étudiants civils. Les élèves sont ensuite dans les facultés ou écoles de leur science respective (médecine, pharmacie, vétérinaire, dentaire). Ils suivent les cours de ces facultés et écoles, sont soumis à leurs règlement. En fin de scolarité, ils obtiennent les titres et diplômes de leur spécialité. 

L'enseignement universitaire est complété par un enseignement spécifique :

  • soutien universitaire afin d'apporter une aide pendant les premières années
  • Formations complémentaires : secourisme (différents degrés et monitorat), épidémiologie, méthodologie, communication, médecine des activités physiques et sportives, médecine d'urgence et de catastrophe, stages pratiques (pompiers, SAMU,etc.) 
  • Formation militaire : théorique et pratique, stages en unités militaires et en hôpitaux des armées, brevets militaires (parachutisme, plongeur de bord, alpinisme, commando) 
  • Culture générale : initiation à l'informatique, cours d'anglais médical, voyages d'études et stages à l'étranger, conférences d'intérêt général, certificats de langues étrangères. 

Bordeaux 

Admission 2000 

Concours ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat : 48 admis

Concours ouvert aux étudiants régulièrement inscrits en 2° année du premier cycle des études médicales : 18 places

Concours ouvert aux étudiants régulièrement inscrits en 4° année du deuxième cycle des études médicales : 2 places

Concours ouvert aux candidats titulaires du diplôme d'état de Docteur en médecine et de qualification en médecine générale : 30 places

Lyon

Formation initiale des Médecins des Armées

Durée des études : 8 ans et demi

Diplôme délivré : Doctorat en Médecine

Admission 

Recrutement sur concours : niveau bac, fin 1er cycle des études médicales, fin 2è cycle, titulaire du doctorat en Médecine

Formation initiale des pharmaciens chimistes des armées

Durée des études : 6 ans

Diplôme délivré : Doctorat en Pharmacie

Admission

Recrutement sur concours : niveau Bac, en cours d'études pharmaceutiques, titulaire du diplôme d'état de pharmacien.

Formation initiale des vétérinaires biologistes des armées

Durée des études : 5 ans

Diplôme délivré : Docteur vétérinaire

Admission

Sur concours : élèves admis au concours d'entrée des écoles nationales vétérinaires, en cours d'études des écoles nationales vétérinaires, titulaire du diplôme d'état de Docteur Vétérinaire.