quand les royalistes côtoient...quand les royalistes... les pairs d'une monarchie restaurée
quand les royalistes côtoient les conventionnels
entre domicile et mesure
les grands procés

 

Après le bref entracte des Cent Jours, la Chambre des Pairs est rétablie par Louis XVIII. Les vingt-neuf parlementaires qui avaient accepté de siéger dans la Chambre des Pairs des Cent Jours sont exclus. Ils sont remplacés, par une ordonnance du 17 août 1815, par quatre-vingt-quatorze nouveaux pairs, ce qui porte à plus de deux cents leur effectif, alors qu’en 1814 ils n’étaient que cent cinquante. Parmi les nouveaux venus, de fervents monarchistes comme Jules de Polignac et Chateaubriand siègent aux côtés d’anciens conventionnels comme Boissy d’Anglas et Lanjuinais.

On trouve à la Chambre des Pairs tous les grands noms de l’histoire de France : Montmorency, Richelieu, Broglie, La Rochefoucauld, Talleyrand, … mais aussi des royalistes modérés et des constitutionnels d’origine plus modeste, Lainé, Decazes, ainsi que plusieurs maréchaux de l’Empire.

Retour a la premiere page de cette rubrique