carouscarous

 Sénateur Dailly  Sénateur Duclos  Sénateur Gros  Sénateur Lecanuet
Sénateur Meric  Sénateur poher  Sénateur Monory  Sénateur Marcilhacy
pierre carous  

Un baron nordiste du gaullisme
Avocat de formation, fils d'un cadre des houillères nationales, Pierre Carous a trente-quatre ans lorsqu'il conquiert la mairie de Valenciennes. Gaulliste convaincu, il distance le maire sortant communiste de la ville. A ce premier mandat local, qu'il va conserver pendant quarante-et-un ans, s'ajoute en 1949 celui de conseiller général, puis de vice-président du  groupe de l'Union pour la Nouvelle République. Il est élu, en 1961, vice-président de l'Assemblée Nationale.

Après un court passage, entre 1963 et 1965, au conseil économique et social, Pierre Carous est élu sénateur du nord. Au Palais du Luxembourg, membre de la commission des lois, puis de celle des Affaires culturelles, il intervient notamment dans les débats qui touchent à l'administration des collectivités locales, au code rural, à l'urbanisme, au régime foncier. En 1971, il est élu à l'unanimité président du groupe de  l'Union pour la Nouvelle République (qui deviendra le groupe du Rassemblement Pour la République) et à ce titre, prendra la parole au congrès du Parlement réuni à Versailles en octobre 1974, sur une modification de l'article 61 de la Consitution permettant la saisine du Conseil constitutionnel par soixante sénateurs ou soixante députés. De 1968 à 1971 et de 1983 à 1986, Pierre Carous est élus à deux reprises vice-président du Sénat et préside, à partir de 1986, ma commission sénatoriale chargée de vérifier et d'apurer les comptes du Sénat.

..
vers le haut du texte

Retour a la premiere page de cette rubrique