Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Forum - Apprentissage des nouvelles technologies

FORUM INTERNET
Apprentissage des nouvelles technologies de l'information

par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques


TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET EDUCATION : UNE REVOLUTION PEDAGOGIQUE ?

Éléments pour un débat

Rien ne sera durable ni profitable à tous si l'école n'est pas le lieu premier des apprentissages essentiels. Les rôles que Jules Ferry lui avaient confiés dès son origine n'indiquent-ils pas les décisions à prendre : adapter la pédagogie à de nouveaux outils et rendre nécessaire leurs usages par des professeurs formés et instruits en ces matières ?

L'égalité des chances pour tous -mission première de l'école publique- est une exigence encore plus impérieuse du fait même des techniques d'information et de communication. Les capacités propres à chacun pour les acquérir et en user feront les différences ensuite dans les postes, les places, les fonctions que chacun occupera.

Depuis presque dix ans, des enseignants, des collectivités locales ont eu le souci d'utiliser les moyens alors nouveaux de la communication. Les expérimentations particulièrement nombreuses, dispersées et sans liens entre elles, fournissent pourtant de nombreuses indications sur l'organisation matérielle de la classe, le rôle nouveau de l'enseignant, les approches pédagogiques utiles à développer, la répartition des activités techniques comme des matières enseignées, sur les phénomènes d'autoformation et de contrôle de soi. Les rapports entre élèves et enseignants prennent un cours différent, s'inscrivent dans un rôle d'apprentissage autre que celui du maître-apprenant, ceux-ci devenant plus guides et conseils.

Pourtant, les difficultés sont nombreuses. Le cloisonnement des disciplines, la lourdeur des programmes, les habitudes acquises et l'absence de politique d'ensemble, notamment au niveau financier, ne facilitent pas la diffusion de ces nouveaux outils.

Quoi qu'il en soit, et d'autant plus que le temps passe, tout silence deviendra une faute car le retard de plus en plus sensible, notamment, du point de vue pédagogique, aura des conséquences importantes dans l'organisation économique et sociale de notre pays dans les toutes prochaines années.

Votre réaction : apprentic@senat.fr