Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée
expat-pages Accueil Participez Contact FAQ Dossiers pays Documentation Vos Sénateurs travaux parlementaires AFE

 

CHIFFRES DE L'EXPATRIATION


Données socio-démographiques sur les Français expatriés au 31 décembre 2012

Au 31 décembre 2012, 1 611 054 Français étaient inscrits au registre des Français établis hors de France*.

Toutefois, l’inscription à ce registre auprès des ambassades et consulats n’étant pas obligatoire, seule une partie des Français se trouvant à l’étranger est connue des services statistiques et consulaires.

 En comparant l’évolution par région géographique à l’évolution mondiale constatée en 2012, il convient de distinguer les trois profils suivants :

 

*L’inscription gratuite à ce registre permet de faciliter les démarches administratives, d’accéder à des procédures ou prestations liées à la résidence à l’étranger et de recevoir des informations du poste consulaire..

1. Une progression modérée dans la majorités des zones géographiques

 

a) Plus de la moitié des Français établis hors de France vivent toujours en Europe

En volume, les plus fortes hausses sont observées :

  •  en Suisse, où le nombre d’inscrits au registre s’accroît de 3 119 pour s’établir à 158 862 inscrits, soit une augmentation de 2% en 2012. La Suisse reste, comme en 2011, le premier pays en nombre de Français inscrits sur le registre ;
  •  au Royaume-Uni, l’accroissement du nombre d’inscrits au registre est de 2,2%. Le nombre d’inscrits passe ainsi de 123 306 au 31 décembre 2011 à 126 049 un an plus tard ;
  • en Belgique, le nombre de personnes inscrites au registre augmente de 3,8%, soit un accroissement de 4 137 inscrits.

Avec des taux de croissance supérieurs à 5%, la Turquie, Malte, la Suède et le Luxembourg, connaissent les taux de croissance les plus importants de cette zone (respectivement 11,1%, 9,1%, 7,4% et 5,7%).

En Autriche, le nombre de Français inscrits au registre augmente de 3,3%. En Islande et à Chypre, il augmente de plus de 2% en 2012. Les communautés françaises établies en Espagne au Portugal, au Danemark et en Irlande augmentent de près d’1%.

Le nombre d’inscrits au registre en Allemagne et aux Pays-Bas diminue de plus de 3% pour s’établir à 110 881 et 23 149. Il diminue également en Italie et en Grèce (- 2,8%).

La population inscrite au registre en Europe de l’Est augmente de 0,5% en 2012 (+ 5,1% en 2011) et s’établit à 29 988 inscrits. En Pologne et en Russie, premiers pays de cette zone en

nombre d’inscrits, le nombre de Français inscrits au registre croît respectivement de 2,1% et 0,2% en 2012.

Il faut noter que presque la moitié des Français établis hors de France sont des binationaux et moins de 10% sont des expatriés temporaires.

 

b) Une faible évolution, voire une diminution, dans les pays d'Afrique ou des Amériques

L’Amérique du Nord compte 203 818 ressortissants français inscrits au registre dont environ 125 200 aux États-Unis et plus de 78 600 au Canada. En 2012, le nombre de Français inscrits au registre diminue de près de 1% au Canada et le nombre d’inscrits aux États-Unis augmente de 2%. Sur la zone géographique la croissance n’est plus de 0,9% en 2012 contre 8,3% en 2011.

L’Amérique Centrale et du Sud enregistre une hausse de 0,3% (4,8% en 2011), pour une communauté de 97 425 Français inscrits au sein de cette zone mais les évolutions sont très contrastées. Par exemple, le Pérou enregistre une hausse de 12% des inscrits au registre, alors que la Jamaïque connaît une forte baisse de près de 20%. Le Brésil, premier pays de cette zone en nombre d’inscrits, recule de  0,5%.

Le rythme de croissance de la communauté française inscrite au registre en Afrique francophone ralentit en 2012 (+ 0,4%) après une croissance de 3,9% en 2011. En Guinée, la communauté française s’accroît de 9,5%, en Côte d’Ivoire, de 4,2%, alors qu’à Madagascar, elle diminue de 5,3% et se concentre à 81% à Tananarive. Madagascar, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Gabon, qui regroupent 53% des Français inscrits dans cette zone. Aux Comores, le nombre d’inscrits au registre croît de 8,4%.

L’Afrique non francophone, qui constitue la plus petite zone géographique du réseau avec 1,2% des Français inscrits dans le monde, connaît une augmentation du nombre d’inscrits de 0,9% en 2012 (+ 6,6% en 2011. Parmi les pays où l’on compte le plus grand nombre de Français, la communauté croît de 1,4% en Afrique du Sud tout comme au Nigéria et reste stable en Angola tandis qu’elle augmente de 5,4% au Kenya.

2. Une forte progression en Asie-Océanie et en Afrique du Nord

 

La communauté d’Afrique du Nord se caractérise en 2012 par une croissance de 3,5%, avec 98 090 inscrits au registre. Alors que le Maroc et la Tunisie connaissent un accroissement de 3%, l’Algérie enregistre une augmentation du nombre de Français inscrits de 5.3%. A l’opposé, la Libye enregistre une baisse de 37%.

La région Asie-Océanie a connu cette année une augmentation de 2,8% et dépasse aujourd’hui les 120 000 inscrits au registre. Dans cette région, cinq pays (Birmanie, Brunei, Fidji, Indonésie, Mongolie) ont des taux de croissance supérieurs ou proche de 10%.

La Chine, premier pays de la zone Asie-Océanie en nombre d’inscrits, a un taux d’accroissement du nombre d’inscrits au registre de 1,6% en 2012 (11,4% en 2011). L’Australie, avec un taux de croissance de 4,3%.

3. La région Proche et Moyen Orient connait une légère diminution

 

La région du Proche et du Moyen Orient connaît une diminution du nombre de Français inscrits au registre de 0,9% en 2012. Du fait des tensions, la Syrie, le Yémen, l’Iran et Israël connaissent une forte baisse du nombre d’inscrits au registre en 2012 (-28,8%, -10,4%,- 7,5 et -6,7%). Israël reste cependant le plus grand pays en termes d’inscrits au registre de cette zone (40% de la population de la zone) Parmi les plus forts accroissements, les Émirats Arabes Unis et l’Irak ont des taux d’accroissement supérieurs à 8% en 2012 (8,2% et 46,8%).

En conclusion, il apparaît que la communauté française établie hors de France a augmenté fortement pendant la dernière décennie, la population inscrite au registre s’étant accrue de 60%, soit un taux de croissance moyen annuel de 4% par an, accompagné de « pics » occasionnels, comme en 2006 ou en 2011, lors d’années précédant une échéance électorale.

Les variations de populations sont différentes d’une région à l’autre. Certaines connaissent une expansion plus importante de leur communauté comme c’est le cas de l’Asie-Océanie et l’Afrique du Nord. Cependant il est important de rappeler - comme le montre le graphique ci-dessous - que la moitié des Français inscrits au registre reste établie en Europe, près de 19% en Amérique et 15% en Afrique. A l’heure actuelle l’Asie-Océanie représente 7,5% de la population du registre, soit un peu moins de ce que compte le Proche et Moyen Orient (près de 9%).

Répartition des inscrits au registre des Français établis hors de France

 

Les quatre pays comptant la plus forte communauté française inscrite en 2012 sont : 

Expatriés : qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Comment vivent-ils ?

Depuis 2003, TNS-Sofrès réalise pour CEM international un sondage sur la vie des Français expatriés, à l'occasion du salon Avenir Export/Avenir Expat (ce sondage est réalisé en ligne sur mondissimo.com).

Les résultats de l'étude : "Expatriés : votre vie nous intéresse" (vague 10 - 2013)