Sénateur DoumergueSénateur Doumergue    Sénateur Doumer Sénateur Lebrun Sénateur Loubet Sénateur Falliere

Sénateur PointCarré autres portraits

senateur doumergue

Languedocien, fils de vigneron, Gaston Doumergue poursuit une carrière dans la magistrature lorsque le siège de député du Gard devient vacant. Brillamment élu au Palais Bourbon, il y siège pendant dix-sept ans dans les rangs du groupe radical-socialiste et y défend avec ardeur ses convictions républicaines et laïques. En 1910, il passe au Sénat.

Plusieurs fois ministre, Doumergue est sollicité par Poincaré en 1913 et devient président du Conseil. Mais son cabinet, affaibli par une situation internationale difficile et par le scandale qui touche l’épouse de son ministre des Finances, Joseph Caillaux, tombe en 1914. Ministre des Colonies de Briand jusqu’en 1917, Doumergue reprend, après la chute du cabinet Briand, son activité au Sénat où il devient président du groupe de la gauche démocratique.

En février 1923, il remplace Léon Bourgeois à la présidence de la Haute Assemblée. L’année suivante, il se présente à la magistrature suprême et l’emporte devant Paul Painlevé. Son septennat sera marqué par une forte instabilité ministérielle, ce qui ne l’empêche pas de devenir une figure populaire, affectueusement surnommée “Gastounet”. Retiré en Haute-Garonne à la fin de son septennat, il est rappelé à Paris en 1934 par Albert Lebrun, qui voit en lui un homme “au dessus des partis” capable de ramener le calme dans le pays après le choc des émeutes du 6 février.

Président du Conseil, Doumergue constitue un cabinet de rassemblement et instaure avec les Français un dialogue direct et rassurant, en inaugurant une forme encore peu usitée de communication politique : la “causerie” radiophonique “au coin du feu”. Son ministère dure jusqu’en novembre, date à laquelle il démissionne, sur une divergence de ses ministres radicaux. Il meurt en 1937, dans sa maison d’Aigues-Vives.

                                      retour vers la haut du texte

Retour a la premiere page de cette rubrique